Des racailles à l’armée, fiasco assuré !

Ne sachant plus quoi faire des racailles qui pourrissent l’ambiance les établissements scolaires, l’éducation nationale a mise en place une expérience pour le moins peu ordinaire. Une quinzaine de « ouaich » sont partis faire un petit stage d’une semaine 121e régiment du train (121e RT) de Montlhéry. Au programme: réveil à 5h30, treillis-rangers, du sport, des TIG, les couleurs, secourisme, découvrir le code du soldat, parcours d’obstacles, une visite au musée des Invalides, course d’orientation, bivouac et marche de 5 km. Le résultat est un fiasco : « Cette semaine placée sous le signe de l’autorité s’est finalement révélée très tendue. Au point que la hiérarchie militaire a décidé de ne pas la médiatiser plus que cela. Peu désireuse que cette opération soit considérée comme un fiasco, la Grande Muette s’est montrée peu loquace.

Selon nos informations, le stage a été marqué par des altercations à répétition et une hostilité ouverte à l’égard des encadrants militaires. Quand à « la Marseillaise », il n’y a pas que sur les terrains de foot qu’elle a été bafouée. « Certains la chantaient en rap en modifiant les paroles comme on peut l’imaginer, soupire un gradé. On a beau avoir essayé de les séparer, d’isoler ceux qui apparaissaient comme des meneurs, c’était très difficilement gérable. » Une des raisons de ces problèmes tient au statut de ces jeunes. Ils ont beau se trouver dans une enceinte militaire, ils restent mineurs et civils. Pas forcément formés à une pédagogie de pointe, les militaires se trouvaient donc limités dans leurs moyens de coercition. Impossible de leur imposer les traditionnelles séries de pompes en cas de manquement à l’autorité. « L’Education nationale a sans doute compté sur nous pour les mater… » résume un militaire avec amertume »
source

merci à KRN

11 commentaires concernant l'article “Des racailles à l’armée, fiasco assuré !”

  1. Pourtant il faut reconnaitre que l’idée est bonne.
    En revanche pas surprenant que cela finisse en fiasco total.
    Si l’armée ne peut même pas les mater…Une seule solutions. Le charters!

  2. L’armée Française est morte le lundi 24 avril 1961, Depuis ce n’est qu’une armée d’armistice est depuis 1995 l’ombre d’elle méme, alors mater des chances pour la France laissez moi rire.

  3. Est-ce que l’Armée n’a pas autre chose a faire de plus sérieux?
    Elle a tant de problèmes sur les bras de plus urgents a traiter! (son islamisation entre autres. 3% de ses officiers sont musulmans!)

  4. C’était pas une idée de Mongolène Royal de mettre des weche-weche à l’armée ? Comment transformer des soldats en assistantes sociales…

  5. Évidemment que c’est un fiasco puisqu’on fait dans la demi mesure, comme d’habitude.
    Il faudrait rétablir un service militaire avec des vrais moyens. La comme le précise l’article, c’était des civils encadrés par des militaires. Il leur faut une vie a la dure.
    Ils ont besoin d’un rite d’initiation pour évacuer le surplus d’énergie que créer leur virilité naissante. Sans armée, ce rite d’initiation se fait pour eux dans la délinquance ou dans l’islamisme, (et souvent les deux en même temps… les islamoracailles)

  6. C’est pas l’armée qu’il faut, c’est des compagnies aériennes à bas prix vers le Maghreb avec aller simple.

  7. Je suis d’accord avec Monsieur T…. L’année dernière j’ai quitté une classe de bac pro 3 ans restauration composée en grande majorité de wesh, et cette année mes anciens professeurs m’apprenne qu’ils ont du faire intervenir les gendarmes en cours pour pouvoir faire un cours normal, sans que la/le prof reçoive du plomb de chasse lancé à la main! Qu’on les renvois chez eux, qu’ils fassent le bordel dans leurs pays, et qu’ils ne viennent plus salir le notre!

  8. Ils seront tout aussi inadaptés à leurs pays d’origines respectifs qu’ils le sont à la France. Dans leurs pays d’origine respectifs, ils sont extrêmement mal vus, et on dit souvent que c’est l’éducation « à la française » qui laisse à désirer (ce qui n’est pas faux).

  9. Je confirme à Pau chez les jeunes recrues des paras t as 25/100 de magrébins et de sub-sahariens …j ai bossé à la caserne c est à peine croyable mais c est vrai! j en avait parler avec Pierre Sidos y 3 ans il en était désespéré.
    En cas de problème oublions les paras les militaires d’aujourd’hui il attendent la solde en fin de moi et basta!

  10. Pourquoi ne pas essayer la légion !! avec un stage de 6 mois a Mururoa Encadré par des Tahitiens çà leur donnerait du travail aux Tahitien Et ils leur serreraient la vis vu qu’ils ne sont pas des leurs ::Mururoa c’est PROPRE Impossible de fuir !!Même on pourrait les laisser là et leur fournir à volonté les drogues saisies en douanes !! Alors un peu d’imaginations LES AUTORITES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.