La violente agression maçonnico-laïcarde contre l’éducation catholique

L’initié Macron a annoncé une mesure radicale pour la rentrée prochaine : en plus de l’école obligatoire à partir de 3 ans (depuis 2019), il sera alors interdit aux parents d’instruire eux-même les enfants à la maison !

Hormis pour des « impératifs de santé ».
Le mondialiste « progressiste » de l’Elysée a fait part de cette idée dimanche, dans un discours sur son « plan de lutte contre les séparatismes ».

Notons que cela arrive quelques jours après que TF1 a diffusé un « reportage » honteux sur ce thème, comme pour préparer le terrain.

Macron – traumatisé après avoir été détourné par une femme qui pouvait être sa mère quand il était adolescent – veut pouvoir aller expliquer lui-même aux enfants sa conception délirante de la famille :

L’école publique tend désormais à fabriquer des ignares, illettrés et grossiers : le niveau s’est effondré, avec des pédagogies contre-nature et parfois gravement nocives (par exemple la « méthode globale » pour le français), des programmes aberrants ou immoraux et aussi, il faut le reconnaître, l’arrivée de populations étrangères qui plombent le niveau car elles n’ont pas les mêmes aptitudes ou inclinations.

A cela il faut ajouter que l’école publique est avant tout une vaste usine d’endoctrinement des enfants, de conformation à une idéologie bien particulière : l’idéologie républicaine, héritée de la Révolution et élaborée par les loges maçonniques. Une idéologie foncièrement anticatholique – ce fut son grand combat –, mais aussi anti-naturelle (contre la loi morale naturelle).

Ce rôle premier (l’endoctrinement) est officiel. Macron d’ailleurs l’a dit lui-même dimanche : « Parce que l’école doit d’abord inculquer les valeurs de la République […] » .

Dès lors, mettre ses enfants à l’abri de l’école publique relève justement d’un « impératif de santé » morale (et spirituelle) !

La République française est un régime intrinsèquement totalitaire et la Ve version se radicalise d’année en année. Elle ne tolère pas qu’on lui soit dissident, en actes ou même en propos : elle appelle ça maintenant le « séparatisme ». On n’a pas le droit ne pas s’unir au Régime actuellement en place !
Il veut qu’aucun cerveau ne lui échappe : c’est le pourquoi de cette mesure extrémiste de Macron concernant les petits.
En brandissant le spectre de l’islam radical – que ce même régime fait venir en France avec acharnement ! – on cherche à susciter l’adhésion de la masse inquiète, mais il s’agit de fait d’interdire l’enseignement conforme aux lois naturelles, au patriotisme, au catholicisme sur lequel s’est pourtant fondée la France.
Certes il existe (pour combien de temps?) des écoles libres, c’est-à-dire hors contrat, mais elles représentent un coût important pour le budget familial et surtout il y en a peu. C’est pourquoi des catholiques traditionnels de plus en plus nombreux choisissent l’école à la maison, généralement avec des cours par correspondance qui ont fait leurs preuves.

Mais tout ça risque effectivement de ne pas faire d’excellents républicains, mais de mauvais citoyens aimant la France française, pas convaincus par la pornographie homosexuelle publique, pensant que tuer un bébé dans le ventre de sa mère n’est pas bien, croyant comme leurs ancêtres que le Christ ne doit pas être relégué dans les sacristies, etc.

L’amateur élyséen de débauche homosexuelle africaine a eu aussi un petit mot pour les écoles hors contrat : elles « feront l’objet d’un encadrement encore renforcé ».
Les catholiques traditionnels (c’est-à-dire authentiquement catholiques) qui espèrent pouvoir vivre à peu près tranquillement, dans une société qui s’effondre (moralement, d’abord), avec leurs écoles à eux, se font des illusions : la pente est totalitaire et il s’agit d’un bras de fer permanent avec les forces antichrétiennes.
Cela fait plusieurs années que Contre-info en parle et l’annonce.
Si on fuit le combat politique, la politique nous rattrape tôt ou tard et entretemps beaucoup de terrain aura été perdu.
Cela se produit continûment parce que les catholiques désertent le champ politique. Mais ils peuvent perdre encore beaucoup de terrain, de libertés, notamment autour de leurs écoles. Qu’ils y en pensent. On n’échappe pas à la politique. Soit on la subit, soit on la fait.

