Macron prend les Français pour des idiots : « Ce que les Français ne payeront pas, l’Etat le payera »

Voici, à propos de la taxe d’habitation, ce qu’a osé dire le Président comme si, quand l’État paye, ce ne sont pas les Français qui payent !

13 avril 1436 : prise de Paris par Arthur de Richemond. Une ancienne fête nationale oubliée !

prise-de-parisL’armée anglaise dans Paris compte environ 3 000 hommes et est soutenue par l’université de Paris. 2000 routiers et écorcheurs la renforcent. La garnison attend également un renfort de 3 000 Anglais.

L’armée française est dispersée et, seul contre presque tous, le connétable Arthur III de Richemont, duc de Bretagne, soutenu par d’anciens compagnons de la Pucelle d’Orléans tels La Hire, Jehan de Dunois, cousin naturel du Roi, Jehan de Brosse Maréchal de Sainte-Sévère et Jehan Poton de Xaintrailles conduit une armée de 5000 Bretons pour reconquérir Paris.

Continuer la lecture de « 13 avril 1436 : prise de Paris par Arthur de Richemond. Une ancienne fête nationale oubliée ! »

Bernard-Henri Lévy dit connaître les « plans d’attaque » de l’armée française et en parle sur twitter !

Très grave affirmation du lobbyiste Bernard-Henri Lévy sur twitter :

Et une réponse pertinente d’un utilisateur de twitter :

A notre connaissance Bernard-Henri Lévy n’a pas encore été perquisitionné et placé en garde-à-vue.

Paris : un guichet de la Poste réservé aux étrangers pour ouvrir un compte et recevoir les aides…

Face à l’afflux constant d’immigrés, la Poste et la Mairie de Paris ont installé un guichet unique spécifiquement dédié aux demandeurs d’asile dans une Poste du 11ème arrondissement de Paris.

La Poste et la Mairie de Paris ont lancé mi-mars une expérimentation pour faciliter l’accession à un compte bancaire (Livret A) pour les demandeurs d’asile : mettre en place un guichet unique chargé de leur ouvrir un compte en banque. Il est placé dans le 11e arrondissement de Paris.

Continuer la lecture de « Paris : un guichet de la Poste réservé aux étrangers pour ouvrir un compte et recevoir les aides… »

Givors : un adepte de la « religion de paix et d’amour » tente d’étrangler le petit ami de sa fille parce qu’il n’est pas musulman

A noter que le journaliste du Progrès ose qualifier le musulman responsable de cette agression (tentative de meurtre ?), « d’irascible ». Parce qu’en France au XXIème siècle, lorsqu’un musulman tente d’étrangler un homme parce qu’il n’est pas musulman, il n’est pas intolérant, haineux ou radicalisé, mais il est irascible (ici la définition du Littré).

Trouvé sur Le Progrès : Un homme d’une cinquantaine d’années a été interpellé. Au commissariat, il a raconté qu’il s’était rendu au domicile du petit ami de sa fille, un jeune homme de 25 ans, sous prétexte qu’il la battait.
Continuer la lecture de « Givors : un adepte de la « religion de paix et d’amour » tente d’étrangler le petit ami de sa fille parce qu’il n’est pas musulman »

C’était un 11 avril…

1852 : naissance à Montazels (Aude) d’un des Français les plus mystérieux du demi-siècle, l’abbé Bérenger Saunière, qui passe pour avoir découvert le trésor des Wisigoths, dans la région de Rennes-le-Château. Cet ecclésiastique contre-révolutionnaire se retrouva à la tête d’une colossale fortune, dont l’origine ne fut jamais expliquée et suscita de nombreux fantasmes.

