La chanteuse « Madonna » avec un t-shirt sataniste pour soutenir le projet de Bill Gates sur le coronavirus

Cette chanteuse se faisant appeler blasphématoirement « Madonna » (on désigne la Sainte Vierge comme « la Madone ») est non seulement officiellement une traînée et fut longtemps une kabbaliste notoire, mais elle affiche aussi ouvertement des motifs satanistes.

« Il y a seulement trois semaines, la Fondation Bill & Melinda Gates, Welcome Trust et Mastercard ont annoncé le lancement du soi-disant accélérateur thérapeutique COVID-19, un fonds de 125 millions de dollars destiné à lutter contre la pandémie. Vendredi dernier, le 3 avril, , la Fondation Gates a fait part du soutien de trois autres partenaires dans ce projet mondialiste : le gouvernement britannique, la Chan / Zuckerberg Initiative (Facebook,) et la chanteuse occultiste Madonna. Celle-ci a lancé une collecte de fonds pour le projet en portant un t-shirt avec Satan à la place de Jésus sur la croix. »

On peut voir la video de son appel ici et une traduction ici.

Source

Le 11 mai (fin du confinement) coïncide avec une drôle de fête

Le journal Le Monde juif n’en revient pas et titre son article : « Incroyable : Macron fait coïncider le début de la levée du confinement avec la fête juive de Lag Baomer »

Laissons-le nous en dire plus sur cette fête :

Le 11 mai tombe au même moment que la fête juive du Lag Baomer qui célèbre la fin d’une épidémie qui décima les disciples du grand sage Rabbi Akiva.

Continuer la lecture de « Le 11 mai (fin du confinement) coïncide avec une drôle de fête »

L’effarant « guide des parents confinés » du gouvernement : regarder Hanouna, « transmettre » le féminisme, accueillir un coming-out, regarder des sites sur la Shoah

Dans sa logique intrusive (et d’orientation idéologique de la population), le gouvernement – via le secrétariat d’Etat de Marlène Schiappa– a pondu un « Guide des parents confinés – 50 astuces de pro » (lisible ici).

Marlène Schiappa, adepte de la sorcellerie et auteur de livres pornographiques, se permet d’écrire une préface et de donner des conseils aux parents…
Le contenu des « astuces » est bien sûr à la hauteur…

Après une page « mon enfant fait son coming-out », qui renvoie vers un site proposant des supports « qui donnent une image positive des personnes LGBT » à partir de 10 ans, on tombe sur la page « Se méfier de la désinformation », signée par le super commissaire politique  Frédéric Potier, président de la DILCRAH (un énième organisme de traque des propos politiquement incorrects, mais public cette fois, au budget de 100 millions d’euros par an ! Tant pis pour les hôpitaux). Il est chargé de mettre au pas les Français pas assez cosmopolites, par la terreur judiciaire.
Cet horrible individu a le culot de dire aux parents de se « méfier des tentatives de désinformation, des théories du complot, qui prolifèrent sur internet et les réseaux sociaux. » On rappellera que des représentants du gouvernement avaient par exemple déclaré, dans le genre complotiste débile, soupçonner la Russie d’être derrière les Gilets jaunes…
Frédéric Potier demande pour finir de « privilégier les sites institutionnels » quand on veut surfer et chercher l’information. Il en donne quatre : vous allez voir, c’est fabuleux. Celui de la Dilcrah, celui d’un obscur « observatoire du conspirationnisme » financé par la « Fondation pour la Mémoire de la Shoah », celui du « Mémorial de la Shoah » et enfin celui du « Musée d’art et d’histoire du judaïsme » !
Vous ne voyez pas le rapport ? Attention, se poser la question c’est peut-être déjà de l’antisémitisme !
En tout cas, ce jeune Potier semble avoir une idée assez précise des bottes qu’il veut lécher pour la suite de sa carrière de préfet.

