Archive Page 2

La protection civile perd sa croix

Avant et après :

Unknown-6

Unknown-5

Le journal Minute a interrogé Vincent Renard, le directeur de la communication de l’association :

« Et là, notre interlocuteur semble tomber des nues ! Le débat sur les signes ostentatoires comme les pressions constantes pour imposer une laïcité conçue comme une lutte contre le christianisme lui semblent totalement étrangères. Il semble de bonne foi et nous sommes les premiers à lui poser la question, voire, pire, il semble que nous soyons les premiers à nous poser la question. « Il n’y a jamais eu de caractère religieux à la protection civile, pas plus hier, qu’aujourd’hui » nous répond-il, ce qui n’est pas entièrement vrai mais passons. Qu’il y ait ou non une croix sur le logo de la Protection civile est une question qui ne l’intéresse pas. Notre directeur de la communication a un nouveau logo : il est content. Rien à voir, rien à dire, fermez le ban. Nous insistons. Vincent Renard nous transmet donc le « story telling » de ce nouveau logotype, autrement dit le laïus du graphiste pour expliquer sa création. On y lit : « Une zone blanche sépare désormais le triangle bleu du cercle orangé : créant un espace d’apaisement, elle symbolise l’action selon les trois piliers de l’organisation : Aider, Secourir, Former. Toujours dans un souci d’efficacité, la mention “Protection Civile“, redondante avec le bloc typographique du logotype, est supprimée du sigle. » A aucun moment il n’est fait mention de la suppression de la croix. Pas un mot sur le sujet. Pas le moindre indice d’une intention maligne, d’une inquiétude ou d’une question sur cette croix. Rien. Comme nous le disait le directeur de la communication, « c’est un non-sujet ». Autrement dit, on peut supprimer une croix de l’emblème d’une association connue et reconnue sans que personne ne se pose de question à ce sujet, sans que personne ne se rende compte de l’énormité de la chose. « C’est un non sujet », et c’est peut-être ça le pire. »

Savigny-sur-Orge : deux policiers frappés dans un guet-apens


La chasse aux flics est ouverte en banlieue et les allogènes s’en donnent à cœur joie ! Le Parisien rapporte que deux policiers municipaux auraient été lynchés par une quinzaine de petites merdes.

Un véritable « guet-apens » s’insurge dans un message publié sur Facebook le maire de Savigny-sur-Orge (Essonne) Eric Mehlhorn (LR). Deux policiers municipaux de la commune ont été agressés ce mardi vers 18 h 30 alors qu’ils patrouillaient en ville à bord de leur véhicule de service.

Selon les premiers éléments de l’enquête, un individu aurait asséné un coup de pied sur la portière du véhicule. Sortis pour demander des comptes, les deux agents ont alors été pris à parti par une quinzaine d’assaillants qui leur avait tendu une embuscade. « Ils se sont défendus pendant près de 8 minutes dans l’attente de renforts. L’un a été mordu au sang, le second s’en sort avec des hématomes suite à des coups portés au visage », indique le maire. Selon l’élu, les agents « faisaient obstruction à l’organisation de deals ». « Je tiens à saluer le courage et l’exemplarité dont ils ont fait preuve », conclut Eric Mehlhorn.

C’était un 22 février…

1916 : mort, pendant la bataille de Verdun, de l’héroïque lieutenant-colonel Emile Driant, à la tête des 56e et 59e bataillons de chasseurs, qui écrivit sous le pseudonyme de Capitaine Danrit des romans militaires d’anticipation souvent prophétiques (La guerre de demain, L’invasion noire, L’invasion jaune) qui connurent un grand succès.

Militant antimaçon, il fonda également la Ligue antimaçonnique pour les hommes et la Ligue Jeanne d’Arc pour les femmes. En 1907, il signe une Protestation contre la présence des francs-maçons aux fêtes de Jeanne d’Arc.
Il fut député de Meurthe-et-Moselle de 1910 à 1916.

1945 : près du lac de Constance, en Allemagne, deux avions attaquent en rase-mottes une Mercedes portant un drapeau tricolore peint à l’arrière. Jacques Doriot est tué sur le coup, et son chauffeur grièvement blessé. A Mengen, la tombe du fondateur du PPF fut profanée à l’arrivée des troupes françaises. (livres sur Doriot ici)

 Source

Video d’archive de Jacques Doriot, prononçant un discours devant le PPF en juillet 1941, après des défaites de l’Angleterre :
Lire la suite

France 2017 : des systèmes de reconnaissance faciale à la Gare du Nord et à l’aéroport de Roissy

Des sas de contrôle automatisés de passeports qui intègrent une technologie de reconnaissance faciale fonctionnent depuis mardi, pour les Eurostar, au départ de la Gare du Nord.
Les voyageurs qui prennent l’Eurostar, Gare du Nord, vont désormais passer dans des sas de contrôle qui intègrent la reconnaissance faciale. Le système a été mis en place mardi, indique la SNCF. Ces sas sont identiques à ceux utilisés à Londres à la gare Saint-Pancras en juin 2016 au moment de l’Euro de football. En huit mois, 500.000 passagers ont pu tester ce service. Eurostar devrant bientôt installer ces sas à la gare de Bruxelles-Midi.

