C’était aussi un 28 mai 1291 : les croisés chassés de Terre sainte

Le 28 mai 1291, en Palestine, les 200 000 hommes du sultan El Achraf Khalil réduisent les dernières défenses de Saint-Jean d’Acre, malgré la résistance des Templiers.
Saint-Jean d’Acre était l’ultime bastion de ce qui fut le royaume franc d’Orient.
Sa chute met un point final à l’ère des croisés presque deux siècles après la prédication du pape Urbain II.
Par delà la légende noire sur cette formidable épopée, on lira avec profit, par exemple, « La première croisade », de Jacques Heers (commandable ici).

Le « royaume franc d’Orient », la solution aux problèmes du Proche-Orient ?

3 commentaires concernant l'article “C’était aussi un 28 mai 1291 : les croisés chassés de Terre sainte”

  1. Le Grand Monarque prophétisé reprendra Jérusalem et la cité sainte redeviendra la Cité de la Paix qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être. Mais avant, quelle épreuve avant que la terre entière devienne catholique… et que toutes les fausses religions ou sectes soient éradiquées.
    Quis ut Deus? Montjoie Saint Denis!

  2. Le dernier État créé par les Croisés, l’Arménie Cilicienne, tombera en 1375, par la capture de son roi Léon VI Lusignan, qui fut racheté par les rois d’Aragon et de Castille après qu’on ait tenté de le convertir de force.

    Ses restes sont à Saint Denis (lieu de pelerinage pour les Arméniens à cause de cela), et son sabre au monastère Mékhitariste de San Lazarro à Venise.

    L’Architecture Romane doit en France beaucoup aux architectes de ce royaume.

  3. La raison fondamentale de la chutte des royaumes chétiens d’orient est d ordre économique une telle guerre coutais chère et plus personne ne voulais payer d’ou les rancoeurs mortelle de Phillipe le bel envers les templiers.
    La politique désastreuse de l église envers les Orthodoxes ne pas soutenir Bizance vaille que vaille et pire ne pas soutenir le coptes en Egypte(6 eme croisades 1228). C’étais deux remparts orthodoxes qu il fallait soutenir avant d attaquer la terre sainte .Hélas face aux problemes des grecs et des coptes l’église regardais les ports du libans et de palestines…

Les commentaires sont fermés.