L’opération perverse de TF1 contre les écoles cathos tradi

Le journal de 20h de TF1 – une puissante institution – a ouvert le feu il y a quelques jours sur les écoles hors contrat catholiques traditionnelles.

Ces « écoles libres » (c’est-à-dire libres du bourrage de crâne que veut faire le Régime actuel) ont de plus en plus de succès, pour des raisons de niveau scolaire et d’épanouissement des enfants mais surtout de niveau moral et de programmes rationnels.

Les journalopes du premier gros média de France ont produit un petit documentaire (visible en fin d’article) fait pour inquiéter et susciter l’approbation du peuple concernant la prochaine répression des écoles catholiques.

« D’autres mouvements interpellent [sic] »,  des écoles « peuvent devenir clairement nocives pour les enfants » annonce solennellement la présentatrice…
« ils contestent les programmes officielles et des vérités scientifiques »,
« ces connaissances de base doivent pourtant être enseignées aux élèves, c’est une obligation » peut-on entendre. Ça, c’est parce qu’après un long entretien avec un prêtre traditionaliste directeur d’une école, les journalistes ont retenu quelques secondes – celles qui leur semblent les plus choquantes bien sûr (alors que c’est en réalité assez banal et de bon sens…) : l’abbé explique que dans son école on ne veut pas les théories de Darwin.
Pour ces journalistes ignares et idiots, c’est là s’opposer à « des vérités scientifiques » alors qu’officiellement il s’agit toujours de la « théorie de l’évolution » (à propos de laquelle nous recommandons d’ailleurs le livre d’Arthur Demongeot).

On a droit aussi à : « encore plus inquiétant, les positions antivaccins seraient fréquentes dans ces écoles ». C’est horrible non ?
Pour ces gredins de TF1 on n’a pas le droit d’être méfiant envers le cocktail de 11 vaccins mis en place par la désormais fameuse Agnès Buzyn !
Avec des chiffres grossis et douteux, les militants de TF1 instillent dans l’esprit des téléspectateurs que leurs enfants risquent d’être gravement malades à cause des écoles catholiques hors contrat…

Continuer la lecture de « L’opération perverse de TF1 contre les écoles cathos tradi »

C’était un 9 octobre 1793… : les républicains massacrent les Lyonnais

Massacre de Lyonnais. Voir la scène à droite : avant l’État islamique, il y eut la République…

Lyon, après un siège de près de cinquante jours, capitule devant les armées de la République.
Les Lyonnais, révoltés par la « tyrannie jacobine » et dressés contre la Convention, affamés, bombardés sans relâche par les soldats de Kellermann, se rendent à 6 heures du matin.

La répression sera terrible ; des milliers de personnes seront massacrées par les Républicains dans les semaines qui suivent.

Effrayant : une émission met en scène un enfant « transgenre » de 8 ans

https://i0.wp.com/media.gqmagazine.fr/photos/5f7d58ec98c274a8707da05a/16:9/w_3840%2cc_limit/Quotdien-GQ.jpg?resize=840%2C472&ssl=1
Horrible image : d’un côté un gamin perdu et manipulé, de l’autre un pervers qui se délecte

Nous vivons vraiment une époque de malades. Et nous ne parlons pas de ce pauvre enfant, même si les adultes qui jouent avec lui vont finir par en faire un vrai malade mental, dépressif et vraiment suicidaire.

