« La légitimité à présider d’Emmanuel Macron est la même que celle de Bachar El Assad »

Tribune libre (commmentaires ouverts)

Résultat de recherche d'images pour "paris riots burning"

Depuis un peu moins d’un mois, la France est secouée par des manifestations quasi-insurrectionnelles qui continueront ce samedi. Cela n’est pas sans rappeler les premières manifestations qu’avait connues la Syrie en 2011.

A cette époque, des manifestations organisées par l’opposition avaient eu lieu dans ce pays mais étaient largement contenues par le régime en place. Pour précipiter le mouvement et le renversement de régime, des gouvernements étrangers, notamment occidentaux mais aussi arabes, avaient favorisé l’introduction de groupes terroristes étrangers islamistes dans ces manifestations, ce qui fit basculer le pays dans la guerre.
Continuer la lecture de « « La légitimité à présider d’Emmanuel Macron est la même que celle de Bachar El Assad » »

Bonne fête de saint Nicolas !

saint-nicolas-viveLe 6 décembre, c’est la Saint Nicolas, évêque de Myre (Anatolie du sud-ouest).
Un grand saint populaire aussi bien en Occident qu’en Orient, et dont est inspiré le très laïc « Père Noël », qui l’a hélas largement remplacé.

Les miracles attribués à saint Nicolas sont si nombreux qu’il est le saint patron de beaucoup : navigateurs, écoliers, prisonniers, avocats, etc.
Le fait extraordinaire le plus célèbre qui lui soit attribué est la résurrection de trois enfants qui avaient été tués par un boucher.

Saint Nicolas et Pierre le noir en Belgique. Bientôt interdit pour racisme ?

La Saint-Nicolas est une fête principalement tournée vers les enfants. C’est une tradition encore vivace dans plusieurs pays européens (du Nord et de l’Est). En France, c’est surtout au Nord et Nord-Est (en Flandre française, dans les Ardennes, en Franche-Comté, en Alsace où elle est fortement ancrée, et en Lorraine dont saint Nicolas est le saint patron).
Les traditions diffèrent selon les régions.
Continuer la lecture de « Bonne fête de saint Nicolas ! »

Le gouvernement Macron entend interdire de manifestation les Français qu’il veut

En pleine crise, le gouvernement français veut désormais interdire du droit de manifester les personnes qu’il jugera bon. Une nouvelle atteinte aux libertés fondamentales déjà considérablement détruites pour ce qui concerne la liberté d’expression notamment.

Le Figaro :

Un groupe de travail est en cours concernant l’évolution du cadre légal du droit de manifester. Parmi les mesures envisagées, la création de périmètres de protection permettant des contrôles, l’interdiction à certains individus de participer à des manifestations, ou encore la transformation en délit de la contravention de participation à une manifestation avec le visage dissimulé.

Le régime républicain est déterminé à prendre un virage autoritaire et policier pour mater la rébellion populaire.

Source B. Le Lay

L’Élysée annule la hausse des taxes sur le carburant au 1er janvier : première victoire des Gilets jaunes. Ensuite ?

TRIBUNE LIBRE

Alors que le Premier ministre Édouard Philippe a évoqué mardi un moratoire de six mois concernant la hausse des taxes sur le carburant, l’Élysée a précisé ce mercredi soir à France info que l’augmentation n’est pas « suspendue, ni différée », mais bien « annulée ». »

A côté de cela :
« Le gouvernement assure ses arrières. L’Assemblée nationale a approuvé, mercredi 5 décembre, par 358 voix contre 194, les mesures annoncées par Edouard Philippe en réponse à la crise des « gilets jaunes », à l’issue d’un débat de près de cinq heures dans l’hémicycle. Lors de sa déclaration sur « la fiscalité écologique et ses conséquences sur le pouvoir d’achat », objet du vote, le Premier ministre a notamment défendu l’abandon dans le budget 2019 de la hausse de la taxe carbone et le gel des tarifs du gaz et de l’électricité cet hiver. » (source)

Grande victoire pour les Gilets jaunes, mais ça ne doit et ne va probablement pas s’arrêter là, alors que le régime est en train de vaciller : la hausse des taxes sur un carburant déjà extrêmement cher n’était que la goutte d’eau qui faisait déborder le vase.

La fiscalité française est délirante, l’une des plus extrêmes au monde, et tout le monde est matraqué, à part les plus riches qui arrivent à échapper à l’impôt.
De plus, l’argent extorqué par toutes sortes de taxes et d’impôts possibles est gaspillé et utilisé sans lien avec l’intérêt de la nation (milliards pour les migrants, milliards pour l’Afrique, milliards pour l’Union européenne, etc.).

Les Gilets jaunes doivent exiger une avancée qui permettra au peuple de donner ses consignes sur les sujets qui lui tiennent le plus à cœur : l’instauration du RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE POPULAIRE, où à partir d’un certain seuil de signatures (par exemples 500 000), un référendum est organisé, dont le résultat à valeur d’obligation pour l’État. Un peu comme en Suisse (où ce n’est pas le chaos).

