La crise libyenne, aspiration démocratique ou éclatement des alliances tribales ?

Personne ne regrettera le satrape libyen responsable de multiples attentats, de nombreux crimes et de la déstabilisation de régions entières de l’Afrique. Ceci étant, laissons l’émotionnel aux amateurs de superficiel et les pamoisons aux journalistes, pour ne nous intéresser qu’au réel. La fin de Kadhafi qui risque d’avoir des conséquences dont nous sommes loin de mesurer l’ampleur est en effet moins une aspiration démocratique populaire que la manifestation de l’éclatement de l’alchimie tribale sur laquelle reposait son pouvoir.

A la différence de la Tunisie ou de l’Egypte, la Libye dont plus de 90% du territoire est désertique, n’est en effet pas un Etat, mais un conglomérat de plus de 150 tribus divisées en sous tribus et en clans. Ces ensembles ont des alliances traditionnelles et mouvantes au sein des trois régions composant le pays, à savoir la Tripolitaine avec la ville de Tripoli qui regarde vers Tunis, la Cyrénaïque dont la capitale est Benghazi et qui est tournée vers Le Caire et le Fezzan dont la principale ville est Sebba et qui plonge vers le bassin du Tchad et la boucle du Niger.

De l’indépendance de la Libye en 1951 jusqu’au coup d’Etat qui porta le colonel Kadhafi au pouvoir en 1969, la Libye fut une monarchie dirigée par les tribus de Cyrénaïque. Membre d’une petite tribu chamelière bédouine, le colonel Kadhafi fut porté au pouvoir par une junte militaire multi tribale mais dans laquelle dominaient les deux principales tribus de Libye, celle des Warfallah de Cyrénaïque et celle des  Meghara de Tripolitaine. La plupart des tribus de Cyrénaïque demeurant attachées à la monarchie, le colonel Kadhafi réussit un grand coup politique en épousant une fille du clan des Firkeche membre de la tribu royale des Barasa, ce qui lui assura le ralliement de la Cyrénaïque rebelle.Or, aujourd’hui, c’est tout son système d’alliance avec la Cyrénaïque qui a volé en éclats. La date clé du délitement tribal du système Kadhafi est 1993 quand  un coup d’Etat des Warfallah fut noyé dans le sang. Les haines furent ensuite tues tant la terreur imposée par le régime fut forte, mais les tribus de  Cyrénaïque n’attendaient qu’une occasion pour se révolter et elle se présenta  durant le mois de février 2011. Elles s’emparèrent alors de la région et arborèrent le drapeau de l’ancienne monarchie.Kadhafi  avait certes perdu la Cyrénaïque, comme les Turcs et les Italiens avant lui, mais il lui restait la Tripolitaine et le Fezzan. Dans ces deux régions, le régime avait également constitué de subtiles alliances tribales. Au moment où ces lignes sont écrites, à savoir le 27 février 2011, certaines tribus ont ainsi quitté le camp Kadhafi, mais les grandes solidarités demeurent, même si elles sont chancelantes.A court terme, le principal danger qui menace le colonel Kadhafi n’est pas la Cyrénaïque séparée par plus de 1000 km de désert de la ville de Tripoli ; ce n’est pas non plus la surréaliste armée libyenne et encore moins les volontaires que l’on voit parader dans les rues de Benghazi ou de Tobrouk. Tout est en effet suspendu au choix que vont faire les chefs de la tribu guerrière des Megahra qui domine en Tripolitaine. Longtemps alliée à celle de Kadhafi, les Khadîdja, elle donna un temps le numéro 2 du régime en la personne du commandant Abdeslam Jalloud avant sa disgrâce de 1993 quand il fut suspecté d’avoir noué des liens avec les putschistes warfallah. Si les Megahra demeurent loyaux ou même neutres, Kadhafi se maintiendra un temps encore au pouvoir sur une partie du pays. Dans le cas contraire, il se trouvera alors véritablement en difficulté et contraint de se replier sur sa seule tribu laquelle n’est forte que de 150 000 membres. Si les Meghara abandonnaient Kadhafi, cela voudrait dire qu’ils ont l’intention de s’emparer du pouvoir et la Libye serait coupée en deux, la Tripolitaine et la Cyrénaïque se trouvant  dominées par les alliances tribales constituées autour des Warfallah et des Meghara. La question qui se poserait alors serait celle de la survie de l’Etat libyen. Ces deux ensembles se combattront-ils ou bien se partageront-ils le pouvoir dans un cadre fédéral ou confédéral ? Nous l’ignorons, mais le danger est de voir apparaître une situation de guerres tribales et claniques comme en Somalie. Elles pourraient être suivies d’un éclatement en plusieurs régions, ce qui ouvrirait un espace inespéré pour  Aqmi qui prospérerait au milieu du chaos avec en plus, dans le sud du pays, une dissidence toubou qui aurait des répercussions au Tchad, et des initiatives touareg auxquelles pourraient s’adosser l’irrédentisme touareg du Mali et du Niger ; sans parler, naturellement des conséquences pétrolières qu’aurait un tel conflit. Bernard Lugan

source

11 commentaires concernant l'article “La crise libyenne, aspiration démocratique ou éclatement des alliances tribales ?”

