Répression routière : le flicage s’intensifie

Triste nouvelle, les mesures prises par comité interministériel sur la sécurité routière convoqué aujourd’hui à Matignon, supprime les dernières options pour ne pas se trainer sur la route. En voici la liste :
– l’excès de vitesse supérieur à 50 km/h devient un délit dès la première infraction : 1500 euros d’amende, 6 points en moins, trois mois de prison, 3750€ d’amende et confiscation obligatoire du véhicule !

– Interdiction des alertes GPS et des avertisseurs communautaires de type iCoyote (très éfficace).

Les panneaux indiquant la présence de radars fixe vont être supprimés et les cartes des appareils ne seront plus rendues publiques.

– Le taux supérieur à 0,8 g/l d’alcool sera sanctionné par le retrait de huit points, au lieu de six.

– Téléphone portable au volant : 3 points au lieu de 2.

La livre prophétique « 1984 » de George Orwel est finalement bien loin de se qui s’annonce. La lutte pour transformer les français en petits moutons bien dociles s’intensifie.

Merci à Louloute

18 commentaires concernant l'article “Répression routière : le flicage s’intensifie”

  1. Et oui ça coûte cher le social. Faut bien trouver des sous quelque part pour nourrir loger et entretenir tout un continent chez nous. Mais tout va bien, les gens qui nous gouvernent peuvent racketter cette bonne poire de contribuable jusqu’au sang.

  2. Quelqu’un sait comment ça marche icoyote? Beaucoup de personne m’en parle.ça marche uniquement sur les iphones?

  3. A ce rythme-là, plus personne ne pourra conduire en France ou bien tout le monde conduira sans permis. Tout dépend du degré de soumission des Français.

    De toute façon, les mesures appliquées peuvent atteindre des aberrations, ceux qui les prennent n’étant pas concernés (toute cette racaille politique qui vit à nos crochets est dispensée de sanction), ils s’en fichent complètement de savoir si elles sont excessives ou pas.

    Qu’on en finisse ! Ramenez la guillotine ! La République est née dans un bain de sang, elle s’achèvera probablement de même.

  4. Communiqué du Parti de la France

    Halte au racket des automobilistes !

    Utilisant comme prétexte une hausse des tués sur les routes au mois d’avril – en réalité consécutive à une forte augmentation du trafic due au beau temps – le gouvernement a décidé de supprimer les panneaux annonçant les radars fixes, d’interdire les avertisseurs de radars, de déployer 1.000 nouveaux radars mobiles de 3ème génération embarqués dans des véhicules banalisés et d’augmenter encore le nombre de points retirés pour les infractions routières, même bénignes.

    La traque obsessionnelle et la volonté délibérée de piéger les automobilistes deviennent absolument insupportables, alors que dans le même temps la délinquance et la criminalité explosent partout en France, comme dimanche dernier, à Paris, où un policier était poignardé en plein quartier Barbès. Le gouvernement ferait mieux de concentrer ses efforts sur la véritable délinquance plutôt que de persécuter les automobilistes.

    Le Parti de la France est favorable à la mise en place d’une politique de sécurité routière responsable dont l’objectif principal ne serait pas d’extorquer le maximum d’argent aux Français déjà écrasés d’impôts et victimes d’une crise économique et sociale dévastatrice.

    La mortalité routière ne doit pas servir de caution à la rapacité du gouvernement UMP en quête permanente de nouvelles recettes servant à financer des politiques inefficaces et coûteuses.

  5. En ex France, il vaut mieux brûler une voiture que la conduire, eut égard à la répression policière…

    Cela présage la naissance de nombreuses petites « FNAR » locales, des résistants au système qui se feront un plaisir de détruire les radars fixes, de poser des clous sur les « nids » à poulets (toujours aux mêmes endroits), voire de les tirer à la 22… Je parle des zones habitées encore par des blancs, les banlieues ne sont plus contrôlées d’un point de vue routier depuis longtemps.
    Résistance ! Révolution !
    Ils ne sont forts que parce que nous sommes à genoux.

  6. Statistiquement, on a plus de « chance » de se tuer en chutant dans les lieux publiques (10000 morts annuels) que dans un accident de la circulation (3500 morts annuels).

    En sachant que l’on passe 2 heures par jour en moyenne sur la route, soit 8.33 % de sa vie et que le pourcentage de décès imputable aux accidents de la route représente 0.73 % du nombres de morts annuels, soit 3500 morts sur 480000 en France.

