Lettonie : un film de propagande homosexuelle financé par l’argent public crée le scandale

Le film de propagande intitulé Homo@lv et gracieusement distribué fin janvier par le lobby homosexuel à l’Assemblée nationale de Lettonie, la Saeima, a provoqué un véritable scandale dans le pays .

Financé totalement par le budget de l’Etat, ce documentaire militant dénonce la soi-disante intolérance de la société vis-à-vis des LGBT dans ce pays balte.

On y suit le parcours de deux invertis qui décident d’organiser une gay pride à Riga en été 2005 et qui découvrent à cette occasion la saine hostilité d’une population ayant encore quelques repères.
Derrière ce manifeste homosexualiste, l’opinion publique lettone n’a pas digéré ce gaspillage d’argent public et ce mépris de la volonté populaire.

«C’est magnifique quand les artistes peuvent créer quelque chose d’important. Mais ce qu’on voit ici, c’est que l’argent de l’Etat sert à financer des jeux intellectuels, avec lesquels les citoyens ne sont pas d’accord» a déclaré la députée Inguna Ribena, de la coalition Unité, de centre-droit, qui a remporté les dernières élections. Selon elle, les droits des personnes vivants dans la pauvreté sont plus importants que les films sur les gays.
«Nous ne pouvons pas devenir une machine de propagande» s’est défendu de son côté Ilze Gailite Holmber, directrice du Centre National du Cinéma.

9 commentaires concernant l'article “Lettonie : un film de propagande homosexuelle financé par l’argent public crée le scandale”

  1. Bon, je suis assez partagé quant à cette information. Je trouve tout-à-fait légitime que l’on parle ouvertement de l’homosexualité. Assez de jeunes homosexuels se sont suicidé à la suite de se découvrir eux-mêmes homosexuel-le-s et d’avoir fait leurs « coming out ». Souvent, ce sont à leurs propres familles, à leurs amis, à leurs entourages, dont ils seront confrontés: les jeunes homosexuels se trouvent 13 fois plus confrontés aux suicides que (souvent) n’importe quel autre jeune. Leur situation est très souvent très grave. Ces gens, ces jeunes, participent aux impôts qu’ils versent ou verseront, et doivent, dès lors, avoir des droits. Ceux qui croient que les homosexuels peuvent faire de bons hétéros se trompent lourdement. Toutefois, il y a des limites à ne pas dépasser, c’est aussi vrai.

  2. Par pure objectivité pour quoi ne parlent on jamais (ou si on le fait c’est de façon édulcoré) des dégâts que peuvent occasionner les dérives de l’homosexualité? Descente dans l’enfer des saunas et autre lieux d’asmodé, prostitution , pratiques sexuelles avec des multipartenaires qui ménent au désespoir et à mille lieux de ce que devrait être l’Amour humain!! Parlent on de tous cela aux jeunes??

  3. Pour être confrontés à leurs familles, amis….les Chrétiens connaissent très bien la chose aussi, entre Sainte Catherine qui fut dénoncée par ses parents aux Chrétiens d’URSS qui étaient menacés d’être dénoncés aux « autorités compétentes » par leurs familles.

    Donc, pas la peine de chouiner, rayon persécutions, on connait aussi. On n,est pas des ploucs.

  4. @Christophe, Je ne comprends pas bien ton message.
    A chaque fois que l’on parle d’homosexualité, on y fait un rapprochement avec « les dérives » sexuelles , comme si les hétéros n’étaient, eux, que des personnes exemplaires…
    Et si on prenait, je ne sais pas, par exemple ce qu’il en était réellement ?
    Et peut-être aussi en disant que les hétéros sont parfois bien plus pervers.
    En tous cas, les landru, les dutrou, et les fourniret et tant d’autres n’étaient, dès lors, que des personnes « bien paisibles », n’est-ce pas ? Alors arrêtons ces fameux amalgames, tout de même, plus que douteux. Et si l’on doit juger, alors jugeons cas par cas.

