PEA, PEL, assurances-vie : l’Etat socialiste s’attaque sauvagement à l’épargne des Français

MAJ 27/10/13 : devant l’émoi suscité par cette loi, le ministre du Budget Bernard Cazeneuve a annoncé dimanche que le gouvernement allait en extraire les plans d’épargne en actions (PEA), plans d’épargne-logement (PEL) et épargne salariale.
Mais d’autres formes d’épargne restent frappées, notamment l’assurance-vie – c’est la vieille méthode révolutionnaire du deux pas en avant, un pas en arrière – et surtout, la préparation des esprits se poursuit.

Les députés ont voté mercredi une hausse brutale du taux de «prélèvements sociaux », à 15,5 %, pour certains contrats d’assurance-vie, les plans d’épargne en actions (PEA) et plans d’épargne logement (Pel).

Ils ont décidé que cette mesure s’appliquait dès le 26 septembre (avant le vote donc, pour empêcher les gens de réagir), sur les placements faits à partir de 1997 !
Il s’agit donc bien d’une mesure rétroactive, prenant au piège les Français qui ont pu épargner .

Ils n’osent pas encore taper directement dans les comptes bancaires, mais on y vient par étapes.

Une mesure scandaleuse et injuste à l’encontre du peuple, votée par 64 voix contre 22 (sur 577 députés, payés une fortune)…

Le gouvernement espère ainsi extorquer au peuple 600 millions d’euros.

Le prétexte évoqué cette fois est le fameux trou de la sécurité sociale (creusé par l’Etat en bonne partie au profit des étrangers).

Tiens, c’est le même montant que l’Aide médicale d’Etat (AME), versée gracieusement à tous les clandestins qui entrent en France en violant la loi !
Ca nous rappelle aussi les 500 millions d’euros d’aide à la Tunisie islamisée promis par François Hollande en juillet dernier !

Ou encore, la dette actuelle de l’Algérie antifrançaise envers la France, et qui s’élève à … 600 millions d’euros !


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

2 commentaires concernant l'article “PEA, PEL, assurances-vie : l’Etat socialiste s’attaque sauvagement à l’épargne des Français”

  1. Ca ne servira plus à rien de garder son argent en banque…
    il risque d’y être dérobé bien plus facilement que chez soi.

    La république tue la famille et s’en prend une énnième fois aux patrimoines. Après les héritages et les grandes fortunes, on s’en prend aux plus modestes. Et « ça » se prétend socialiste, démocrate, proche du peuple…

    En soi ce n’est pas nouveau. Mais l’absence totale de vergogne avec laquelle ils violent leurs propres principes (on nous a toujours appris lors de nos études qu’une loi NE POUVAIT PAS être rétroactive) devient de plus en plus flagrante. Ces gens se croient intouchables, ils savent que, dans l’immédiat du moins, le citoyen lambda ne peut rien faire contre eux, avec un système judiciaire leur solde, échappant à tout contrôle populaire (le seul des pouvoirs qui y échappe complètement du reste).

  2. …descendre ds la rue :
    – exiger la proportionnelle au parlement
    – demander la dissolution de l’assemblée.

    On est déjà descendu ds la rue pour bien moins que ça.

    Ras le bol de tous ces guignols qui jouent au casino avec notre pécule et qui viennent encore nous ponctionner pour éponger leur dettes de jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.