Piss Christ : quatre suspects devant le tribunal le 5 juin prochain

[Commentaires ouverts sur cet article]

Suite à la destruction de la photographie ordurière intitulée « Piss Christ », qui représentait un crucifix plongé dans un bol d’urine et de sang, quatre suspects passeront devant le tribunal correctionnel d’Avignon ce mardi 5 juin.
Ils sont poursuivis pour « dégradation ou détérioration de bien culturel exposé, déposé ou conservé par une personne effectuant une mission d’intérêt général ou dans un édifice affecté au culte commise en réunion ». D’après leurs avocats, ils encourent jusqu’à 10 ans de prison et 300.000€ d’amende.
Néanmoins, d’après nos informations, le 5 juin sera signifié un renvoi du procès à une date ultérieure. Nous vous tiendrons au courant de la suite de l’affaire.

8 commentaires concernant l'article “Piss Christ : quatre suspects devant le tribunal le 5 juin prochain”

  1. D’après les éléments que j’ai pu lire, il n’y a pas assez d’éléments pour une condamnation…..
    Non ?

    En tout cas, courage à eux

    « D’après leurs avocats, ils encourent jusqu’à 10 ans de prison et 300.000€ d’amende. »
    ça me paraît beaucoup même pour la justice maçonnique française. Quels sont les chefs d’accusations ?

  2. C’est dingue.

    En effet, les articles 322-1 à 322-3-1 du code pénal prévoient de telles peines (10 ans de prison et 150.000 euros), pour avoir détruit un bien culturel exposé dans un établissement assurant une mission de service public, en réunion.

  3. @contre-info

    Dans cette période d´obscurantisme , proche du crépuscule tout de même , je sollicite l´ouverture des commentaires sur le post ¨Humour: votez front de gauche !¨ , la photo est trop belle , et cela permettra de se détendre un peu.

  4. @goyim: en effet, ce serait bien de pouvoir commenter les articles les moins polémiques.

    « dégradation ou détérioration de bien culturel exposé, déposé ou conservé par une personne effectuant une mission d’intérêt général ou dans un édifice affecté au culte commise en réunion » : Que l’état applique déjà la loi aux profanateurs de lieux de culte chrétiens, beaucoup de malades (satanistes, progressistes, communistes, féministes etc…) y réfléchiront à deux fois avant de commettre leurs ignobles méfaits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.