  5. Je suis d’accord avec vous Jacques, je ne voulait pas polémiqué. Je me suis mal exprimé. Je voulait simplement entendre qu’il y a une réalité qu’il ne faut pas passé sous silence . Loin de moi l’idée de comparer les homosexuels à des criminels! Je pense surtout que beaucoup sont en souffrance parce que notre société est incapable d’apporter un soutien intelligent à leur problème et qu’il y a peut être une alternative à la permissivité tout azimut! Par contre ce que je trouve fort dommage c’est la réponse de haine véhiculé par méconnaissance! S’il vous plait ouvrons le débat pacifiquement ! Cordialement

  6. Parler de « saine hostilite » (pourquoi pas sainte tant qu’on y est!) envers les homosexuels me laisse reveur. Informer sur la question me parait une chose louable, en faire une « propagande » serait inutile et contre productif. Je m’evertue a repeter que nous (je parle non au nom des homosexuels mais en tant que tel) ne cherchons pas a faire des « adeptes » contrairement a ce que certains peuvent penser! Dire que seuls les homos souffrent de prejuges ou de discriminations, ou pire de violences est faux, mais ils demeurent une minorite souvent victime dans encore de trop nombreux pays.

    A ceux qui theorisent sur le « probleme » d’etre homosexuel je voudrais leur dire que le probleme principal c’est d’abord de s’assumer en tant que tel puis ensuite le regard de sa famille et de son entourage.
    Le jour ou tout le monde se fichera de l’orientation sexuelle de un tel ou une telle sera celui ou on n’entendra plus parler de detestation des homosexuels.

    Resumer l’homosexualite a « l’enfer des saunas, la prostitution et aux relations multi partenaires » est une caricature. C’est comme resumer l’heterosexualite a l’echangisme et a l’adultere!!

    Cela denote une propension a noircir le trait qui m’intrigue.

  7. Bonjour,
    Encore, encore et encore je lis, j’entend, que des messages de critiques envers les couples identiques…
    J’ai habité sur la côte d’Azur puis en Alsace et toujours le même regard dans la rue, les mêmes critiques… et depuis 11 ans j’habite en Suisse.
    Voilà un pays qui respecte, qui laisse, même qui protège.
    Ici la vie Gay est d’une liberté perturbante. rien, aucuns problèmes, aucunes critiques, l’acceptation de tous nous fait vivre. La légalisation des produits stupéfiants c’est identique. Rien aucuns problèmes de fumer son joint en attendant le bus, sans gêner autrui.
    Je sais, ça parait irréel mais c’est vrai, tous se passe en parfaite harmonie avec les autres. Tout viens de l’éducation, de la maternelle à la vie professionnelle.
    Une grande partie est basée sur la politesse, le respect et la courtoisie.
    La France, ne sais pas s’occuper de la cohabitation interne, alors comment voulez vous y vivre si il y pas de respect…
    J’ai été privé de liberté en France et ce que j’ai vu derrière les murs confirment bien le manfoutisme des dirigeants, les politiques, les services judiciaires…
    La France est un pays de répression, pas de prévention.
    Allez puis que j’y suis, en France les écoles sont munis de caméras de surveillance, car les risques sont grand… en Suisse les écoles n’ont même pas de clôture… et tout se passe bien.
    Je vous souhaite à tous te toute de vivre VOTRE vie, et si les autres vous jugent, demandez leurs ce qu’ils ont fait quand ils avaient 18ans… ils ont certainement joué au docteur aussi…
    Philippe de Bale.

  8. Je suis Paysagiste, je rêve de venir travailler en Lettonie à Riga, mais je n’ai aucuns contacts et sais pas comment trouver des entreprises de construction de maison, des architectes …
    Mon site est http://www.dolissimo.ch
    Mon expérience de 30 ans de dessins, étude et réalisation de jardin m’ont fait beaucoup voyager et je pense que je peut apporter une certaine nouveauté aux Paysagisme Letton.
    Contactez moi, je serai ravi de vous répondre 🙂
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.