En tournant cette grotesque page, déjà stupéfait, on tombe sur « l’astuce » suivante : « Comment transmettre le féminisme »
C’est bien vu de parler du féminisme comme s’il s’agissait d’une maladie vénérienne qu’on transmet, mais en réalité cet article – signé par la « Présidente commission lutte contre les stéréotypes du HCE » (c’est écrit ainsi) – est bien sûr favorable à cette idéologie subversive et contre-nature.

Nous finirons – davantage serait au-dessus nos forces – sur la page suivante : « Qu’est-ce qu’on regarde à la télé ? ». Le président de Canal+ y est invité à étaler ses recommandations : « citons « l’Info du Vrai » d’Yves Calvi qui décrypte [sic] l’information quotidienne et Cyril Hanouna qui sera présent en direct de chez lui tous les jours sur C8 dans TPMP pour un vrai moment de divertissement pour toute la famille. [sic] »

Voilà qui illustre bien les collusions entre les pouvoirs politique et médiatique ainsi que celui des lobbys, le tout aux frais du contribuable.

 

Confinement : les vautours espèrent des divorces pour faire du profit

Certains n’ont vraiment aucune morale, aucun scrupule.
Il est connu que le confinement peut faire naître ou exacerber des tensions dans les foyers, et c’est naturel.
Certains donnent des conseils.
D’autres, attirés par l’appât du gain, proposent d’aider à divorcer (et « rapidement », c’est-à-dire avant que les couples ne changent d’avis)…
Romain OMER (@romainomer) | TwitterC’est le cas avec le cabinet d’avocats de Romain Omer, qui paye facebook pour diffuser ses publicités indécentes.
Est-ce dans le talmud que ce type a lu que c’était moral ?!

Le cas de Florence Foresti s’aggrave

En effet, l’humoriste avait déjà le « lobby qui n’existe pas » sur le dos depuis la fameuse soirée de remise des « Césars ».

Mais voici qu’une pièce accablante vient d’être versée au dossier par le très médiatique « philosophe » talmudique Raphaël Enthoven.
En effet, Foresti a appelé Roman Polanski « Atchoum », pour ne pas le nommer complètement.
Le brillant Enthoven a découvert que c’est une référence à Blanche-Neige. Or, ce film était très aimé Adolf Hitler. CQFD.

De vrais malades.
Et ces gens vitupèrent contre le « complotisme ».

Comment les « juges Soros » ont influencé la Cour européenne des droits de l’’homme

Trouvé sur Valeurs Actuelles : « Un rapport accablant démontre la mainmise du réseau d’ONG du milliardaire sur la CEDH, qui impose à l’Europe son idéologie de la “société ouverte”. Révélations exclusives.

L’Autriche, la Grèce et l’Italie sont forcées de légaliser les unions homosexuelles ; la Pologne est sommée de favoriser le droit à l’avortement ; la France est obligée d’autoriser le changement de sexe “sur le papier” ; la Hongrie est contrainte d’abolir la prison à vie ; la Russie est santionnée pour avoir condamné les activistes féministes punks des Pussy Riot ; l’Autriche doit légaliser l’adoption par les couples homosexuels ; l’application de la charia en Grèce est validée. Des affaires sans lien entre elles ? Au contraire. Chaque fois, c’est la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) qui dicte sa loi à un pays européen. Chaque fois, une ONG liée au réseau de l’Open Society Foundations (OSF) est impliquée dans l’affaire. Chaque fois, l’un des magistrats qui prononcent le jugement est un ancien collaborateur de l’OSF ou de ses affiliées. Chaque fois, la sentence porte la marque de George Soros.

Chapitre 1 – Aux sources d’une enquête, dans les arcanes du Palais des droits de l’homme Continuer la lecture de « Comment les « juges Soros » ont influencé la Cour européenne des droits de l’’homme »

L’humoriste Florence Foresti dans la ligne de mire du lobby juif

Lors de la dernière cérémonie des « Césars », l’humoriste Florence Foresti a fait un sketch dans lequel elle se paye le chanteur Patrick Benguigui « Bruel » (soupçonné d’agressions sexuelles envers des masseuses), ainsi que les fameux prédateurs sexuels Weinstein, Epstein, DSK, Polanski (qui a reçu un prix)…

Elle n’a pas évoqué de goyim… Grave erreur tactique (ou inconscience)!

