Archives pour la catégorie 'Lobbies et sectes'

Quand Éric de Rothschild remettait un prix à Caroline Fourest

Éric de Rothschild remet un prix de 3000 euros à Caroline Fourest

Caroline Fourest est une militante lesbienne, d’extrême-gauche, cosmopolite, etc. C’est une laïciste hystérique, mais son combat anti-religieux se concentre essentiellement sur le christianisme – pourtant effacé de notre société moderne.

D’ailleurs, elle a reçu un prix des mains d’Eric de Rothschild, président de la Fondation Casip-Cojasor (née de la fusion du Comité d’action sociale israélite de Paris et du Comité juif d’action sociale et de reconstruction) pour son livre…  « Eloge du Blasphème » !
Blasphème à géométrie variable bien sûr.
Eric de Rothschild est également président de la Fondation de Rothschild, président d’honneur de la Grande Synagogue de Paris, président du Mémorial de la Shoah et président de l’entreprise de vins Château Lafite Rothschild. Sa fortune était estimée à 525 millions d’euros en 2013.
La remise de prix à Caroline Fourest a eu lieu le 15 décembre 2015.

On notera que le prix est une somme de 3 000 euros… Dérisoire pour Rothschild et ses amis, qui sont un peu pingres sur ce coup !

Source

Le Grand-Maître du GODF agressé avec un marteau par une Maghrébine

Juste retour de bâton, diront certains. Toujours est-il que le patron de Jean-Luc Mélenchon (voir ici), Christophe Habbas, a été agressé par une « chance pour la France ». On ne va pas pleurer.

« C. Habbas se dirigeait vers sa station de métro a été agressé par une femme d’origine maghrébine, à coups de marteau, lui criant plusieurs fois « JUIF, JUIF, JUIF ! ». La victime a reculé en essayant de se protéger pendant que la terroriste l’aspergeait d’essence. Dans la rue Cadet, se trouve la Yeshiva du regretté Rav Elie Munk mitoyenne du Grand Orient .La victime a été secourue par des tiers. Une plainte a été déposée. Notons que Monsieur Habbas revenait d’un voyage de 3 jours en Israël (NDCI : il revenait de prendre ses ordres ?), qui a été très médiatisé »

Source

L’article publié sur l’Express ne parle pas d’essence et d’un seul coup de marteau, mais le journaliste arrive à parler de l’extrême droite sans mentionner l’origine de l’agresseur :

Le 22 mars en soirée, la Grand Maître du GODF, Christophe HABAS a été agressé en sortant du siège national du GODF, Rue Cadet à Paris. Une femme a tenté de lui assener un coup de marteau sur la tête, mais c’est le bras, qu’il avait levé pour se protéger, qui a reçu le coup. Cette personne a aussi proféré des insultes antisémites de type «Marre des Juifs».

Lire la suite

Mélenchon le franc-maçon

Si l’info n’est pas nouvelle, certains Français pensent encore que le « frère » Mélenchon peut incarner une vraie rupture dans la politique de notre pays. Il est important de leur rappeler que le patron du Front de Gauche est membre de la secte maçonnique, au même titre que beaucoup de décideurs actuels…

Trouvé sur Le Figaro : Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l’Elysée, confirme son appartenance à la franc-maçonnerie dans une biographie à paraître jeudi (NDCI : janvier 2012), dans laquelle on apprend que le nom et le logo Front de gauche appartiennent à son Parti de gauche. Dans Mélenchon le plébéien, une biographie fouillée, écrite par les journalistes Lilian Alemagna (Libération) et Stéphane Alliès (Mediapart), Jean-Luc Mélenchon parle pour la première fois de son appartenance au Grand Orient de France.

« J’y suis entré en 1983 », affirme-t-il, après « le tournant de la rigueur » qui l’a mis « K.O. debout ». « Quand tout s’est cassé la figure, que reste-t-il? La République. Donc, in fine, la liberté et l’égalité », souligne l’ex-trotskiste, dont le père était également maçon. « Je comprends non pas la vision trotskyenne de la franc-maçonnerie, c’est-à-dire une machine à corrompre la classe ouvrière, mais je vois l’inverse: le lieu où se conserve le fil d’or. Où traverse notre histoire. Les temps profonds », dit-il.

