Le CRIF, un lobby au coeur de la république

Tel est le titre du dernier livre d’Anne Kling, tout juste paru.

L’auteur livre ici une enquête – la première – sur cette institution dominant jalousement la vie politique française.
Préface de Jean-Yves Le Gallou.
On peut se procurer l’ouvrage ici.

Présentation de l’éditeur :

« Huit cents invités au dîner annuel du Conseil Représentatif des Institutions juives de France. Toute la classe politique présente en rangs serrés afin d’entendre les remontrances, récriminations et requêtes de cette officine représentant, de son propre aveu, quelque 100 000 personnes. 1/6e à peine de l’ensemble de la « communauté » et 0,2% de la population totale du pays. Dîner de gala relayé par autant de dîners régionaux et de contacts réguliers tout au long de l’année au plus haut niveau de l’Etat.

Comment une telle influence, un tel pouvoir même, sont-ils possibles dans une démocratie laïque ne reconnaissant officiellement que des citoyens tous pareillement égaux? Pourquoi la classe politique française fait-elle preuve d’une telle complaisance à l’égard du CRIF et de ses dirigeants? Qui se qualifient eux-mêmes de « porte-parole politiques de la communauté juive de France » mais songent d’abord à défendre les intérêts d’un pays étranger, Israël.

Fantasmes ou mensonges, que cette puissance? Une plongée dans l’histoire de cette institution devenue « interlocuteur essentiel de l’Etat » et l’examen attentif des actions et réactions du CRIF tout au long de l’année 2009 et de la première partie de 2010, permettront au lecteur d’en juger. »
294 pages. 18 euros.

2 commentaires concernant l'article “Le CRIF, un lobby au coeur de la république”

  1. A mon avis, c’est un livre incontournable. J’ai déjà les deux autres livres d’Anne Kling : Le premier, La France LICRAtisée est une enquête sur cette officine de l’anti-France. Tout y était dit, de ses objectifs réels (sous couvert d’anti-racisme, il s’agit en réalité de faire avancer des revendications d’un certain lobby), à ses procédés odieux, etc, etc. Là encore il s’agit d’un livre incontournacle

    Par contre, le deuxième livre révolutionnaires juifs était un peu décevant : il s’agissait de la présentation de ceux qui ont fomenté la révolution bolchevik. En fait une suite de portaits, dont la plupart était une recopie de Wikipedia en anglais.

  2. nous avons un juif à la tête du pays , lui même entouré de conseillers , ministres , députés dont la plupart ont des origines juives ; en amérique , c’est le lobby juif qui fait la loi ; ces gens là sont de partout , je pense qu’ils ont dans l’idée d’être les maitres du monde , à défaut dêtre le peuple élu ;ils sont […] ; perso , je m’en méfie […];

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.