Ce garçon de 8 ans a dit un jour à ses parents qu’il « était une fille ».
Que lui ont-ils soufflé auparavant ? Que lui ont-il montré comme videos ?
Car, autant un enfant peut dire à un moment « j’aurais voulu » ou « je voudrais » être une fille ou un garçon – ce qui est classique et n’a rien d’inquiétant –, autant le « je suis » ne peut venir tout seul, ce n’est nullement naturel…
Bref, ses parents l’ont pris au mot et traitent maintenant ce garçonnet  – qui ne connait donc pas grand chose à la vie – logiquement influençable, comme une fille, le présentent comme tel…

Et encore, c’est l’hypothèse optimiste (l’accoutrement bizarre du petit et ses oreilles de chaton peuvent faire penser à des rituels type MK ou autres choses horribles).

Ces parents indignes se sont de plus fait une joie d’aller militer à la télévision, avec leur petit traumatisé, pour propager et banaliser leur vision du monde bobo déconnectée de toute réalité.
Ils se sont donc retrouvés dans l’émission gauchiste Quotidien, de l’infect Yann Barthès, de mœurs douteuses, sur la chaîne TMC appartenant au groupe TF1.

A combien d’autres parents vont-ils donner des idées délirantes et contre-nature que ceux-ci projetteront chez leurs enfants ?!

TF1 prépare d’ailleurs un film de propagande, bien sûr dégoulinant d’émotion de « bons sentiments », sur l’histoire d’un enfant « transgenre » face à ses parents penauds…

C’était un 7 octobre… Lépante et autres anniversaires


1571 : bataille navale de Lépante (au large de la Grèce), pour assurer la suprématie sur l’île de Chypre, entre les chrétiens (principalement espagnols et italiens) rassemblés par le pape Saint Pie V, et les Ottomans de Sélim II.
En réalité, ce sont deux mondes qui s’affrontent.
Les pertes sont énormes : 30 000 morts chez les Barbaresques, pourtant partis favoris car plus puissamment armés et plus nombreux, contre environ 8 000 chez les chrétiens.
Cette bataille de quelques heures met fin à la réputation d’invincibilité des Turcs, même s’ils conservent Chypre.

Il est décidé, quelques jours après, par Saint Pie V, de créer la fête du rosaire sous le nom de Notre-Dame de la Victoire, pour célébrer le triomphe de la chrétienté.
Il attribue en effet celui-ci à la récitation universelle du rosaire qu’il avait demandé aux chrétiens, en vue de cette bataille cruciale.

1793 : les révolutionnaires, menés par le conventionnel Philippe-Jacques Rühl, ex-pasteur luthérien, brisent, à coups de couteau, la Sainte Ampoule de Reims,  utilisée pour le couronnement des rois de France. Rühl se suicida en mai 1795, pour ne pas être guillotiné.

Continuer la lecture de « C’était un 7 octobre… Lépante et autres anniversaires »

C’était un 5 octobre…

1795 :  l’insurrection royaliste du 13 vendémiaire an IV, à Paris, est réprimée de façon sanglante (300 morts parmi les insurgés sur les marches de l’église Saint-Roch), par le général Bonaparte (qui se fait connaître à cette occasion) pour le compte de l’Assemblée. Les insurgés comptaient 25 000 hommes pour cette tentative de coup d’État.

1820 : mort du jésuite Augustin Barruel, ancien chanoine de Notre-Dame, à qui l’on doit les Mémoires pour servir à l’histoire du jacobinisme, qui font de lui le père de l’antimaçonnisme français. Dans cet ouvrage (indispensable à toute solide bibliothèque contre-révolutionnaire), il présente la franc-maçonnerie (qu’il connaît bien pour en avoir été jadis membre) comme le principal moteur de la Révolution.

1864 : naissance à Besançon du pionnier (avec son frère Auguste) de l’exploitation du cinématographe, Louis Lumière, futur soutien du maréchal Pétain et de la Légion des volontaires français contre le bolchevisme.  Le cinéma leur doit tout, mais ils ont été récemment privés de commémorations du fait de leur engagement patriotique.

1972 : réunion fondatrice du Front national, qui n’est à ce moment encore qu’une simple coalition électorale lancée à l’initiative du mouvement Ordre nouveau et réunissant divers groupes de taille variable.