La liste des participants du dîner annuel du CRIF

Comme chaque année, la revue Faits & Documents rend publique la liste des participants au dîner annuel du CRIF (« Conseil représentatif des institutions juives de France »), association la plus puissante de France, chez qui se précipite tout ce qui compte en France : politiciens, hauts fonctionnaires, journalistes, cinéastes, religieux, etc., afin d’y entendre les leçons de morale et directeur du président du CRIF, un certain Francis Kalifat (un rapport avec l’Etat islamique?).

Le CRIF a réclamé aux candidats présents des engagements sur la répression de la liberté d’expression et d’opinion sur Internet au plan national et sur la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël (« la même aujourd’hui qu’il y a 3 000 ans ») en matière de politique étrangère. Alors que Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen n’avaient pas été conviés, car selon le président Francis Kalifat, ils « véhiculent la haine », les candidats présents, Benoît Hamon, François Fillon et Emmanuel Macron, ont été reçus avec des fortunes diverses. Et c’est « l’homme en marche » qui a remporté, cette année, la palme de la soumission des supposées « élites » au « politiquement correct » imposé par les lobbies.

Invité d’honneur

M. François HOLLANDE, président de la République

Ministres

M. Jean-Michel BAYLET, ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales

M. Bernard CAZENEUVE, Premier ministre, excusé pour cause de déplacement en Chine

M. Harlem DÉSIR, secrétaire d’État aux Affaires européennes

Mme Myriam EL KHOMRI, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social

M. Jean-Yves LE DRIAN, ministre de la Défense

Lire la suite

Nicolas Dhuicq (Député LR) : « Macron est soutenu par un très riche lobby gay »

Dans une interview pour Sputnik International, le député LR de l’Aube, Nicolas Dhuicq, parle des accointances de Macron avec les riches lobbyistes LGBT de France :

« Concernant sa vie privée, ça commence à se savoir à l’heure où nous parlons. Macron est quelqu’un qu’on appelle le ‘chouchou’ ou le ‘chéri’ des médias français, qui sont détenus par un petit nombre de personnes, comme tout le monde le sait. Par ailleurs, l’un de ses soutiens est le célèbre homme d’affaires Pierre Bergé, un associé et amant de longue date d’Yves Saint Laurent, qui est ouvertement homosexuel et défend le mariage pour tous. Il y a un très riche lobby gay qui le soutient. Cela veut tout dire.«

Attention monsieur le député, encore un mot de travers et vous pourriez vous retrouver viré du parti de « droite »…

Alain Bauer : l’ancien grand maître du GODF soupçonné « d’abus de biens sociaux » et « détournement de fonds publics »

Pris la main dans le sac avec un autre frère ? Cette icône de la franc-maçonnerie laïcarde et anti-française vient de se faire perquisitionner dans deux affaires « d’abus de biens sociaux » et « détournement de fonds publics ».   

Lu sur Le domicile du criminologue Alain Bauer et celui d’Augustin de Romanet, directeur général de la Caisse des Dépôts et consignations de 2007 à 2012 et actuel président d’Aéroports de Paris (ADP) ainsi que les locaux du groupe ADP ont été perquisitionnés le 10 janvier, affirment des sources concordantes ce lundi.

Ces investigations ont eu lieu dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet national financier (PNF) en décembre 2014 notamment pour «abus de biens sociaux» et «détournement de fonds publics».

Des «contrats de complaisance» pour Alain Bauer ?

En novembre 2014, Mediapart avait affirmé qu’à son arrivée à la tête de la CDC six mois plus tôt, le nouveau directeur général, Pierre-René Lemas, s’était étonné de certains contrats passés par ses prédécesseurs, notamment une commande de notes relatives à la sécurité en France et dans le monde, facturée 200.000 euros annuels à la Caisse des dépôts par la société d’Alain Bauer, AB Conseil.

Le site d’information s’étonnait aussi de l’achat par la CDC de «plusieurs milliers d’exemplaires» du Guide gastronomique Champérard, contrôlé à 50% par le criminologue et dont il est le directeur de la publication. Sollicité par l’AFP, Alain Bauer n’a pas souhaité faire de commentaires.

Source : Merci à Josselin

#PizzaGate suite

« PizzaGate » est le nom donné par des internautes à une potentielle affaire de pédocriminalité en réseau impliquant des personnalités très influentes du clan Clinton. Malgré quelques erreurs [1] et des lacunes [2], la vidéo suivante propose un résumé intéressant de l’enquête menée sur Internet. On appréciera particulièrement les photos de l’appartement de Tony Podesta (à partir de 11’44), qui montrent des tableaux au goût très… éloquent.

