L’ex-PDG de la Société générale veut nous punir d’avoir trop dépensé ? Un comble !

« Dans un édifiant article, NouvelObs.com publie la lettre que l’ancien PDG de la Société générale, Daniel Bouton, a envoyée en février à Valéry Giscard d’Estaing, qui présidait une commission sur l’avenir de l’hôtel de la Marine, place de la Concorde.
S’il a la bonne idée de s’opposer à la vente de ce joyau de notre patrimoine national, il propose d’en priver les Français, et de le louer pendant quelques années. Son argument ? Donner une leçon aux Français.

« Je me permets de souligner la vertu pédagogique […] d’une proposition reconnaissant la nécessité pour ma génération qui a été beaucoup trop cigale, mais aussi, hélas pour la génération suivante de se priver pendant plusieurs décennies de certains de ces immeubles comme l’hôtel de la Marine.
Le bail de longue durée ne serait que la reconnaissance de la situation misérable de nos finances publiques. »

Le bilan du donneur de leçon

Originale cette idée de punir le peuple pour avoir trop dépensé… Surtout de la part de ce grand commis de l’Etat. Les PDG de banques osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait. Jugez plutôt.

Daniel Bouton a été directeur de cabinet d’Alain Juppé, ministre délégué au Budget de 1986 à 1988. Ses trois budgets :
•1986 : croissance 2,3% ; déficit : 42 milliards d’euros (valeur 2010) ;
•1987 : croissance 2,4% ; déficit : 46 milliards d’euros (valeur 2010) ;
•1988 : croissance 4,7% ; déficit : 49 milliards d’euros (valeur 2010) ;

Total : 137 milliards d’euros de déficit

A la fin de la cohabitation, il est resté à Bercy, comme directeur du Budget jusqu’en 1991. Ses trois autres budgets :
•1989 : croissance 4,2% ; déficit : 53 milliards d’euros (valeur 2010) ;
•1990 : croissance 2,6% ; déficit : 57 milliards d’euros (valeur 2010) ;
•1991 : croissance 1,0% ; déficit : 58 milliards d’euros (valeur 2010) ;

Total : 168 milliards d’euros de déficit

Le brillant inspecteur des finances a donc préparé et/ou validé des budgets conduisant à plus de 300 milliards d’euros de dette, hors intérêts. Chapeau bas.

Fort de ce brillant résultat, il est allé diriger la Société générale. Dois-je vraiment développer ? La catastrophe Kerviel a eu lieu, et le rapport d’enquête interne a pointé l’absence de contrôle sérieux sur les transactions et l’absence de réactions de la hierarchie.

Après avoir touché encore 5 millions d’euros en 2007, Daniel Bouton levait 1,3 million d’euros de stock-options fin 2008, en pleine crise financière mondiale. Scandale face à cet enrichissement peu « pédagogique ». Pas grave, il tente de se faire attribuer encore 1,7 million d’euros de stock-options en 2009, avant d’y renoncer sous une incroyable pression politique.

Il se décide enfin à partir en avril 2009. Il touche 730 000 euros de retraite par an, à vie, essentiellement financée par la SG.

Une idée pédagogique

J’ai une idée. Gardons l’hôtel de la Marine, et comme ce n’est pas tant le peuple qui a été cigale que ses dirigeants et élites qui ont été d’une incompétence et d’une irresponsabilité crasses, il me semblerait bien qu’on vous prive de votre retraite chapeau, et qu’on saisisse, au moins pour quelques temps (le temps d’y voir clair sur la situation de cette banque) la plupart de vos biens, « mal acquis » au vu de la situation réelle de la plupart des banques.

Je me permets de « souligner la vertu pédagogique d’une proposition reconnaissant la nécessité » pour des dirigeants qui ont été beaucoup trop cupides « de se priver pendant plusieurs décennies de certains de leurs immeubles », cela participera à l’édification morale des suivants. »

Source

6 commentaires concernant l'article “L’ex-PDG de la Société générale veut nous punir d’avoir trop dépensé ? Un comble !”

  1. VOTER SUR LE FIGARO EN CE MOMENT /
    La France et l’Allemagne doivent-ils
    toujours être les moteurs de l’Europe ?
    Réactions (3) Votants 1751
    Oui.80.24%
    Non.19.76%

  2. « Pédagogique », c’est quand on enseigne aux enfants. Quand on les baise, c’est « pédophilique » qui est adapté.

  3. La génération de ce Pdg est une génération d’égoïste, de salop, vivement qu’elle disparaisse… (pour ceux au commande, les autres qu’on t-il fait ?)

    pourquoi ?

    Cette génération de l’après guerre pour son train de vie a :

    par l’inflation : Ruiné les possédants de l’époque : propriétaire, retraité….

    par l’endettement de l’Etat : Ruiné leurs enfants (impôts futurs)

    par l’Immigration/Invasion : liquidé les peuples en les dissolvants

  4. encore un hypocrite , comme Sarkozy qui nous fourgue 500 milliards d’euros de dette en plus ,et ensuite trahit les interets de la France qu’il brade sans vergogne dans l' »scarcelle de l’Allemande prédatrice sur l’Europe ! Sarko le Kollabo , rends l’argent et dégages !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.