1950 : dans l’hebdomadaire Carrefour, le colonel Rémy, authentique résistant, sous le titre « la justice ou l’opprobre », s’élève contre le maintien en forteresse de Philippe Pétain, maréchal traité de manière honteuse et inhumaine, et prône sa réhabilitation. Il développe la théorie du bouclier (Pétain) et de l’épée (De Gaulle), affirmant qu’il s’agit de la même France. Il adhèrera à l’association pour la défense du Maréchal Pétain (ADMP) afin que justice soit enfin rendue. Début de « l’affaire Rémy », qui sera persécuté par les gaullistes.

1970 : mort de l’écrivain nationaliste Henri Massis, critique littéraire, essayiste politique et historien de la littérature, auteur de Défense de l’Occident (1927) ou encore Maurras et notre temps (1961). Il était membre de l’Académie française depuis 1960. On peut acquérir certains de ses livres ici.

Allemagne : ils voulaient « chanter avec les réfugiés », aucun n’est venu

Le Willkommenscafé [Café Bienvenue] avait organisé pour les réfugiés des foyers environnants une rencontre pour chanter en commun avec la Chorale internationale. […] Aucun des réfugiés invités n’est venu samedi à l’église [protestante] de la Résurrection.

Klaus Eberle, l’organisateur du Willkommenscafé, s’est montré déçu. Avec d’autres membres de son équipe, il avait distribué les invitations dans des foyers de réfugiés […] Quelques-uns avaient accepté oralement, mais malgré cela ils ne sont pas venus. « Nous avions rédigé la brochure en allemand, c’était peut-être une erreur », explique Eberle.

Continuer la lecture de « Allemagne : ils voulaient « chanter avec les réfugiés », aucun n’est venu »

Incroyable : les noms de 2 626 agents du renseignement aux mains d’une islamiste

Trouvé sur Le Point : L’information est connue des autorités depuis un an mais était traitée avec la plus stricte confidentialité. En avril 2017, une jeune femme, Mina B., fichée S, est entendue dans le cadre d’une enquête judiciaire portant sur ses liens avec la mouvance radicale. Lors de son audition, Mina s’épanche. La police va alors découvrir des informations si sensibles qu’elles feront l’objet d’une seconde enquête préliminaire…

Interrogée par les policiers, la jeune femme, placée depuis en détention provisoire, reconnaît en effet avoir aidé financièrement et hébergé en septembre 2016 Sana O., une connaissance. Cette dernière, très radicalisée, est privée de son passeport après avoir tenté à deux reprises de rejoindre la Syrie. Selon nos informations, Mina B. aurait participé aux projets de son amie en l’accompagnant au moins une fois à la gare.

Continuer la lecture de « Incroyable : les noms de 2 626 agents du renseignement aux mains d’une islamiste »

La LICRA lors du procès de Nicolas Dupont-Aignan : « Peu importe s’il dit la vérité, ce n’est pas une défense valable ! »

LICRA : « Monsieur Dupont-Aignan n’est pas raciste, ce n’est pas le sujet. Le problème n’et pas ce que dit Monsieur Dupont-Aignan mais la façon dont il le dit. Peu importe s’il dit la vérité, ce n’est pas une défense valable ! ».

REQUISITOIRE : « Il faut interpréter le tweet en se mettant au niveau, à la portée du Français et de l’électeur moyen. 48% des Français sont racistes, j’en suis désolé. M. Dupont-Aignan parle d’invasion barbare et veut faire une France d’hommes blancs catholiques ».

Source : FDS

Le « vivre-ensemble » au lycée Urtillo de Stains : incendies, attaques à la machette, au hachoir et au marteau

Une classe du lycée en voyage scolaire à Madrid… Sans commentaire.

« C’est le chaos dans l’établissement », rapporte Julie, une des membres de la vie scolaire du lycée Maurice Utrillo, à Stains (Seine-Saint-Denis). Ce mardi 3 avril, le parvis de l’établissement a, en effet, été le théâtre de nouveaux accès de violence, poussant le personnel éducatif a faire valoir son droit de retrait, mercredi.