Pour l’instant il ne s’agit que d’une enquête collective d’internautes, le FBI ne semblant pas préoccupé…

(Pour activer les sous-titres, utiliser l’icône en bas à droite dans la barre de contrôle de la vidéo.)

Notes

[1] Par exemple, la photo d’Obama jouant au ping-pong n’a pas été prise à la pizzeria Comet Ping Pong mais à la Maison Blanche.

[2] Pour plus d’informations sur la pizzeria Comet Ping Pong et son propriétaire, James Alefantis, voir l’article ci-après.

« Pizzagate » : les internautes ont-ils découvert un réseau pédocriminel d’élite impliquant le clan Clinton ?

Source VigilantCitizen via E&R

« Des membres anonymes de 4Chan et de Reddit [deux réseaux sociaux, NDLR] se sont lancés dans une enquête extrêmement étrange en suivant les fuites d’e-mails de John Podesta (le directeur de campagne d’Hillary Clinton) et les résultats sont surréalistes : ils sont apparemment parvenus à dévoiler un réseau d’élite de trafic d’enfants, qui célèbre ses tendances en utilisant un langage codé et des œuvres d’art perturbantes.

Avertissement : cet article comporte des éléments choquants.

Dans mon article « Le directeur de campagne de Clinton John Podesta invité au diner occulte “Spirit Cooking” par Marina Abramovic », j’ai expliqué comment une invitation à un dîner mondain dénichée dans les fuites d’e-mails de Podesta contenait probablement un lien direct vers des cérémonies occultes étranges se déroulant dans les plus hauts niveaux du pouvoir. Si cela en soi s’avérait déjà choquant, il semble que ce ne soit que la pointe d’un iceberg tout à fait immonde.

4Chan a en effet déterré un étrange réseau de gens très puissants qui, par le biais de l’art, d’événements et des réseaux sociaux, célèbrent en réalité une culture de la mort, de la torture, du cannibalisme et… de la pédophilie.

La majorité du contenu choquant n’était même pas cachée, c’était là, à la vue de tous, exposé sur des murs d’entreprises et posté sur les réseaux sociaux. En outre, une analyse des e-mails de Podesta révèle que le réseau en question semble utiliser des mots codés pour communiquer afin de dissimuler leurs sombres interactions.

L’épicentre de toute cette affaire est, croyez-le ou non, une pizzeria tendance du nom de « Comet Ping Pong ».

Comet Ping Pong

Comet Ping Pong est une pizzeria « familiale » où les clients peuvent manger, boire et jouer au ping-pong.

Lire la suite

Conseil d’Etat & crèches dans les mairies : la réponse délirante du Grand Orient de France

godfLe 9 novembre dernier, le Conseil d’Etat a autorisé sous strictes conditions, l’installation de crèches dans les mairies. Les pré-requis sont « le contexte de l’installation : celui-ci doit être dépourvu de tout élément de prosélytisme » ; « les conditions particulières de l’installation » ; « l’existence ou de l’absence d’usages locaux » ; enfin le « lieu de l’installation ».

Car, pour le Conseil d’Etat, si l’article 28 de la loi de 1905 pose l’interdiction « d’élever ou d’apposer des emblèmes ou signes religieux sur les emplacements publics », tout le problème de la crèche est qu’elle peut avoir « plusieurs significations. Elle présente un caractère religieux ; mais elle est aussi un élément des décorations et illustrations qui accompagnent traditionnellement les fêtes de fin d’année, sans signification religieuse particulière ».

En résumé, le Conseil d’Etat autorise les crèches en mairie car elles sont aussi des décorations profanes ou folkloriques pour la période de Noël. C’est incroyable d’en arriver à devoir faire un numéro d’équilibriste juridique pour autoriser une tradition religieuse multiséculaire, mais on attendait pas mieux de la République.

Il n’en fallait pas moins à une ramification de la secte maçonnique, la loge du Grand Orient de France, pour sortir un communiqué délirant. Selon ces bouffeurs de curés; la décision du Conseil d’Etat « fragiliserait même le principe de laïcité dans notre pays » (si seulement…).

Voici la totalité du communiqué :

Lire la suite

Sociétés secrètes : A la découverte du temple maçonnique de Besançon

Jean-Frédéric Poisson victime du lobby-qui-n’existe-pas

Hier, nous nous inquiétons de la liberté d’expression qui se réduit tous les jours un peu plus, et la judiciarisation toujours plus pesante du débat public. Hélas, chaque jour qui passe vient nous apporter de nouvelles preuves. Cette fois-ci, c’est un candidat à la primaire Les Républicains, parti consensuel s’il en est, qui en a fait les frais. Pourtant, vous allez le voir, il n’y a pas de quoi fouetter un chat, mais les bâilloneurs sont très susceptibles et il en faut très peu pour les faire sortir de leurs gonds.