Belgique : une « femme » « transgenre » nommée vice-Premier ministre, une première en Europe

L’eurodéputé qui se fait appeler Petra De Sutter a été nommé ministre de la Fonction publique et des entreprises publiques et vice-Premier ministre du nouveau gouvernement belge.
Cet homme de 57 ans se prend – ou du moins se fait passer – pour une femme depuis le début des années 2000.
Les paumés de l’époque moderne appellent ce genre d’hommes des « femmes transgenres », croyant qu’on peut échapper à sa nature d’homme ou de femme et en changer à son gré !
Petra De Sutter, politicien « vert» (c’est-à-dire en réalité gauchiste), est devenu le premier homme travesti à accéder à une telle fonction en Europe.

Quelle époque…

Source

Ephéméride du 2 octobre

• 1370 : Bertrand du Guesclin est nommé connétable. Il élimine les Grandes compagnies et harcèle les Anglais.

• 1535 : Jacques Cartier donne le nom de Mont-Royal ou Montréal au village indien de Hochelago.

• 1741 : naissance à Villeneuve-de-Berg (Ardèche), d’Augustin Barruel de Saint-Pons, dénonciateur de la Franc-Maçonnerie dans le processus révolutionnaire, notamment dans ses Mémoires pour servir à l’histoire du jacobinisme.

• 1854 : fondation, par Frédéric Mistral, du mouvement félibrige, pour défendre la langue d’oc (qui compte deux fois plus de mots que le français). Continuer la lecture de « Ephéméride du 2 octobre »

Big Pharma : les labos tout puissants (video)

Documentaire assez intéressant sur la puissance de l’industrie pharmaceutique, à la botte de qui ont trouve en particulier les ministres de la « Santé » en France.
Cela dit, la démocratie étant en réalité – dans notre ère médiatique particulièrement – une ploutocratie (domination du gros Argent), la puissante de « Big Pharma » est logique… Et ne pourra être contrée qu’avec un Etat nationaliste fort.

Dans le même genre, on pourra lire le livre Big Pharma, de Mikkel Borch-Jacobsen.

« Tout le village est extrêmement fier » : chez l’immigré qui a attaqué au hachoir plusieurs Parisiens

Vendredi dernier à Paris, un homme attaquait à coups de hachoir deux personnes (et les blessant gravement), qui fumaient une cigarette, devant une agence de presse.
Il prétendait protester contre Charlie Hebdo et ses caricatures envers Allah.

Cet immigré pakistanais a 25 ans, il l’a maintenant reconnu.
Mais, depuis son arrivée en France en 2018, il s’est fait passer comme mineur – comme beaucoup d’autres qui savent que la France est un paillasson et qu’on peut prendre beaucoup d’argent à son peuple : c’est la raison pour laquelle ces gens viennent en France, pays qu’ils n’aiment pas et dont ils souhaitent pour certains tuer une partie de la population, plutôt que de rester ou rentrer chez eux, ce qui serait sinon plus logique…

Certains en France ont quand même trouvé qu’il ne ressemblait vraiment pas à un mineur, mais la justice rouge a interdit de vérifier. Et il a donc coûté entre 50 000 et 100 000 euros par an aux contribuables en tant que « mineur étranger isolé ».

« Il est arrivé sur le sol français en août 2018, et il a été pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) du Val-d’Oise. Dans un premier temps, cette mise sous tutelle a cependant fait débat : le conseil départemental du Val d’Oise a contesté sa minorité auprès de la justice. Le mineur paraissait beaucoup plus vieux. Mais le 19 juillet 2019, le tribunal des mineurs de Cergy-Pontoise a tranché et indiqué que le Pakistanais était à même de pouvoir faire l’objet d’une prise en charge de l’ASE. La justice avait alors refusé de mettre en place une expertise médicale pour déterminer l’âge réel du jeune homme. » (source)

Il est intéressant de noter les réactions à son geste, dans son pays d’origine, de voir quel est l’état d’esprit de cette population qui arrive en France toujours plus massivement :

Dans un manuel scolaire, le gouvernement communiste chinois trafique l’Evangile de façon blasphématoire !