PS : on comparera avec les résultats nuls de Manif pour tous, malgré son million de manifestants opiniâtres… Y aurait-il eu une différence de méthode ?

Anniversaire de la naissance du franc

N’oublions pas notre monnaie nationale, outil indispensable de notre souveraineté et de notre santé économique.
L’espoir de la retrouver prochainement grandit régulièrement.

Le 5 décembre 1360, les premiers francs sont frappés à Compiègne, pour aider à payer la rançon du roi Jean II de France (capturé par les Anglais le 19 septembre 1356 à la bataille de Poitiers).
Dénommé le « franc à cheval », il s’agit en fait d’un écu pesant 3,87 grammes d’or fin et valant une livre tournois ou 20 sols.
Le roi y est représenté sur un destrier, armé d’un écu à fleur de lys et brandissant l’épée, avec le terme « Francorum Rex » (Roi des Francs).

Continuer la lecture de « Anniversaire de la naissance du franc »

Simple amende pour 3 racailles recelant des objets de l’Arc de Triomphe / Prison pour un Gilet jaune ayant fait un doigt d’honneur

Justice (rouge) à deux vitesses, comme d’habitude, qui entend réprimer la révolte populaire et trop gauloise des Gilets jaunes…

« […] un trio d’habitants de Bondy âgés de 21 ou 22 ans, Mohamed, Oualid et Miloud […] poursuivis pour recel du vol de six pièces dorées issues du pillage au sein de l’Arc de triomphe. Ils ont été interpellés Porte de Pantin, à 3 heures du matin, à bord d’une BMW roulant à vive allure.

C’est à ce moment-là que les policiers sont tombés sur les pièces rangées dans le vide-poches d’une portière. « J’ai acheté ces six pièces pour 60 euros à Bondy, vers 20 heures » , soutient Mohamed, menuisier en intérim payé 1900 euros par mois. Les magistrats ont eu du mal à comprendre le périple de leur soirée. « On s’est garé Porte Maillot, car je voulais m’acheter une paire de pompes à 800 €, rue de Rivoli » , expose, un peu gêné, Oualid, chauffeur-livreur payé 1500 euros par mois, qui vit chez ses parents. La présidente ne cache pas sa surprise. Que l’on puisse investir plus de la moitié de sa paye dans une paire de chaussures lui semble déraisonnable.

« On est bien loin des idées révolutionnaires, c’est un délit aussi sordide qu’opportuniste, lâche le procureur. Le trio de receleurs ne pouvait pas ignorer d’où provenait le vol. Ils avaient même une batte de baseball dans leur voiture afin de protéger leur butin » . « Ces trois jeunes n’ont rien à voir avec les violences de samedi dernier, plaide leur avocate. Ils aiment les boîtes, draguer et acheter des vêtements de luxe. Et seuls deux d’entre eux se sont rendus à Paris ce soir-là. » Le tribunal a pris en compte cet argument : seuls Mohamed et Oualid sont condamnés à 90 jours-amendes, de respectivement 20 et 15 euros. » (source L’Obs)

A côté de cela, un Gilet jaune a fait 48h de garde-à-vue et passe en comparution immédiate avant d’être placé en détention provisoire pour… un doigt d’honneur !

L’image contient peut-être : texte

Gilets jaunes : Wauquiez réclame l’état d’urgence

Ce guignol sans talent ne se sera pas longtemps encanaillé. Après avoir soutenu un temps les Gilets jaunes par intérêt politique, il joue désormais l’homme politique « responsable », et réclame instamment des moyens réprimer les manifestants de samedi prochain. Sentant que son électorat de frileux  commence à craindre pour ses intérêts matériels, il ne lui aura pas fallu longtemps pour virer sa cuti. 

Le Figaro : Le président des Républicains (LR) Laurent Wauquiez a réclamé aujourd’hui une instauration provisoire de l’état d’urgence pour éviter un nouveau « samedi noir » à l’occasion des manifestations des « gilets jaunes ».

Continuer la lecture de « Gilets jaunes : Wauquiez réclame l’état d’urgence »

Un haut responsable du ministère de l’Intérieur : « L’enjeu de samedi, c’est le basculement ou non dans l’insurrection »

Tous à Paris samedi ! Ce régime de corrompus, qui vend la France à des intérêts étrangers, qui troque les Français contre des Africains et qui méprise nos traditions, n’a jamais été aussi vacillant que depuis 3 semaines. Tous à Paris samedi pour crier notre amour de la France et la colère de voir notre nation s’effondrer à cause des politiques successives de trahisons nationales.