 Quelques secondes pour scanner votre visage

Le système de reconnaissance faciale est réservé aux citoyens européens majeurs qui ont un passeport biométrique. Il suffit de quelques secondes pour vérifier une identité. Selon le fabriquant, ce système intègre aussi la reconnaissance des empreintes et de l’iris de l’œil.

Une expérience d’un an à l’aéroport de Roissy

Lire la suite

Frédéric Pichon : « À Mossoul, la Coalition se heurte à la réalité des dommages collatéraux »

Un entretien du Figaro avec un géopolitologue qui alerte les Français depuis de nombreuses années sur la politique catastrophique de la République en Syrie. Il parle aujourd’hui de la bataille de Mossoul et des dommages causés par la coalition internationale sur la population civile et de la différence de traitement médiatique avec Alep.

FIGAROVOX. – La bataille de Mossoul continue. Après avoir pris l’Est de la ville, les forces de la Coalition internationale vont attaquer l’Ouest, de l’autre côté du Tigre, toujours aux mains de Daech. Comment s’annonce cette nouvelle phase de la lutte militaire contre l’Etat islamique?

Frédéric PICHON. – Ardue, du fait des densités urbaines et de l’interpénétration entre la population sunnite et les hommes de l’Etat Islamique. La dissimulation des centres opérationnels ou de commandement dans le tissu urbain ne peut que donner les «dommages collatéraux» inévitables à ce type d’opération, mais qui sont devenus le principal problème des guerres modernes à l’heure de la société de l’information. Ajoutons que l’usage massif et très poussé de la communication informationnelle, à base d’intoxication ou d’images chocs, est une partition dont sait jouer à merveille l’organisation terroriste.

Mais bizarrement, personne n’a l’air de s’étonner ni de s’émouvoir que les frappes de la Coalition (essentiellement américaines) aient pu viser un hôpital dans la partie ouest de Mossoul le 18 février dernier : les djihadistes font état d’un bilan de 18 morts, principalement femmes et des enfants tandis que le Pentagone (et les médias occidentaux) parlent d’une « cible militaire importante », cet hôpital étant camouflé en centre de commandement. La dépêche Reuters précise même: «Les djihadistes se sont retranchés parmi les civils dans la partie occidentale de la ville, stockant des armes dans des hôpitaux, des écoles, des mosquées et des églises pour se protéger». Jamais personne n’avait osé admettre cela quand il s’est agi de la reprise des quartiers Est d’Alep en décembre dernier, où la même stratégie était pourtant à l’oeuvre.

Lire la suite sur le site du Figaro…

Toulouse : pour assister à la prière du vendredi, il menace le tribunal

M., 26 ans, n’aime pas trop les tribunaux. Pourtant, hier, il comparaissait pour avoir perturbé l’audience du tribunal d’instance de vendredi, où l’on juge les petits litiges de la vie quotidienne, en demandant à passer devant tout le monde «au nom d’Allah». Une démarche pour le moins singulière…

Convoqué pour défaut de paiement de loyers devant le tribunal d’instance, avenue Camille Pujol, vendredi, M. n’a pas su prendre son mal en patience.

Vers 11 heures, il s’est approché de la barre et a demandé à passer devant tout le monde car il devait aller prier à la mosquée à 12 h 30. Face au refus de la présidente d’audience, il s’est retourné face à l’auditoire consterné et a invoqué le «châtiment d’Allah». C’est l’intervention de la police qui a permis de calmer les esprits.

En possession d’un couteau

Lire la suite

C’était un 21 février…

1916 : presque un an après les terribles combats des Éparges et de Woëvre, début, avec l’attaque allemande, de la bataille de Verdun.

L’idée maîtresse du général Falkenhayn est d’attirer l’armée française dans une sorte de gigantesque abattoir, afin de la « saigner à blanc ».
A 7h15, un millier de bouches à feu commencent leur tir. Alors que la disproportion des forces est énorme, d’autant que la préparation d’artillerie a mis hors de combat la moitié des défenseurs, les Allemands rencontrent une résistance aussi héroïque qu’inattendue.