Résultat de recherche d'images pour "polanski bhl"Depuis, elle est l’objet de la haine et de la vindicte d’un lobby qui semble faire passer son tribalisme avant toute considération morale : on se sert les coudes quelque soit le sujet et on donne dans la paranoïa dès lors que deux personnes juives ou plus sont critiquées en même temps.

L’un des ténors de ce puissant lobby, l’impayable Bernard-Henri Lévy, mène la charge :

Dans le Figaro, c’est Finkielkraut qui s’y colle, sortant les violons et les gros moyens pour défendre Polanski : « ne leur rappelez pas non plus qu’il est un rescapé de la Shoah, que sa première femme est morte dans des conditions atroces – Polanski est passé, pour elles, dans le camp des salauds, des bourreaux, des criminels contre l’humanité. […] Dressant la liste des prédateurs dans le monde du cinéma, la maîtresse de cérémonie a cru bon d’ajouter le nom de Dominique Strauss-Kahn à ceux d’Harvey Weinstein, de Jeffrey Epstein et de Roman Polanski, et de faire une référence indirecte mais insistante à Patrick Bruel. Quand Polanski a été distingué, elle a quitté la scène, «écœurée». […] Cette soirée placée sous le signe de la libération des femmes, ressemblait furieusement à une vidéo d’Alain Soral. »

Citons aussi Cyril Hanouna, vedette de la télévision, qui s’en est pris à elle dans plusieurs de ses émissions. Il a dévoilé son cachet, espérant exciter contre elle la population, et ajouté perfidement : « elle était furieuse à la fin de la cérémonie mais c’est vrai que partir avant la fin… (…) pour moi c’est une insulte au groupe Canal d’être partie avant la fin. Si j’avais été patron du groupe Canal, je lui aurais dit : « écoute Florence, tu veux partir avant la fin et bien écoute on va prendre des sanctions ! » »

Pendant que sur Europe 1, Richard Anconina affirme à Nathalie Lévy que « si tu es vraiment choqué [par l’affaire Polanski], il ne faut pas venir [à la cérémonie] », un certain Samuel Blumenfeld (le critique de cinéma du Monde) se déchaîne outrancièrement :
Continuer la lecture de « L’humoriste Florence Foresti dans la ligne de mire du lobby juif »

CBS : « de nombreux pédophiles juifs accusés aux USA se réfugient en Israël »

Résultat de recherche d'images pour "douane israelienne"

Lu chez TimesofIsrael :

« De nombreux Américains accusés d’avoir abusé sexuellement d’enfants s’enfuient en Israël pour échapper à la justice, selon un reportage diffusé mercredi – et les rapatrier peut s’avérer difficile.  […]

Continuer la lecture de « CBS : « de nombreux pédophiles juifs accusés aux USA se réfugient en Israël » »

Médias : quand Elkkabach dictait ses réponses antiracistes à un important homme politique

Brice Hortefeux – notamment député européen et plusieurs fois ministre, en particulier de l’Intérieur – fut longtemps le bras droit de Sarközy. A ce titre, il a été l’objet d’une enquête dans « l’affaire du financement libyen ».
Or, des extraits d’écoutes téléphoniques réalisées par la police se retrouvent aux mains de journaliste (ce qui est en soi scandaleux) et nous avons un passage très révélateur de la connivence entre mondes médiatique et politique.
Ici, donc, un homme politique de premier plan prend, en 2013, ses consignes de la part d’un important journaliste cosmopolite, Jean-Pierre Elkkabach. Il s’agit de condamner encore le « racisme » (comprendre : le désir de préserver son identité et sa sécurité), et l’on voit que ces donneurs de leçons sont de fieffés hypocrites.
Pour ceux qui avaient encore des doutes…

L’image contient peut-être : texte

Source Mediapart

Voir aussi : Collusion médias / finance : la preuve par Elkabbach

Étude du temple ésotérique édifié au cœur du Champ-de-Mars, à Paris (video)