Le Parisien : Des forces de l’ordre plus offensives et plus mobiles… Ce sont les mots d’ordre lancés trois jours après le cauchemar de la manifestation des Gilets jaunes du 1er décembre, et quatre jours avant un 4e acte redouté dans la capitale. « Nous sommes très inquiets, confie un haut responsable du ministère de l’Intérieur. L’enjeu de samedi, c’est le basculement ou non dans l’insurrection… » Le ministre Christophe Castaner a lancé un « appel au calme », invitant même « les Gilets jaunes raisonnables » à ne pas se rassembler à Paris. Continuer la lecture de « Un haut responsable du ministère de l’Intérieur : « L’enjeu de samedi, c’est le basculement ou non dans l’insurrection » »

Révolte des Gilets jaunes : Macron motive la police avec de l’argent

Afin de s’assurer la fidélité des forces de police face à la révolte populaire des Gilets jaunes, Macron emploie des procédés vieux comme le monde, il promet de l’argent aux fonctionnaires et aux gendarmes. La méthode a fait ses preuves au cours de l’histoire, mais elle montre la fébrilité du gouvernement et le manque de motivation d’une partie des forces de l’ordre. En parallèle, le gouvernent relayé par les médias s’activent avec vigueur, à décourager les Français de se rendre sur Paris samedi prochain. 

Trouvé sur RTL : un déjeuner et une annonce. Le président de la République, qui a déjeuné avec des CRS dans le XXe arrondissement de Paris ce lundi 3 décembre, a salué le travail des forces de l’ordre engagées ce weekend dans la capitale et partout en France face aux « casseurs ».
Continuer la lecture de « Révolte des Gilets jaunes : Macron motive la police avec de l’argent »

Les Gilets jaunes gardés-à-vue « ne regrettent rien »

Les Gilets jaunes témoignent bien de la colère du peuple : ils se moquent que les médias aux ordres les qualifient de fachos, ils assument leurs convictions devant la police.


Notons que pour cet « expert » les membres « de l’ultra-droite » sont des « pros de la casse » (ah bon…), c’est pourquoi ils n’ont pas été interpellés.

Le député macronien Aurélien Taché : « C’est quoi le peuple français ? »

L’image contient peut-être : 1 personne

Reçu à la télévision chez Thierry Ardisson et interrogé sur les prochaines élections européennes, il annonce franchement le but de son camp :
« Transférer une grande partie de la souveraineté nationale au niveau européen, c’est le cœur de ce que l’on va proposer aux élections européennes».

Honteux, mais il a le mérite de la franchise.

Par ailleurs, il finit par cracher vulgairement sa conception de la nationalité : « C’est quoi le peuple français ? »

Ces gens ne savent pas ce qu’est le peuple français, pourtant ils le dirigent.
Il est logique qu’ils ne comprennent pas l’expression « grand remplacement ».

C’était un 4 décembre : mort de Maurice Barrès

Le grand écrivain patriote Maurice Barrès s’est éteint le 4 décembre 1923 à son domicile de Neuilly.
Il fut l’un des principaux fondateurs du nationalisme français moderne.
« A ma mort, il faudra me conduire dans l’ombre du clocher de Sion[1]la colline de Sion, en Meurthe-et-Moselle, avait été pour Barrès une puissante source d’inspiration, et il l’avait célébrée dans son roman La Colline inspirée. […] J’ai soif d’éternité ».

« C’est une colonne qui s’écroulait » selon le mot de Maurras.

Continuer la lecture de « C’était un 4 décembre : mort de Maurice Barrès »

References   [ + ]

1. la colline de Sion, en Meurthe-et-Moselle, avait été pour Barrès une puissante source d’inspiration, et il l’avait célébrée dans son roman La Colline inspirée.

Le pacte de Marrakech que signera Macron prévoit de couper toutes aides publiques aux médias critiques sur l’immigration et de favoriser les autres

Le « pacte sur les migrations » que s’apprête à signer l’agent servile du mondialisme Emmanuel Macron est très grave.
C’est une véritable tyrannie cosmopolite qui se met en place pour achever le « grand remplacement » des peuples européens.
Signalons, entre autres, cet aspect qui va mettre aux ordres les médias français sur cette question – comme s’il en était besoin… – puisqu’ils vivent tous de la manne publique.

 

« (…) Autre sujet de controverse du pacte, les conseils du point 17 à l’égard du débat public. Le pacte de Marrakech prône ainsi « l’élimination de toutes les formes de discrimination, dont le racisme, la xénophobie et l’intolérance, à l’endroit des migrants et de leur famille », et s’attache à « promouvoir une information indépendante, objective et de qualité, y compris sur Internet, notamment en sensibilisant les professionnels des médias aux questions de migrations ».

Ce point encourage également à lutter contre les discriminations à l’égard des migrants « en cessant d’allouer des fonds publics ou d’apporter un soutien matériel aux médias qui propagent systématiquement l’intolérance, la xénophobie et le racisme », tout en garantissant « le plein respect de la liberté de la presse ».

source BFM TV