Jusqu’où va mener la bêtise « antiraciste »?

Dans l’album « Les Schtroumphs noirs », Peyo relate une histoire d’épidémie transformant les gentils petits êtres bleus en fous furieux agressifs, de couleur noire. Celle-ci étant depuis toujours assimilée au mal ou à la peur.

Ce volume n’avait jamais été traduit aux Etats-Unis (où la BD connut un succès certain), car il y était estimé qu’elle pouvait heurter la « bien -pensance antiraciste »…
C’est désormais chose faite, les Schtroumpfs noirs étant devenus… violets !

A quand un Dark Vador recolorisé en rose ?!

1 commentaire concernant l'article “Jusqu’où va mener la bêtise « antiraciste »?”

  1. C’est comme le noir aux grosses lèvres sur le paquet de banania , ça avez déjà fait débat! grotesque!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.