Nîmes : Florian, Brice, Nicolas et Kevin, des héros ordinaires

Pas de rencontre avec Macron, pas de plateaux TV, pas de récompense à des « awards » communautaires (voir ici pour Gassama)… Cette fois-ci, les médias n’avaient aucun intérêt à parler de héros ordinaires… Français.

 Le 23 février, deux voitures s’étaient percutées sur un pont qui enjambe le Vistre, à Vauvert, commune du Gard située à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Nîmes.

Alors que l’un des véhicules était tombé à l’eau avec à son bord une femme et ses deux enfants de 2 et 5 ans, les quatre hommes témoins de la scène s’étaient précipités dans la Vistre glacée, sans se concerter : occupants de plusieurs véhicules différents, ils ne se connaissaient pas. « Non on n’est pas des héros, sourient-ils et clament d’une même voix Kevin Mennesson et Brice Uriot. Les héros, ils sont au cinéma. On n’est pas Captain America ou les autres. Nous sommes des citoyens normaux ».

Continuer la lecture de « Nîmes : Florian, Brice, Nicolas et Kevin, des héros ordinaires »

Humour et chanson : « Ne touchez pas nos traditions » de Olaizola et les Compagnons

Un groupe de joyeux lurons qui se bat pour défendre certaines traditions du terroir landais (corrida, gavage de canard et chasse à l’ortolan), avec passion, humour et talent. A découvrir d’urgence.

21 mai 1681 : ouverture du canal du Midi

Le canal du Midi ou canal des Deux-Mers est un canal français, long de 321 km, qui relie la Garonne à la mer Méditerranée.
Il fut considéré par ses contemporains comme le plus grand chantier du XVIIe siècle.
Sous le règne de Louis XIV, Pierre-Paul Riquet supervisa ce projet aux allures d’improbable défi, et fit preuve d’une grande largesse à l’égard des ouvriers et artisans (12 000 au total), posant d’indiscutables avancées sociales.
Continuer la lecture de « 21 mai 1681 : ouverture du canal du Midi »

C’est le camembert de Normandie AOP au lait cru qu’on assassine

Une cinquantaine de personnalités, dont des chefs étoilés, signent une tribune dans « Libération » où ils s’inquiètent de le voir devenir « un plâtre pasteurisé mais pouvant néanmoins se réclamer d’une appellation d’origine protégée (AOP) Camembert de Normandie ».

L’emblématique fromage moulé à la louche pourrait bientôt être fabriqué avec du lait pasteurisé. Une victoire pour l’industrie agroalimentaire, un risque fatal pour les fermiers et les consommateurs.

Le plus populaire des fromages tricolores, le calendos, né dans les limbes de la Révolution française au cœur du bocage normand, va basculer dans la pasteurisation. Autant dire qu’il va perdre son caractère et sa typicité, pour devenir une vulgaire pâte molle sans goût. Chauffé à des températures élevées, le lait devient une matière inerte et «infromageable» en tant que telle sans le recours à la technologie car on détruit des flores aromatiques et des ferments indigènes. Ce n’est plus du camembert.

Honte, scandale, imposture… les mots ne sont pas assez forts pour dénoncer la forfaiture dont la France, créatrice du système des appellations d’origine qu’elle brandit partout en modèle, sera accusée d’avoir commis si les Français ne protestent pas.

Lire la suite sur Libération…

Jacques Brel : « j’ai envie de m’offrir le temps de me taire, ça s’appelle la liberté »

Si seulement plus de personnalités publiques pouvaient suivre l’exemple de Jacques Brel…
Interview du chanteur (oct 1966) : il s’explique sur sa décision d’arrêter de chanter. Il relativise la notion d’abandon. Il remarque avec humour que si personne n’a voulu qu’il débute, personne ne veut qu’il s’arrête. Il veut aller voir, avoir le temps d’aimer, s’offrir le temps de se taire. Cela s’appelle la liberté.

Saubusse veut sauver son église

À Saubusse, village landais de 1 000 habitants, la secrétaire de mairie entend un gros boum provenant de l’église voisine, un édifice roman du XIIIe siècle. Le pan extérieur de l’abside, côté est, vient de s’effondrer. Le maire prend en urgence un arrêté de fermeture pour sécuriser le seul patrimoine de sa commune. On a frôlé la catastrophe : le lendemain avaient lieu les Journées du patrimoine. Comme un symbole.

Sur les 100 000 édifices religieux recensés en France, près de 500 sont menacés, et plus de 5 000 sont en souffrance. Nombreux sont les villages dans l’incapacité de faire face à des travaux qui représentent plusieurs fois leur budget annuel. «À la Mission du patrimoine, nous avons reçu près de 1 800 dossiers. Les édifices religieux représentent plus de 50 %», estime Stéphane Bern.

Continuer la lecture de « Saubusse veut sauver son église »

Affaire Maurras : démission en bloc de dix membres (sur 12) du comité des commémorations nationales

65 ans après sa mort, Charles Maurras dérange toujours la République et ses idéologues fanatiques, au point de ne même pas accepter de citer son nom…

le Livre des commémorations nationales, est un catalogue de dates marquantes de l’histoire de France dont l’année est l’occasion de se souvenir, vendu 10 euros. Le 150e anniversaire de Maurras faisait partie de la liste.

En janvier, le ministère de la Culture avait annoncé le retrait de la référence à l’écrivain d’extrême-droite du Livre des commémorations nationales 2018.

Dix des douze membres du Haut comité des commémorations nationales ont annoncé mercredi leur démission collective à la ministre de la Culture Françoise Nyssen qui avait retiré le nom de Charles Maurras du Livre des commémorations nationales 2018.