1919 : l’agitateur Kurt Eisner, chef de la République soviétique de Munich depuis le 8 novembre 1918 (il avait renversé la dynastie des Wittelsbach), est assassiné par un jeune monarchiste, le comte Arco-Valley.
Issu d’une famille juive, Eisner s’était attiré la haine des nationalistes en faisant publier des documents officiels confidentiels tendant à prouver la responsabilité du gouvernement impérial dans le déclenchement de la guerre.

Lire la suite

Comment les meetings de Macron sont des mises en scène pour manipuler

Une vidéo qui montre les techniques d’animation et de présentation des meetings d’Emmanuel Macron :

« Macron utilise des techniques qui devraient presque être interdites car elles relèvent, au-delà de la mise en scène, d’une immense organisation de manipulation des masses destinée à faire croire au succès de cet homme et des idées qu’il porte.
Idées qui, je le rappelle, sont très difficiles à cerner vu qu’il n’a toujours pas de programme !

Alors pour le moment, on fait des immenses spectacles, édifiants.
Ces spectacles sont relayés de façon dithyrambique par des médias, propriétés généralement de soutiens officiels au candidat Macron qui est monté de toutes pièces. Au cric.
Macron est un pur produit marketing à l’ascension fulgurante et donc forcément suspecte.
[…]
Manipuler les cœurs.
Manipuler les hommes et les femmes.
Manipuler les âmes, cela porte un nom.
C’est la définition même du totalitarisme.
Ce nom doit être posé.

Macron est un totalitaire. Sous ses airs doucereux et cucul-gnangnan, si parisiens, si bobos, si dégoulinants de « modernitude » et de politiquement correct, Macron est un totalitaire envoyé sur scène pour incarner les intérêts des mondialistes, des europathes, et donc… du totalitarisme marchand.  »

Charles Sannat

Macron prêt à tout pour gagner (video humoristique)

Les ONG et le juteux trafic des migrants à travers la Méditerranée

L’auteur de cet article revient sur les collusions qui existent entre les passeurs et les ONG « humanitaires » et militantes qui introduisent clandestinement des dizaines de milliers de clandestins en Europe.

Cedric Herou, ce paysan de la vallée de la Roya condamné symboliquement par le tribunal correctionnel de Nice à une amende de 3 000 euros avec sursis, devient une sorte de symbole de l’aide aux migrants. Son délit : avoir introduit en France des migrants depuis l’Italie. Le Parquet niçois était plus virulent que les juges puisqu’il reprochait au jeune militant, en plus d’avoir fait entrer illégalement des migrants enfants, le fait d’avoir détourné la loi de décembre 2012 accordant l’immunité pénale à ceux qui apportent une aide humanitaire et désintéressée aux migrants. Il avait requis huit mois de prison avec sursis à son encontre, ainsi que la confiscation de son véhicule, et un usage limité de son permis de conduire aux seuls besoins de sa profession.

Lire la suite sur Agoravox…

Laurence Rossignol veut interdire aux mineurs l’accès aux sites pornographiques

Pour l’instant, Rossignol ne fait qu’émettre l’hypothèse d’empêcher la consultation de sites pornographiques par les mineurs. Mais reconnaissons que c’est tout de même un pavé lancé dans la marre par la ministre « des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes ». Car si la pornographie est une catastrophe pour les âmes, les conséquences naturelles du visionnage à répétition de ces vidéos sont nombreuses (troubles psychologiques, sociaux et sexuels, addiction, etc.). En avril dernier, l’Utah avait même qualifié la pornographie de « crise de santé publique ».

 

 « Il faut lutter contre l’industrie pornographique » et interdire l’accès des mineurs aux sites internet qui diffusent ces images « avilissantes ».

« La pornographie est une violence faite aux femmes, c’est une […[ forme d’exploitation sexuelle pour celles qui jouent dans ces films pornographiques », indique la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes, dans cette interview accordée au Padreblog, un site animé par des prêtres catholiques qui inaugure ainsi une série de rencontres avec des personnalités, « y compris extérieures à l’Eglise ou loin de ses idées ».

Colonisation : la réponse de Bernard Lugan à Macron

Le célèbre africaniste Bernard Lugan répond aux propos scandaleux d’Emmanuel Macron sur la colonisation française en Algérie.

Lettre ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, homme politique né d’une PMA entre le grand capital et les Minotaures de la repentance

Lancé sur le marché politique tel un nouveau smartphone, vous êtes, Monsieur Macron, un ignorant butor dont les propos concernant la colonisation sont doublement inadmissibles.

