La réaction de Marin à l’annonce de la libération de son agresseur par la justice républicaine

L’ordure qui a détruit gratuitement la vie de Marin est relâché après seulement 3 ans 1/2 prison (moins de la moitié de la peine) pour vider les prison d’un pays en perdition… La politique carcérale de ces dernières décennies consiste a relâcher les prisonniers plutôt que de construire des prisons et d’expulser les délinquants étrangers. Si ce laxisme – injuste pour les victimes – couplé à l’inaction des politiques pour stopper l’invasion migratoire donne tous les jours des drames, c’est une véritable bombe pour le futur.

Gestion du Coronavirus : Macron et sa clique veulent s’auto-amnistier !

Alors que le Covid-19 met en lumière l’amateurisme, la dilettante et l’inefficacité de la Start-up nation dans la gestion d’une crise d’ampleur mondiale, les plaintes s’accumulent contre l’exécutif. La solution envisagée par Macron et ses acolytes pour ne pas avoir à rendre de compte fait pâlir de jalousie tous les dirigeants autoritaires du monde, l’auto-amnistie !

Trouvé sur VA : « Nombre de familles de victimes du virus, de collectifs de soignants ont déposé plainte sur le fondement d’infractions telles que la mise en danger d’autrui, les blessures involontaires ou encore l’homicide involontaire.

C’est dans ce contexte que les futurs textes législatifs et réglementaires vont être adoptés. Or, certaines mesures décidées par le gouvernement, dont l’ouverture des écoles, vont être mises en œuvre par les maires, qui pourraient donc engager leur responsabilité, y compris pénale, en cas de défaillances.

La majorité sénatoriale, essentiellement composée du groupe Les Républicains, a donc prévu, devant le silence du texte sur ce sujet, soit de l’amender soit de le soumettre au Conseil constitutionnel, afin de renforcer juridiquement la protection des élus locaux. Cet apport parlementaire est juridiquement et politiquement bien fondé. Continuer la lecture de « Gestion du Coronavirus : Macron et sa clique veulent s’auto-amnistier ! »

Grande distribution : la prime de 1000 euros promise aux salariés s’éloigne

L’image contient peut-être : 2 personnes, mème, texte qui dit ’Qu'est-ce que vous voulez? Je viens chercher ma prime de 1000 euros, vous avez dit qu'on était des héros et... Ruchan’
« Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, avait exhorté le 20 mars les entreprises privées à verser une prime exceptionnelle de 1 000 euros pour récompenser les salariés qui avaient continué à travailler durant l’épidémie du coronavirus. Les géants de la grande distribution avaient dès lors annoncé en chœur qu’une telle prime serait versée pour ces salariés, en première ligne de la pandémie de Covid-19.
Or depuis l’annonce, si les grandes enseignes ont confirmé qu’elles allaient bien accorder la prime, les modalités de versement tardent à être précisées. Pire encore, certaines utilisent une clé de répartition en fonction du temps de travail pour la calculer… à la baisse. 1 000 euros pour certains… 50 pour d’autre.
Ainsi le groupe Auchan, qui avait été le premier à annoncer qu’il gratifierait de 1 000 euros ses 65 000 salariés, aurait depuis réduit la voilure. Selon plusieurs syndicats, il aurait en effet annoncé que la prime serait conditionnée au nombre d’heures travaillées.

Continuer la lecture de « Grande distribution : la prime de 1000 euros promise aux salariés s’éloigne »

Coronavirus : 130 détenus « radicalisés » libérés pour raison sanitaire

Trouvé sur VA : « Au début de l’épidémie de coronavirus en France, la ministre de la Justice Nicole Belloubet avait appelé « à des libérations anticipées pour des raisons sanitaires de personnes condamnées en fin de peine ». Il faut croire que cette mesure, visant à désengorger les prisons particulièrement exposées au virus, bénéficie également aux détenus radicalisés. Ainsi, d’après plusieurs sources au sein des services de renseignements cités par Le Point, 130 détenus condamnés dans des dossiers terroristes ont été ou sont en passe d’être libérés à quelques mois ou quelques semaines de la fin de leur peine.