Continuer la lecture de « Affaire Maurras : démission en bloc de dix membres (sur 12) du comité des commémorations nationales »

Malgré tout, la France, première puissance navale européenne

Lu sur Portail de l’Intelligence économique :
« « La France possède aujourd’hui la première marine d’Europe ». Tels sont les propos de l’Amiral Christophe Prazuck, Chef d’État-Major de la Marine nationale. La Marine nationale dispose désormais de 87 navires, contre 65 pour la Royal Navy. Pour la première fois depuis des siècles, elle surpasse en termes de capacités opérationnelles sa vieille rivale anglaise.

Les Français prêts à débourser plus pour manger français

Alors que le 55e Salon de l’Agriculture va ouvrir ses portes à Paris, un sondage BVA et B2B révèle que les français sont prêts à payer plus cher pour manger français. 68% d’entre eux sont prêts à dépenser 15% de plus sur leur produits alimentaires pour manger français. 55% des consommateurs et 71% des distributeurs trouvent que les prix de vente des produits français sont plus élevés que la moyenne. Une étude qui paraît alors que les producteurs sont en crise, notamment les éleveurs et que Emmanuel Macron leur a promis ce jeudi 1 milliards d’euros de facilité de prêt pour les jeunes agriculteurs.

Un gage de qualité pour quatre Français sur dix

Continuer la lecture de « Les Français prêts à débourser plus pour manger français »

Patrimoine : les rochers de Saint Guénolé

C’est donc pour vous faire profiter des paysages, des découvertes, du patrimoine exceptionnel de la France que nous voyons tout au long de l’année, que nous allons désormais vous montrer les à-côtés de nos reportages en commençant par : « Les rochers de Saint Guénolé » (des images d’Armel Joubert des Ouches ).

Source : Reinformation.tv

Carte des langues de France

On a tendance à l’oublier, mais la France compte encore une centaine de variétés de langues régionales. Un trésor culturel unique et insoupçonné plus menacé que jamais.

Même si l’on peut contester certaines  limites géographiques, cette carte est bien faite (surtout par rapport à d’autres, plus farfelues, qu’on peut trouver sur internet) :

cliquer dessus pour l’agrandir.

PS 1 : l’orléanais est une langue d’oïl qui faisait partie d’un groupe de dialectes appelé francien.

PS 2 : le choix des couleurs est parfois discutable; on a ainsi l’impression que le breton est une langue d’oïl.

PS 3 : L’ATLAS SONORE (rappel)

Continuer la lecture de « Carte des langues de France »

Grosse mobilisation pour sauver l’église d’Auvers-sur-Oise

Tout le monde veut sauver l’église d’Auvers-sur-Oise ! L’appel aux dons lancé pour restaurer ce monument en péril a largement dépassé les espérances. A ce jour, 111 355 € ont été généreusement offerts, essentiellement par des particuliers émus de voir la célèbre église, peinte par Van Gogh, aujourd’hui menacée. « C’est vraiment un grand succès », se félicite le maire (DVD), Isabelle Mézières. « Heureusement que la souscription a marché, sinon je ne sais pas comment nous aurions fait. »

Le chantier devrait démarrer au mois de mars, par la partie nord, et s’étaler jusqu’à la fin 2019. Le cri d’alarme de la ville remonte au printemps 2016. La municipalité regarde alors avec désespoir l’eau de pluie couler à l’intérieur du bâtiment. Des travaux d’urgence ont été réalisés en 2015, à la suite d’un violent orage. Mais une opération de grande envergure s’annonce nécessaire : il faut revoir complètement la charpente et la couverture de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption, vue chaque année par des dizaines de milliers de touristes. Le chantier est évalué à 600 000 €. Un prix faramineux pour une commune de 7 000 habitants…

Source

C’était un 5 janvier : mort de Charles d’Orléans

Ch. d’Orléans recevant hommage d’un vassal

à Amboise, en 1465.
Capturé lors de la bataille d’Azincourt, en 1415, il demeura prisonnier des Anglais durant 25 ans.

C’est pour charmer l’ennui de sa captivité qu’il devint poète, cultivant la galanterie raffinée sous une pointe de mélancolie.
Libéré en 1440, il entreprit de conquérir le Milanais, qu’il tenait de droit par sa mère, mais ne put se rendre maître que du comté d’Asti. Il s’établit alors à Blois, où il tint une cour lettrée.
Il laisse une centaine de ballades, autant de chansons, et environ 400 rondeaux.
« Été revêt champs, bois et fleurs
De sa livrée de verdure
… Mais vous, Hiver, trop êtes, plein
De neige, vent, pluie et grésil
… Hiver, vous n’êtes qu’un vilain ! »

Ci-dessous sa fameuse Complainte de France

Continuer la lecture de « C’était un 5 janvier : mort de Charles d’Orléans »

27 décembre 1585 : mort de Pierre de Ronsard,

premier poète moderne et patriote fervent.

Il meurt dans son prieuré de saint Cosme (près de Tours). Ce parent de Bayard et de la reine Elizabeth d’Angleterre était né au château de la Possonnière dans la paroisse de Couture-sur-Loir en 1524. Devenu sourd très jeune et donc privé de carrière militaire, il se consacra alors à la littérature. Fondateur du groupe de la Pléiade avec Joachim du Bellay, il a renouvelé l’inspiration et la forme de la poésie française (Odes, Amours, Hymnes, etc.)
Les Italiens le mettent au-dessus de leurs plus grands poètes ; dans l’Europe entière, il est lu et admiré. Lorsqu’il traverse Paris, la jeunesse l’acclame et les étudiants touchent sa robe pour devenir poètes. Ses seuls adversaires seront les protestants.
Continuer la lecture de « 27 décembre 1585 : mort de Pierre de Ronsard, »