Les Sud-Coréennes n’ont plus le droit d’avorter

Jadis surnommée la « République de l’avortement », la Corée du Sud a commencé à appliquer strictement, pour la première fois au cours des dernières semaines, une loi de 1953 interdisant les interruptions volontaires de grossesse sauf en cas de viol, d’inceste et de graves maladies génétiques.

La Corée du Sud enregistre le taux de fécondité le plus bas au monde avec 1,15 enfant par femme en 2009, selon le Service d’information statistique coréen.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.