Quelques effets de la désinformation

L’association Dies Irae nous signale qu’à ce jour, au moins deux personnes, pères de famille nombreuse et uniquement sympathisants de l’association, ont perdu leur travail à cause du reportage des « Infiltrés ». Son président, Fabrice Sorlin, a reçu plus d’une centaine de menaces de mort et a été obligé d’installer sa famille hors de son domicile. Sans parler des dommages matériels (local associatif dévalisé, locaux professionnels saccagés à coup de pavés). Il est possible d’aider financièrement Dies Irae à mener les actions judiciaires entamées suite à la diffusion des « Infiltrés ».

Source: e-deo

François Bon

4 commentaires concernant l'article “Quelques effets de la désinformation”

  1. J’ai versé ma petite obole à Dies Irae, même si je sais qu’ils n’iront pas loin avec.

    Toute ma sympathie aux camarades qui doivent faire face au système et à ses procédés immondes.

  2. Ce qui est encore plus grave c’est que la télé demande au téléspectateurs de s’indigner de ceci ou de cela et eux le font comme des moutons sans cervelle .
    Je le redit une nouvelle fois , le télé est une arme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.