  7. En fait, je suis pas contre la répression routière, mais j’avoue que je suis pas une super conductrice, j’aime pas la vitesse. Malgré tout ça, il y en qui continue à rouler comme des tarés, y compris dans les centre villes. Mais finalement, d’un certaine façon, c’est aussi du à une certaine perte de valeur, les gens n’ont plus de respect pour la vie d’autrui. Puis le stress de la vie quotidienne, la pression du travail et la courses aux temps pour les loisirs leur fait oublier les risques liés à la conduite.
    Ce qui me dérange profondément par contre, c’est que les délinquants qui ont commis des agressions eux ne sont pratiquement pas sanctionnés, alors qu’ils font autant de dégâts qu’un 4×4.
    S’ils l’étaient autant que les conducteurs, ces mesures paraîtraient moins injustes.

  8. La mesure du permis pour les gens qui nous gouvernent, c’est ce que les Français permettent. Si les Français ne disent rien, c’est que c’est permis, c’est que c’est normal, légal. Les flics sont dans ce même état d’esprit, tout ce qu’ils font est normal aussi longtemps que les Français l’acceptent.

    Il y a déjà trop de contrôle policiers, on va nous dire qu’il faut réprimer la déliquance, mais non seulement on subit la délinquance mais en plus on subit la repression de la délinquance. Et c’est le prétexte pour nous casser les pieds, imposer des lois contraignantes, nous apprendre l’obéissance et nous racketter.

  9. Gageons que les « jeunes » qui conduisent leurs voitures tunées dans des zones urbaines à 80 km/h sous le nez des gendarmes qui auront préféré arrêter le pépé pour un phare de travers, passeront eux aussi comme du champagne…

  10. Bonjour,

    La politique de répression routière semble relever d’une certaine forme d’intégrisme .La désinformation les affirmations péremptoires sans la moindre preuve objective , serve d’alibi à l’accroissement du délire répressif, et à l’autisme des autorités
    Les pics d’accidents qui surviennent de temps à autre en dépit de la répression délirante prouvent une seule chose c’est qu’elle ne sert à rien pas plus que les radars qui ne sot que des machines à sous. Ne s’intéresser qu’à la vitesse ignore au moins 80% des causes d’accidents Les seules valeurs « mesurables » vitesse et alcoolémie voient leur importane statistique hypertrophie par rapport aux causes « non mesurables » fatigue somnolence malaises divers agressivité stress, maladresse, inattention , incompétence notoire à la conduite, formation insuffisante etc…sans oublier la bonne vieille connerie basale et l’absence de réflexion qui font ignorer tous les dangers..
    RIEN ne prouve la réalité d’une relâchement des comportements des conducteurs qui serait à l’origine de ces pics d’accidents, parce qu’ils seraient mis brutalement pour des raisons obscures à rouler n’importe comment rien ne prouve qu’ils dépassent davantage les vitesses limites à ces périodes
    Le prouver par une augmentation du nombre des contrôles et délirant car elle ne fait qu’ augmenter ARITHMETIQUEMENT le nombre des infractions constatées (on trouve ce qu’on cherche sans plus) La courbe des accidents montre une baisse de ceux-ci depuis trente ans , bien avant la mise en place des radars du fait de campagnes de sensibilisation de l’amélioration des véhicules et du réseau routier Seule une répression raisonnable et ciblée est acceptable, et la limite de l’acceptation sociale de la répression actuelle est atteinte.
    L’influence de la répression sur le vote des français lors de l’élection présidentielle est inévitable. Le vote protestataire au moins au premier tour de tous ceux dont la voiture est l’outil de travail et de tous ceux qui sont ULCERES par les mesures actuelles est probable CE SERA MON CAS

    Cordialement

  11. Et c’est quoi le vote protestataire M. Huet ?

    J’espère que ce n’est pas la très normalisée, casherisée, maçonnisée MLP !

    La seule protestation qui vaille, c’est l’abstention ! Ne prenons plus part à cette mascarade ! Si plus de 50% des électeurs renonçaient à se laisser duper aux présidentielles, ça serait une première.

    Quoi qu’il en soit, ce régime est à bout de souffle, plus personne ne pourra sauver cette république destructrice de la France. Mon avis est qu’il faut désormais penser à se mettre à l’abri. Moi je n’ai pas envie de trinquer avec le troupeau.

  12. ben ouais ,c est une machine à fric comme une autre un radar…plus besoin d aller au casino tu prends ton permis, ta caisse , tu roules puis klick klak kodac et le système ramasse c est beau « la boite à con » plus efficace que le bandit macho de nos bonnes vieilles salle de jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.