1) En premier lieu parce qu’ils furent tenus à Alger, devant ces rentiers de l’indépendance qui, pour tenter de cacher leurs échecs, leurs rapines et la mise en coupe réglée de leur pays, mettent sans cesse la France en accusation.
Certains qui, parmi votre auditoire, applaudirent à vos propos d’homme soumis (cf. Houellebecq), et devant lesquels vous vous comportâtes effectivement en dhimmi, sont en effet ceux qui, le 1er novembre 2016, publièrent un communiqué exigeant que la France :

Lire la suite

L’actionnaire chinois accusé de « piller » l’Aéroport de Toulouse-Blagnac

Résultat de recherche d'images pour "Aéroport de Toulouse-Blagnac"L’Aéroport de Toulouse-Blagnac (ATB) a adopté en assemblée générale en octobre le versement de 15 millions d’euros de dividendes exceptionnels, dont la moitié environ au repreneur chinois, les opposants à la privatisation dénonçant le « pillage des réserves ».

Le chinois Casil Europe, à qui l’Etat avait scandaleusement cédé, en avril 2015, 49,99 points des 60% qu’il détenait dans ATB, empoche ainsi 7,485 M EUR.
« 15 millions d’euros, c’est moins, bien sûr, que les 17 millions que les Chinois avaient demandé mais c’est un début. On commence à piller le bas de laine », a réagi auprès de Chantal Demander, présidente du Collectif contre les nuisances aériennes de l’agglomération toulousaine.

Les opposants à la privatisation pointent du doigt le plan de développement de Casil, qui s’est fixé un objectif de 18 millions de passagers à l’horizon 2046, contre 7,517 millions en 2014, ce qui fait craindre une forte recrudescence des nuisances pour les 150.000 riverains. La privatisation partielle d’ATB a été la première lancée par l’ancien ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, avant les cessions des plateformes de Nice et Lyon.

Source : Challenges

La lamentable « Histoire passionnée de la France » de Jean Sévillia

Jean Sévillia est une icône des milieux cathos de droite. Ceux-ci ont fait le meilleur accueil à son Histoire passionnée de la France. L’ont-ils seulement lue ?!
Elle est particulièrement lamentable.
L’excellente revue L’Héritage (dans son numéro 10) a osé passer une recension s’y attaquant et nous la reproduisons ci-dessous. N’offrez pas ce livre !

Éd. Perrin, 559 p., 2013 ; éd. Pocket (poche), 492 p., 2015.

« À 64 ans, Jean Sévillia est un auteur et un journaliste très prisé dans les milieux conservateurs catholiques. Collaborateur au Spectacle du Monde, à l’Homme Nouveau, à la Nef, il est surtout un véritable pilier du Figaro Magazine depuis plus de trente ans. Monsieur Sévillia travaille donc pour l’affairiste Serge Bloch Dassault.

Au risque de déplaire aux bobos cathos, nous déconseillons l’achat et la lecture de ce piètre bouquin au titre trompeur. Si vous aimez la France et son histoire, passez votre chemin. Ce livre n’est pas pour vous !

Pavé de 500 pages, cette Histoire passionnée de la France n’est qu’une x-ième histoire de France politiquement correcte avec un vernis catho-conservateur des plus minces… On a peine à croire que tant d’acteurs de la mouvance dite nationale se soient crus obligés d’encenser un tel ouvrage !

Écrire un livre sur l’histoire de France nécessite de faire un tri dans les événements que l’on va relater. Il est impossible de raconter entièrement 1 500 ou 2 000 ans d’histoire en 500 pages. L’historien se doit de faire une sélection des éléments les plus importants, les plus significatifs de l’histoire nationale pour construire son livre. Ce premier travail est forcément orienté politiquement. Avant même la narration proprement dite, le choix de parler de tel ou tel événement et pas d’un autre, révèle grandement la pensée de l’auteur.

Lire la suite

C’était un 18 février…

Louis de Frotté

1587 : la reine d’Elisabeth d’Angleterre (ayant instauré l’anglicanisme religion d’État) fait décapiter la catholique Marie Stuart (reine d’Écosse, et qui fut aussi éphémère reine de France), après dix-huit ans d’emprisonnement. La reine poussa l’ignominie jusqu’à lui refuser un prêtre catholique.

1800 : le comte Marie Pierre Louis de Frotté, qui négociait sa reddition et disposait de sauf-conduits, est fusillé à Verneuil, sur ordre de Bonaparte, en même temps que six de ses officiers.
Né dans une famille protestante, il se convertit au catholicisme et fut le plus prestigieux chef de la chouannerie normande, réunissant sur son seul nom, en 1799, dix mille volontaires.

Source : T. de Chassey



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)