Ainsi, dans une interview dans le cadre de la primaire des Républicains, Frédéric Poisson était invité à donner son opinion sur les élections américaines. Poisson a émis des réserves au sujet d’Hillary Clinton, jusque là, rien que de très normal, mais là où certains voient un scandale, c’est à cause des raisons qu’a fournies Poisson : En effet, ce dernier a jugé « dangereuses pour l’Europe et la France » la « proximité » de la candidate démocrate « avec les super-financiers de Wall Street » et sa « soumission aux lobbies sionistes ».

Il n’en a pas dit plus, mais c’en est trop pour certains. Plutôt que de réfuter les dires de Poisson avec des arguments et ainsi opposer arguments contre arguments comme cela devrait être dans un débat qui cherche la vérité, un certain lobby a sonné l’hallali : Le CRIF a publié un communiqué jugeant que ces « propos abjects » et « nauséabonds » méritent une « sanction exemplaire » et une « condamnation ferme » de la part de la commission d’organisation de la primaire de la droite et du centre. Pas moins.

On devrait penser que le parti Les Républicains viendrait en aide à l’un de ses candidats, bassement attaqué par un lobby que l’on n’a pas le droit de nommer car, paraît il, ce lobby n’existe pas. Eh bien, c’est exactement l’inverse qui s’est passé, ce parti se couchant littéralement devant le diktat du lobby-qui-n’existe-pas. Ainsi, Thierry Solère, président de ladite commission, a donné raison au Crif dans la foulée, faisant fi de la neutralité dont il est supposé être. « En tant que député de Boulogne/Boulogne-Billancourt, je condamne avec la plus grande force les propos de Jean-Frédéric Poisson », affirme-t-il, ajoutant que l’expression « lobby sioniste (…) nourrit les thèses conspirationnistes et a un caractère insidieusement antisémite. » Soyons sûrs que les autres candidats à la primaire partagent l’avis de Solère.

Quant à Poisson, s’il a arrondi les angles (jugeant maladroite la formulation), il n’a pas renié le fond de sa pensée, ce qui est à son honneur.

14 juillet : fête nationale ou fête maçonnique ?

« Après un oubli de près de 100 ans depuis la prise de la Bastille, le 14 juillet devient fête Nationale en 1880, sous la IIIe République.

La République toute nouvelle se cherche des symboles. Là encore, comme souvent en cette période de notre Histoire Nationale, l’action des francs-maçons sera importante.

C’est le frère Benjamain Raspail, député de la Seine pour la gauche républicaine (fils aîné de François-Vincent Raspail, candidat malheureux à la présidence de la République en 1848, carbonaro et franc-maçon au sein de la célèbre loge parisienne Les Amis de la Vérité), qui dépose le 21 mai 1880 la loi faisant du 14 juillet la fête nationale. Ce projet de loi, signé par 64 députés, sera adopté par l’Assemblée le 8 juin et par le Sénat le 29 juin. Elle sera promulguée le 6 juillet 1880. Lire la suite

La mort d’Elie Wiesel : Mort d’un faussaire

Depuis l’annonce de la mort d’Elie Wiesel, ce n’est qu’un concert de louanges que l’on entend dans toute la presse. Il faut dire que notre homme avait des titres à faire valoir : Prix Nobel de la paix en 1986, plus de 10 millions d’exemplaires de son livre La nuit ont été écoulés dans le monde entier depuis sa sortie en 1958, docteur honoris causa de plus d’une centaine d’universités dans le monde parmi les plus prestigieuses, Grand-croix de la Légion d’honneur en France, il a également reçu la Médaille d’or du Congrès américain. Pourtant, notre homme est un faussaire et n’a jamais porté le numéro de déporté (A-7713) qu’il prétend avoir porté, mais aurait au contraire usurpé celui d’un autre déporté qui portait le même patronyme que lui, ce qui permet de douter de sa réelle déportation à Auschwitz.