Élections en Hongrie : large victoire de Viktor Orban et de la ligne anti-invasion

V. Orban (à droite) lors de la soirée électorale. Crédit photo : Fidesz

Dimanche 8 avril, le Premier ministre Viktor Orban, connu pour être hostile à l’invasion migratoire de la Hongrie, et sa coalition Fidesz-KDNP (centre-droit populiste) ont largement remporté les élections générales et atteint la majorité constitutionnelle des deux-tiers du parlement. Viktor Orban commence ainsi un troisième mandat consécutif qui durera jusqu’en 2022.

Les Hongrois votaient deux fois ce dimanche :  une fois pour un député dans leur circonscription (élection en un tour) – et l’autre pour une liste nationale, autrement dit, un parti politique.

Pour les votes de listes, le Fidesz fait 49,51% (44,37 en 2014), et récupère 135 sièges au total pour le moment (dont 91 sur 106 de gagnés dans les circonscriptions).
Le Jobbik, parti de droite nationale et premier opposant à  Viktor Orban, arrive deuxième avec 19,61% des votes de liste et obtient 27 députés.
Continuer la lecture de « Élections en Hongrie : large victoire de Viktor Orban et de la ligne anti-invasion »

C’était un 9 avril…

1682 : le Normand René-Robert Cavelier de la Salle, très grand explorateur français parti du lac Ontario et ayant descendu tout le cours du Mississipi, atteint le golfe du Mexique.
Avec toute la solennité possible, il baptise « Louisiane », en l’honneur du Roi-Soleil, la très vaste région qui s’étend du golfe du Mexique aux Grands Lacs et qui devient alors possession de la France.

Un morceau de musique cajun des plus typique (La danse du Mardi-gras) :

1865 : à Appomattox, petite ville de Virginie, le général Robert Lee signe l’acte de reddition présenté par le général Ulysses Grant, qui met pratiquement fin à la Guerre de sécession (les dernières troupes se rendent le 26 mai). Le « vieux Sud » a vécu.

1948 : les extremistes juifs de l’Irgoun et du groupe Stern massacrent la population du village de Deir Yassin en Palestine. 350 personnes sont assassinées méthodiquement, par balle ou par couteau… Un épisode qui favorisera l’exode palestinien.

1er Dimanche après Pâques, de « Quasimodo » – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec leur commentaire.

St Thomas touchant les plaies du Christ ressuscité

« L’octave de Pâques s’est achevée hier ; les néophytes [ceux qui ont été baptisés à Pâques – NDCI] ont déposé leur robe blanche. Mais Pâques subsistera en eux par la pureté de leur vie (Coll.). L’Église n’abandonne pas ceux qu’elle a conduit au baptême; elle affermit leur foi (Ép., Év.) ; elle les nourrit, comme des enfants nouveaux-nés, du lait pur de sa doctrine (Intr). »

Dom Guéranger

Continuer la lecture de « 1er Dimanche après Pâques, de « Quasimodo » – textes et commentaire »

La ministresse des armées Florence Parly veut épurer politiquement les lycées militaires

Il a suffit d’un article de Libération pour que le pouvoir politique s’engouffre et attaque le foyer de tradition que constituent les lycées militaires.
Le quotidien gaucho-bancaire subventionné dénonçait il y a quelques jours  la présence, au lycée militaire de St Cyr-l’école,  de lycéens attachés aux traditions de leur établissement et de l’armée, soupçonnés en plus d’être  catholiques, et qui rappelleraient aux filles qui auraient l’idée saugrenue de devenir officiers qu’elles se sont trompées.

Le ministre des armées (et non pas « la », en français), Florence Parly, a sauté sur l’occasion : « Tolérance zéro. Il n’y a pas de place pour le sexisme dans nos armées. »
Et cette politicienne – parachutée pour diriger un monde dont elle ne connait rien – d’annoncer une série de sanctions contre des élèves et des cadres de la prépa militaire de Saint-Cyr, mercredi 4 avril à l’Assemblée nationale.

Continuer la lecture de « La ministresse des armées Florence Parly veut épurer politiquement les lycées militaires »