Sarkozy veut financer les multinationales du disque avec nos impôts

En complément de la très décriée Loi Hadopi et pour favoriser l’attractivité des services légaux, Sarkozy propose de créer une carte “Musique en ligne” destinée aux jeunes internautes. L’objectif est de proposer des réductions de frais de téléchargement ou d’abonnement :
“La mesure pourrait prendre la forme d’une plate-forme sur laquelle l’acquisition d’une carte ‘Musique en ligne’ d’une valeur faciale de 50 euros coûterait réellement 20 ou 25 euros à l’internaute, la différence étant prise en charge par l’État (à hauteur de 20 euros) et par les professionnels”.

Engraisser les « Majors » avec l’argent du contribuable. N’insistons pas sur la stupidité de mettre à nouveau l’État à contribution pour des trucs pareils, à ce niveau ça devient pathologique… à moins que les vrais patrons de Nicolas Sarkozy ne soient pas les électeurs français???

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.