Xi Jinping président vie Parti communiste Chine constitution

Voici une information qui ne surprendra pas ceux qui connaissent la nature (ce donc pas une question d’époque ou de lieu) du communisme, nature menteuse et perverse : ils sont prêts à tout pour faire avancer leur idéologie.

« En Chine, un manuel scolaire destiné à l’enseignement professionnel dans le secondaire, publié par un service d’édition dépendant du gouvernement, a choisi de reprendre le passage biblique concernant la femme adultère afin d’enseigner aux élèves « l’éthique professionnelle et le respect de la loi ». On aurait pu s’en féliciter dans la mesure où Jésus, dans ce texte (Jn 8, 1-11), prend la défense de la femme adultère et empêche sa lapidation avec ces mots : « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre ».

Mais loin d’encourager une telle charité et l’amour de son prochain, le passage biblique cité dans le manuel scolaire assure que Jésus se serait mis lui-même à lapider la femme adultère en ajoutant : « Moi aussi je suis pécheur, mais si la loi ne devait être exécutée que par des hommes sans faute, la loi serait vaine ». » (source)

Non seulement ces communistes osent trafiquer l’Evangile – dans un de ses passages les plus édifiants et les plus émouvants –, mais en plus osent faire prononcer au Christ une parole impossible, blasphématoire, car il est pur de tout péché.
Continuer la lecture de « Dans un manuel scolaire, le gouvernement communiste chinois trafique l’Evangile de façon blasphématoire ! »

Pour la réédition d’un livre classique, la LICRA obtient 134 000 euros de condamnations contre Alain Soral !

L’ignoble LICRA (puissante officine communautaire qui traque les Français auteurs de propos politiquement incorrects pour les envoyer au tribunal) essaie de créer et maintenir un climat de terreur en France.
Elle tache d’envoyer les dissidents en prison, ou au moins de les ruiner.

On apprend ainsi que  :

« L’essayiste d’extrême droite Alain Soral a été condamné par la cour d’appel de Paris à payer 134.400 euros à la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) pour avoir remis en vente un ouvrage jugé antisémite, selon une décision consultée samedi par l’AFP.

Paru pour la première fois en 1892, l’ouvrage Le Salut par les Juifs de Léon Bloy avait été réédité par la maison d’édition de Soral et mis en vente sur son site Internet en 2013 […].

Continuer la lecture de « Pour la réédition d’un livre classique, la LICRA obtient 134 000 euros de condamnations contre Alain Soral ! »

29 septembre : la saint Michel !

La fête de l’archange Saint Michel est très populaire chez les Chrétiens et la liturgie de ce dimanche lui rend hommage.
C’est le plus grand des anges, vainqueur de Lucifer, chef de la « milice céleste », « défenseur de la foi », mais aussi… ange protecteur de la France !

Il est le patron des soldats (et en particulier des parachutistes) et de nombreux corps de métier.

Ci-dessous un article de présentation de l’archange paru dans l’excellente revue L’Héritage.

Continuer la lecture de « 29 septembre : la saint Michel ! »

Paris : Hidalgo multiplie par deux les subventions aux associations LGBT !

Saleté, insécurité, circulation chaotique, énormes nids-de-poule sur les routes…
Autant de chantiers qui mériteraient plus d’attention et peut-être plus de moyens de la part de la municipalité parisienne.

Mais celle-ci, occupée par la gauche la plus « folle », a ses priorités financières.
Telle que le militantisme inverti et la promotion des mœurs contre-nature.

Ainsi, on apprend que, comme promis durant sa campagne, le maire de Paris vient de doubler le montant des subventions accordées aux associations militantes LGBT.

Continuer la lecture de « Paris : Hidalgo multiplie par deux les subventions aux associations LGBT ! »