De nombreux touristes ou Parisiens passent devant sans y prêter attention. Or, ce « monument des Droits de l’Homme et du Citoyen » situé à Paris, dans les jardins du Champ-de-Mars, exprime la religion secrète du Régime républicain.
Commandé par la ville de Paris, il est installé en 1989 (sous la mandature de la « droite » chiraquienne) à l’occasion du bicentenaire de la Révolution. Inspiré des mastabas égyptiens, il comporte de nombreuses références à l’iconographie révolutionnaire, ainsi qu’à la maçonnerie et au paganisme égyptien dont celle-ci s’inspire.

Pour creuser le sujet, on pourra lire avec profit le bon livre du professeur Lozac’hmeur : les Origines occultistes de la franc-maçonnerie.

Didier Gailhaguet : un franc-maçon avec « des dossiers sur tout le monde »

Alors que les témoignages pleuvent, que les médias ont sonné le tocsin pour avoir la peau du parrain de la Fédération des sports de glace et que le ministre a réclamé sa tête, Gailhaguet est en passe d’arriver à se maintenir à son poste ! Un exploit dans un contexte aussi lourd.

Le Figaro  : « Néanmoins, comme nous le confiait un observateur avisé du milieu, il semble peu probable que Didier Gailhaguet démissionne de son poste «sans combattre. Il adore les conflits. Plus tu l’attaques, plus il devient fort.» «Il prétend aussi avoir des dossiers sur tout le mondeIl a une mainmise totale sur la fédération et sur les patineurs, qu’il tient financièrement car la grande majorité n’ont aucun partenaire autre que la fédé elle-même, ajoutait une autre spécialiste du «parrain» Gailhaguet, toujours sous couvert d’anonymat. Des échos validés par la décision de l’intéressé: «Le président de fédération que je suis attendra les résultats de cette inspection avant de prendre une décision sur une démission demandée par Madame la ministre». Lequel Gailhaguet se déclare aussi «clean» et promet qu’il «ne mérite pas le traitement qui (lui est) apporté». Continuer la lecture de « Didier Gailhaguet : un franc-maçon avec « des dossiers sur tout le monde » »

Mise en garde à propos des éditions Omnia Veritas

Les éditions Omnia Veritas (installées hors de France) rééditent de nombreux textes au mépris des droits d’auteur (éditions « pirates »), mais, plus grave encore, sont ésotéristes.
Elles rééditent de bons livres mais publient des livres perfidement antichrétiens et gnostiques (comme certains d’Evola), et mettent à la fin de tous leurs livres, y compris d’auteurs catholiques, des publicités pour leurs autres livres, y compris les plus scandaleux.
Continuer la lecture de « Mise en garde à propos des éditions Omnia Veritas »

« La révolution messianique de 1789 » : réaction de P. Hillard aux propos de Finkielkraut

Lors de son passage sur Paris Première, le 18 décembre 2019, Alain Finkielkraut n’a pas hésité à affirmer que « la Révolution française réalisait les espérances messianiques inscrites dans la Bible ».
S’il entend par Bible la Bible hébraïque (correspondant en partie à l’Ancien Testament), ce n’est pas faux.
En tout cas le chercheur Pierre Hillard (livres ici), spécialiste du mondialisme, revient dessus.

« Ces propos peuvent étonner certains. Il est juste d’affirmer que les juifs ont joué un rôle majeur dans la révolution bolchevique de 1917 en Russie. On comptait près de 80 % de révolutionnaires issus de cette communauté. En revanche, nous ne trouvons pas de juifs aux premières loges, si l’on peut dire, lors des événements de 1789. Ce sont de « bons » goyim issus, pour l’essentiel, de l’aristocratie et de la haute bourgeoisie.

