Leclerc condamné à stopper sa publicité sur le prix des médicaments

Le groupe de grande distribution Leclerc a été condamné jeudi à cesser toute publicité qui utilise une référence aux prix des médicaments vendus en officine, selon un jugement rendu jeudi par le tribunal de grande instance de Colmar.
Leclerc a aussi été condamné à payer une somme globale de plus de 100.000 euros aux groupements de pharmaciens, Udgpo, Univers Pharmacie et Directlabo qui regroupent 7.500 officines.
Les groupements de professionnels avaient porté plainte contre « une campagne déloyale dénigrant les pharmaciens sous le faux prétexte de défense de l’intérêt général du consommateur ».

Qui peut croire que le gros capitaliste Michel-Edouard Leclerc se bat pour l’intérêt général? Ses intérêts personnels lui suffisent amplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.