Un journaliste britannique s’aventure à Saint-Denis (93) : « En tant que Blanc, j’attire des regards étranges (…) Les sons et les odeurs évoquent l’Afrique »

 

Le journaliste Andrew Malone s’est aventuré dans la ville de Saint-Denis (93) pendant une semaine.

« (…) Par une nuit d’été torride, les sons et les odeurs évoquent l’Afrique. Des gens grillent de la viande à l’intérieur de chariots. D’autres vendent du maïs. Les gens se bousculent et transpirent ; il y a une fumée épaisse suspendue dans l’air.

Des femmes d’Afrique de l’Ouest vendent des faux vêtements de marque.

J’entends des dialectes originaires d’Afrique subsaharienne: Côte d’Ivoire, Nigeria, Soudan, Erythrée, Congo, Guinée, Sierra Leone.

Des Afghans crient et plaisantent en pachtoune ; d’autres parlent des langues que je n’ai jamais entendu auparavant.

Au café World Express, des groupes d’hommes se disputent en arabe. Dans les rues latérales, les hommes fument la chicha et parlent – encore, en arabe – à chaque coin de rue. Les femmes déambulent et font les magasins en voile et foulard islamiques, toujours accompagnés d’un homme.

En tant qu’Européen blanc, j’attire des regards étranges. Quand je prends mon téléphone portable pour faire une photo, un jeune homme saute devant moi, agitant son index sur mon visage, en criant: « Non! Non! Non! »

Pourtant, ce n’est pas une destination exotique et lointaine. C’est la France. De plus, ce n’est qu’à quelques kilomètres de la Tour Eiffel.

La raison de toute cette ambiance – que même un agent immobilier optimiste aurait du mal à vendre comme « cosmopolite et bohème » – est assez simple : l’immigration à échelle gigantesque. (…)

« Le défi », déclare Philippe Dallier, sénateur de Paris, est « d’empêcher la Seine-Saint-Denis de devenir un immense ghetto ethnique de deux millions d’habitants d’ici 20 ans ».

Après avoir passé plusieurs jours à Saint-Denis, il est clair pour moi que cette zone est déjà perdue pour la France. (…)

Ici, j’ai vu une femme marcher avec le visage entièrement couvert (illégal en vertu d’une loi française introduite pour promouvoir l’intégration). Personne ne semblait gêné. (…)

Les gens achetaient et vendaient de la drogue ouvertement.

Lorsque des hélicoptères ont survolé les lieux à l’occasion des célébrations du 14 juillet, un homme a fait semblant de tirer sur eux en mimant le geste d’une mitraillette.

Un autre homme a mimé le geste d’un lanceur de bombe et a crié: « Boom! ». Tout le monde a ri.  (…) »

Daily Mail via FDS


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

16 commentaires concernant l'article “Un journaliste britannique s’aventure à Saint-Denis (93) : « En tant que Blanc, j’attire des regards étranges (…) Les sons et les odeurs évoquent l’Afrique »”

  1. Excellent article, pour une fois qu’un journaliste ose dire la vérité.
    Pour la présentation, j’ai vécu à Saint Denis une dizaine d’années, et j’ai fui dès que possible devant les incivilités et l’insécurité…..

  2. Je me demande où il a été cet anglais… j’habite à saint Denis et il y a des personnes originaires du monde entier et tant mieux…tu es libre de tous tes choix. Tu peux porter le voile intégral comme te promener en crop top , ça ne surprendra personne. Je suis une femme et des fois je suis fière de porter des vêtements ethniques ou traditionnels, d’entendre des langues exotiques et de connaître des cultures différentes, ça apprend la tolérance et même l’ouverture d’esprit :je trouve qu’il en manque un peu.
    La vente de la drogue a lieu partout au vu et au su de tous et pas qu’en banlieue. Je l’invite à visiter la France s’il veut le constater par lui même ; et ce n’est pas limité à la France hein soyons réalistes. Je suis anti drogue,anti tabac anti arme et surtout anti racistes.
    S’il estime que les ivrognes et drogués qui trainent près de la gare sont représentatifs de toute la population dyonisienne, je l’invite à revoir ses jugements.
    Je lui concède la vente illégalle mais je préfère voir ces personnes essayer de gagner un peu d’argent presque honnêtement que mendier voler ou dealer. Pour le téléphone, je pense qu’il le mettait plus en garde pour lui éviter un vol à l’arraché.
    Il y a en plus des africains et des arabes des latinos des indiens des Amérindiens des Turcs des Perses des albanais des Serbes des Portugais des espagnols des français des mélanges de tout ça,avec les délicieux plats …

  3. J’habite St Denis et je suis blanc, c’est une super ville cosmopolite, jamais eu un problème ou un regard étrange, de plus c’est marrant qu’un journaliste anglais écrive cela, quand on voit certain quartier de Londres, journaliste d’extrême droite.