Continuer la lecture de « « La révolution messianique de 1789 » : réaction de P. Hillard aux propos de Finkielkraut »

« Secte des Brigandes : enquête pour assassinat »

« Les Brigandes » est le nom d’un groupe musical médiocre et surtout cache-sexe d’une secte occultiste.
Sa particularité est de s’adonner à l’entrisme au sein de la « droite nationale » et de la mouvance « dissidente », avec un certain succès, il faut le dire – succès facilité par l’absence de cohérence doctrinale et le relativisme moral de ces milieux.
Le journal Rivarol et Contre-info ont été les seuls médias à signaler la nature réelle de ce groupe qui se faisait passer pour catholique traditionnel et contre-révolutionnaire (Brigandes étant une référence à la chouannerie) pour mieux séduire (et ensuite orienter).
Petit-à-petit les donzelles ont dû tomber le masque – en particulier devant les témoignages courageux recueillis par l’hebdomadaire auprès d’anciens membres de cette secte de tendance maçonnique (qui reprend de façon caricaturale absolument tous les délires new age, ésotériques et gnostiques) – et ont fini par donner dans l’anticatholicisme le plus ordurier.

Mais les méfaits de la secte ne s’arrêtent pas là : au-delà des élucubrations, des pitreries et des cérémonies internes ridicules, il y a des menaces, des actions de sorcellerie, des agressions physiques… et même de lourds soupçons d’assassinat.
La police et la justice belges prennent ce dernier point au sérieux, au contraire de nombreux patriotes qui font semblant de ne rien voir et de médias ou organisations de droite qui les convient encore.
La naïveté n’est désormais plus une excuse valable ; il faut vraiment tourner la page et retenir la leçon.

 

Voici la première partie de l’éditorial du nouveau numéro de Rivarol (numéro contenant des citations et documents accablants) :

« LA POLICE et la justice belge viennent officiellement de faire savoir qu’elles enquêtaient depuis septembre 2019 au sujet d’un possible assassinat au sein de la secte de Joël Labruyère, connue aujourd’hui sous le nom des Brigandes, et rebaptisée récemment Communauté de la Rose et de l’Epée.
Dans ce groupe sectaire fondé en 2004, et qui s’appelait initialement la Nation Libre, puis le Royaume elfique, est morte au sud de la Belgique en 2011 dans des conditions très suspectes une adepte, Sophie (Suari dans la secte, car les prénoms des adeptes étaient tous changés pour effacer leur identité antérieure), alors âgée de 39 ans, et mère de deux enfants, dans une petite maison en pierre isolée dans la forêt.
Continuer la lecture de « « Secte des Brigandes : enquête pour assassinat » »

Pour Noël, Auchan promeut le spiritisme et vend des « ouija » démoniaques

Ces dernières années il y a une extraordinaire banalisation, puis promotion de la sorcellerie : par les BD et livres (Harry Potter…), par les films et séries, par les commerces et même par les politiques.

La société moderne, apostate, a prétendu se débarrasser du christianisme, de la chrétienté « obscurantiste », au nom de la « raison » (vaste fumisterie comme le démontre notamment Alain Pascal dans son œuvre). Résultat : elle verse dans la folie, la barbarie et… la sorcellerie.

Les planches de « ouija » présentent un alphabet et sont accompagnées d’un petit outil qu’on tient dessus et qui en se déplaçant désigne des lettres une à une, constituant parfois un message.
Il s’agit d’évoquer, d’interroger des « esprits » et de les inviter à prendre possession de son corps pour qu’ils fassent bouger l’outil…

« si vous l’osez réunissez-vous autour de la planche ouija et consultez les esprits sur les questions qui vous préoccupent » lit-on sur ce coffret où est mentionné en gros « spiritisme ».

Ces « esprits » qu’on s’amuse à interroger ne sont nullement les âmes de défunts, ni des « entités » neutres ou bonnes.
Comme l’a toujours enseigné l’Eglise et comme en ont témoigné pendant des siècles les prêtres exorcistes ainsi que des victimes, ce sont des démons et en faisant du spiritisme, on « ouvre une porte » et ça peut être la catastrophe, pour soi (un témoignage ici, au hasard) ou pour ses proches.
Mettez en garde les gens autour de vous sur ces pratiques, en particulier les jeunes…

Video prise par un jeune chrétien réactif : bravo à lui.