Le lobby au service de la politique étrangère américaine

Ou est-ce l’inverse ?

Le comédien Sacha Baron Cohen jouera le rôle de Saddam Hussein dans un prochain film destiné à ridiculiser l’ancien dictateur « qui va jusqu’à risquer sa vie pour s’assurer que son cher pays oppressé ne deviendra jamais une démocratie ».
Histoire de justifier l’intervention de l’armée américaine, la destabilisation du pays et de faire oublier que pas une « arme de destruction massive » n’a été retrouvée.

3 commentaires concernant l'article “Le lobby au service de la politique étrangère américaine”

  1. Vu que Sadam avait plein de sosies, en avait-il un lors de sa pendaison ?
    « Vae victis » disaient les Romains
    Ils sont tout de même très forts ces ricains: à peine la guerre terminée, déjà des films sur l’Irak et encore mieux sur l’Afghanistan !
    Business is business… ils s’en foutent des pauvres gars qui en reviennent malades tout comme nous les Français… miam le pétrole irakien… hum la bourse des armements… relire le discours d’avertissement d’Einsenhoven lors de son départ de la Présidence US face au lobby militaro-industriel dont GWB & Cie est le soutien fervent.
    ça rappelle le film de Charlie Chaplin sur Hitler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.