  1. Qui oserait contredire Bernard Lugan ? Il connaît bien l’Afrique mais il oublie volontiers que le sort des Africains importe assez peu à ceux qui en décident .
    En guise de provocation , j’annonce clairement la couleur : l’Afrique est chose trop importante pour être laissée aux Africains . Judéo-US et Chinois se la disputent .
    Qui ne connaît d’avance le vainqueur ?
    Une chose ne fait l’objet d’aucun doute : les Africains seront , une fois encore , les dindons de la farce .
    Il ne saurait en être autrement .
    Cf. les QI par race . Les arguments de la  » démocrassouille  » : de la poudre aux yeux . Les données raciales sont les seules décisives .

  2. LE FEZZAN APPARTENAIT À LA FRANCE ET AVAIT ÉTÉ CONQUIS PAR LE MARECHAL LECLERC , BIZARREMENT »ACCIDENTÉ » AU DESSUS DU MÊME FEZZAN , ALORS QUE L’ON SAVAIT QUE CETTE REGION REGORGEAIT DE PETROLE FRANCAIS CECI DECOUVERT PAR KONRAD KILLIAN QUI CLAMAIT SANS ARRET QUE LA FRANCE POSSEDAIT UN TRESOR! CECI A ÉTÉ DÉTRUIT PAR L’INNÉNARABLE DE GAULLE QUI A LACHÉ LE FEZZAN AVEC L’ALGERIE. KONRAD KILLIAN A ÉTÉ « SUICIDÉ » PAR LE CONSORTIUM PETROLIER ANGLO AMERICAIN , EN FIN DISONS ROCKFELLER…LE FEZZAN NE FAISAIT PAS PARTIE DE L’ALGÉRIE. MATIÈRE À FAIRE UN PETIT PAPIER , NON?

  3. S’il est indéniable qu’il existe des mentalités différentes, des capacités différentes selon les races, le QI ne saurait en aucun cas être pris pour une mesure de l’intelligence à proprement parler. L’intelligence, comme toutes les qualités humaines, est inquantifiable (à l’instar de la beauté, de la générosité, de la piété…).

    Les Européens, complètement ensorcelés par la subversion morale et appauvris par le parasitisme économique des […] n’ont absolument aucune légitimité à se poser en race supérieure.

  4. j’ai vu dans lundi investigation sur canal que les instigateur des révoltes ont été formé par des serbes en contact avec la cia et compagnie

    je suis dégouté, il y a u agenda caché et ça risque de faire mal

  5. Kadhafi se maintiendrait paradoxalement via les Saoudiens et les autres pays musulmans (Maroc, Syrie, Lordanie, Barein) en raison du pétrole…
    Il a déjà tenu dans des circonstances bien pires et lui est du crû, chef de tribu contrairement à Moubarak et Ben Ali

  6. les européens ne seraient pas supérieurs ? Alors MUKU, quand rouleras-tu sur un vélo arabe? dans une voiture arabe ? [modéré : pas de propos illégaux svp] . Les Français ont presque tout inventé, et il y a une grosse différence entre un airbus et un chameau.

  7. Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Le prix que l’homme blanc doit payer pour sa supériorité technique est son incommensurable infériorité morale et spirituelle.

  8. Je viens d’ apprendre qu’ il y aurait des tribus d’ arbis et de berbères d’ Afrique du Nord qui voudraient faire sécession !!..
    Qu’est-ce que c’est que cette histoire ?…
    Here we go.. Com’on Uncle Sam… Fuck that pricks and keep the oil for us.
    Don’t you worry for that joker Kadhaffi…

  9. D’accord avec toi MUKU, retourne dans ton pays « supérieurement  » moral et spirituel . Ce qui a fait la grandeur de la France et qui reste sa grandeur malgré la crise, c’est sa mission supérieurement Chrétienne, et hélas , actuellement blessée par l’apostasie de ses « citoyens ». Il n’y a rien de plus grand que le Christ et rien de plus grand que son Eglise dont la France , éducatrice des peuples , est la fille aînée quoiqu’on dise , et reine des nations jusqu’à sa punition par la loi de 1905, elle était alors au premier rang des nations et un immense empire déboulonné par qui vous savez entre autres affaires Dreyfus et compagnie .

  10. La France est irrémédiablement défigurée physiquement et culturellement par le modernisme totalitaire. Je ne vois aucun signe de régression de ce phénomène, bien au contraire, il s’accélère exponentiellement. Le plus inquiétant, c’est que la majorité de nos contemporains s’en félicitent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.