C’est en tout cas ce qu’a prétendu Jean Robin, un journaliste qui prétend combattre les révisionnistes, et qui, en enquêtant, à soulever le lièvre : Si le matricule A-7713 correspond bien à un « Wisel » , la personne à qui correspond ce matricule est une personne née 15 ans avant Elie Wiesel. Bref, ce n’est pas la même personne, d’autant qu’Elie Wiesel n’a jamais montré le tatouage de son matricule pourtant indélébile afin de faire taire la polémique. Cela est d’autant plus curieux que nombre d’ex-détenus des camps de concentration exhibent fièrement leur numéro.

Quoiqu’il en soit, notre homme qui, paraît-il, a vu de son vivant l’enfer -en tout cas ses témoignages lui ont permis les honneurs qu’il a reçus depuis si longtemps, sa fortune, et sa gloire- a vécu un autre enfer en 2008, lors de la faillite de son coreligionnaire Madoff à qui il avait confié sa fortune (évaluée à plusieurs dizaines de millions de dollars) et qui fut perdue. Cela lui fit dire, au sujet de Madoff : « Psychopathe est un mot trop gentil pour le qualifier. » « Il devrait être placé à l’isolement pendant au moins cinq ans avec un écran sur lequel seraient diffusées des photos de ses victimes […] Il faudrait inventer n’importe quoi pour le faire souffrir. » Notre conscience morale n’est donc pas un grand humaniste, d’autant que, rappelons-le, le contentieux qui l’opposait à M. Madoff n’était que d’ordre financier.

———————————————————

Pour ceux qui veulent approfondir la question, nous conseillons :
–> L’article de Jean Robin dans lequel il contacte par mail et téléphone le musée d’Auschwitz, ici
–> L’analyse qu’a faite de cette affaire le Professeur Robert Faurisson ici
–> Enfin, ces histoires de faussaires concernant les rescapés étant très nombreuses, nous conseillons également la lecture du livre d’Anne Kling qui en récapitule plusieurs, Menteurs et affabulateurs de la Shoah et dans lequel Elie Wiesel tient une place de choix (tout comme son rival -car les deux hommes ne s’aimaient pas- Simon Wiesenthal, qui est l’autre conscience mondiale au sujet de la shoah, décédé en 2005).

Mise en examen d’Alain Jochimek, représentant du Crif et du B’nai Brith, pour « blanchiment d’argent criminel » : silence de la presse française

Vu chez Panamza :

« Le 17 juin, Alain Jochimek, directeur général de Lycamobile et représentant du CRIF auprès de la haute fonction publique israélienne, a été mis en examen dans une affaire de blanchiment d’argent lié à la criminalité. Pas un mot dans la presse écrite et audiovisuelle de l’Hexagone.

Incroyable mais vrai : dans la France de 2016, un influent dirigeant économique et communautaire peut être interpellé par la police et mis en examen sans susciter le moindre commentaire public dans la classe politique et médiatique.

Vendredi 17 juin, Alain Jochimek, « directeur général France » de l’opérateur de téléphonie Lycamobile, a été formellement mis en examen pour « blanchiment d’argent » lié à la criminalité et « escroquerie à la TVA » portant sur plusieurs millions d’euros.

La source de cette information édifiante ?

Le dense et brillant article publié dimanche 19 juin par le siège londonien d’un site américain dénommé BuzzFeed.

Les journalistes britanniques Heidi Blake, Jane Bradley, Tom Warren et Richard Holmes ont ainsi enquêté durant plusieurs mois sur une vaste et complexe affaire de transactions financières frauduleuses en Europe qui auraient été supervisées par des cadres, des intermédiaires et des coursiers agissant pour le compte de Lycamobile, plus grand fournisseur du monde des appels internationaux low-cost.

Une version française du papier a également été mise en ligne via la rédaction parisienne de BuzzFeed.

19 personnes interpellées et 9 désormais mises en examen parmi lesquelles figure Alain Jochimek.

Jochimek ?

Lire la suite

Le cérémonial ésotérique de l’inauguration du tunnel du Saint-Gothard (Suisse)

suisseC’était le 2 juin 2016, et les invités s’en souviendront longtemps, probablement dans leurs cauchemars. Un spectacle qui a quelque peu éclipsé la réalité d’un miracle technologique à 11 milliards d’euros, réalisé en 17 ans, et destiné à désenclaver une partie de la Suisse.

La cérémonie a consisté en un spectacle ahurissant, grotesque, morbide, érotique et à connotation occultiste (voire satanique).

Chassez le bon Dieu de la société, voilà ce que ça donne…

Ci-dessous la 2e partie, avec, à 8’30, un passage particulièrement macabre (et à 9′, le portrait géant d’un être qui sent le souffre).

Lire la suite



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)
Connect!