Deux personnes liées à l’attentat de Strasbourg libérées Continuer la lecture de « Coronavirus : 130 détenus « radicalisés » libérés pour raison sanitaire »

Déconfinement : le gouvernement envisage de tracer les mobiles et les montres connectées

« Récemment, l’Élysée a confié au Care, la nouvelle structure d’analyse pilotée par le ministre de la Santé, Olivier Véran, le soin de réfléchir à « l’opportunité de la mise en place d’une stratégie numérique d’identification des personnes ayant été au contact de personnes infectées ». Comprendre : l’utilisation des données des téléphones portables pour tracer déplacements individuels et potentielles contaminations. Du « tracking » à visée médicale, sur lequel planche aussi Cédric O, le secrétaire d’État au Numérique. Continuer la lecture de « Déconfinement : le gouvernement envisage de tracer les mobiles et les montres connectées »

Pour 75% des Français le gouvernement n’est pas rassurant et pour 79%, il ne sait pas où il va…

Dans les moments difficiles les Français recouvrent leur lucidité et se rendent compte de l’amateurisme, des mensonges répétés et de la suffisance de cette bande d’incapables.

Trouvé sur Le Figaro : « 55 % des Français jugent que le gouvernement n’a pas pris la mesure de la gravité de la situation, 79 % considèrent qu’il ne sait pas où il va.

C’est le grand retournement. Désormais, 55 % des Français jugent que le gouvernement n’a pas pris la mesure de la gravité de la situation, 69 % estiment qu’il n’est pas clair et 79 % considèrent qu’il ne sait pas où il va. Des chiffres très sévères, issus de l’enquête Regard des Français sur l’action du gouvernement et sur le confinement menée les 24 et 25 mars auprès d’un millier de Français par Odoxa avec Dentsu Consulting, pour Le Figaro et Franceinfo.

Le 12 mars dernier, à la veille du premier tour des municipales et à l’orée du confinement, dans notre même sondage hebdomadaire, près des deux tiers des Français trouvaient au contraire que le gouvernement réagissait bien, voire trop, face à l’épidémie. Ils étaient 43 % à trouver qu’il prenait les précautions qu’il fallait et 20 % qu’il en prenait même «trop», contre seulement 37 % qui considéraient qu’il n’en prenait «pas assez». Continuer la lecture de « Pour 75% des Français le gouvernement n’est pas rassurant et pour 79%, il ne sait pas où il va… »

COVID-19 : « Le confinement va durer au moins encore un mois »

Trouvé sur Le Parisien : « Selon le professeur Rémi Salomon, médecin et haut responsable de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris, les Français vont devoir s’armer de patience pour endiguer l’épidémie.

Certes, le professeur Rémi Salomon se trouve à l’extérieur lorsqu’il répond à nos questions. Mais le représentant des médecins de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (l’AP-HP, qui gère 39 établissements en Ile-de-France) insiste : s’il a enfourché son vélo, c’est uniquement pour assurer son rôle de soignant et d’organisateur des soins. Pour le reste, le médecin se veut clair : le confinement est essentiel pour lutter contre le coronavirus. Et sera nécessaire encore « au moins » un mois. »

COVID-19 : bientôt des problèmes d’approvisionnement ?

Face à l’épidémie de coronavirus, les chauffeurs routiers rencontrent de plus en plus de problèmes pour approvisionner les supermarchés.
Le témoignage, celui d’un patron routier, est poignant. C’est une illustration concrète des problèmes rencontrés dans l’approvisionnement des supermarchés. Chaque jour, ils sillonnent la France pour vous, même s’ils jouent avec leur santé. Mais l’organisation ne suit pas. Comment s’adapter ? Où arrêter son camion ? Où dormir ? Francis, patron d’une entreprise à Sarreguemines, en Moselle, va devoir cesser son activité.