  4. Bonjour, je crois qu’il y a un malentendu dans ce que déclaré la, non seulement vous discriminer cette ville « ghetto » mais vous tenez des propos faux vis à vis de cette. Je vis à Saint-denis depuis que je suis toute petite, et certain aspect que vous aborder dans votre article sont très loin de la vérité, cette ville est le symbole même de la bio-diversité, alors si pour vous qui vous même étes un étranger, je vais vous dire ce que l’on m’à appris dans une école de la seine Saint -Denis, la société française est en pleine évolution celle -ci est plus féminine et plus métissé est sera donc contrairement à certains, aptes à faire face aux nombreux problèmes qui luil seront posée à l’avenir,
    Alors monsieur si vous n’êtes pas en mesure de voir cela il faudrait penser à retourner à l’école nous sommes je tiens à vous le rapeler en 2018 le racisme c’est finis, monsieur .
    C’est vraiment triste de voir que les adultes qui sont sensé nous montrer l’exenple soit si peu ouvert d’esprit.
    Je tiens aussi à vous que je fais partie de la jeune génération de la seine Saint-Denis.

  5. Espèce de journaleux de mes deux,un raciste sioniste Oui, C est pour faire plaisir à tes boys

  6. Irène, le racisme c’est plutôt de laisser disparaître une race, celle des indigènes français, voire de s’en réjouir comme c’est votre cas.

    « Le métissage généralisé détruit la diversité ».

  7. Pourquoi faire cet article ? A quoi sert il et pour qui ?
    Je ne suis en aucun cas d’accord le multinatioanalisme et la diversité font partie de la france d’aujourd’hui et d’hier et fera partie de la france de demain.
    Il faut laisser les gens vivre et blaguer sur ce qu’il veulent tant que personne ne tue personne.
    Liberté égalité fraternité

  8. Bonjour,
    Comment un article aussi raciste peut il être mis en avant.
    Je vie à Saint Denis. Quelle belle ville . Riche d’Histoire faite par les Hommes du passés et par ceux du présents. C’est ça la vie. Apprenez à connaître les gens avant de les juger. C’est une richesse que vous n’aurez jamais.

  9. Un article bien écrit ;il décrit la réalité de saint Denis ;Si vous ne le crois pas je vous invite à découvrir le getto de saint Denis on se croirait en Afrique.

  10. Je suis choqué de ça que je viens de lire. J’habite à Saint Denis depuis 8 ans et je suis blanche mais ça veut pas dire que on est mal ici. Par contre on se sent très bien ici. Les personnes qui sont méchant on les trouve partout, n’est-ce pas ? Il y beaucoup d’affinités entre les gens et ça c’est beau. Mais monsieur préfère d’écrire que mauvais côté. Frustrant…..

  11. 40 ans dans le 9.3
    Les plus gênés s’en vont !
    Je suis parti car on ne peut pas intégrer quelques gaulois parmi des dizaines d’ethnies …
    Le remplacement des populations est quasi effectif …
    Désolé
    Bon courage à ceux qui restent

  12. Ce journaliste aurait peut être dû pousser plus loin que le quartier de la gare qui a toujours été particulièrement peu rassurant et ce peu importe les ethnies!
    Pour voir quelque chose de totalement différent, je l’invite à revenir dans notre ville et de par exemple visiter le quartier de la mutualité. D’ici là, il devrait reprendre des cours de journalisme pour revoir le côté investigation de son boulot !

  13. Toujours la même mauvaise foi chez l’occupant , prompt à pleurnicher sur son sort mais totalement indifférent à tout ce qui touche pas son nombril …
    C’est défoncer une porte ouverte que de dénoncer la haine des blancs dans le 93 ( et ailleurs ….) /
    Même les noirs s’en rendent compte ( les chrétiens bien sûr …. c’est un discours qu’on entend JAMAIS chez les noirs musulmans …)
    J’ai une amie noire qui me disait tantôt : « franchement je suis noire mais quand je vois ce qu’il se passe je me fais du souci pour les blancs !!! » si tout le monde avait cette honnêteté …..
    Et c’est pas la 1ere fois que j’entends ça chez des noirs chrétiens …..

  14. Merci, @admin4 de rétablir LA vérité ! Qu’ l’on arrête de toute urgence de nous vendre métissage et diversité comme des valeurs universelles, qu’elles ne seront jamais. Demandez ce qu’elle en pense (sans pouvoir en parler…) à la jeune « indigène » à qui l’on impose, dans l’urgence, de se transformer en fantôme ou en Belphégor… Alors, halte à la mauvaise foi. Le « vivrensemble », souvent, ça ne fonctionne pas ou bien dans un seul sens…

  15. Le tableau de ce journaliste est réaliste, il me rappelle une « promenade » Porte de la Chapelle, ha oui….. et on parle de Ville-Lumière !!!
    D’accord pour accueillir des dissidents en danger, mais les autres migrants ne sont pas venus pour voir la tête des Français, mais pour PROFITER. Mobile à la main, ils partent à l’aventure, la France est une si belle poire. Regardez-les arriver en bateau ou par les montagnes, ils ne sont pas MAIGRES, non, leur pays a donc réussi à les nourrir, et ils ont pu payer (cher) les passeurs. Alors elle est où la misère ?
    Plus tard ils feront venir une femme, et là…. ce sera une chance multiplié par 5 pour la France !

  16. Il n’ y a pas que le 93, il y aussi le 77, le 78, le 91, le 94, le 95 et certains arrondissements de Paris (18e/20e). Sans compter le 13, le 69, le 59, le 62, le 38 (liste non exhaustive)… Mais bon la France de la Diversité et le Vivre Ensemble se portent bien, c’est l’essentiel. Nous n’avons désormais plus grand chose à envier à LONDRES, qui a su nous montrer la voie de la tolérance et de l’ouverture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.