Passé à tabac en réparation de l’esclavage

Un adolescent blanc américain a été roué de coups pendant quatre heures, humilié verbalement, fouetté avec sa propre ceinture, brûlé par des mégots de cigarette et souillé d’urine par ses deux agresseurs, un noir et un Philippin, agissant du simple fait de la couleur de peau du jeune homme et en réparation de l’esclavage.

1 commentaire concernant l'article “Passé à tabac en réparation de l’esclavage”

  1. Il est mignon, le petit blanc… androgyne, mais mignon.

    Mais ce qui démontre encore que c’est bel et bien la féminisation des blancs qui leurs retire leurs défenses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.