Israël assassine des militants humanitaires

Israël est passé à l’acte. L’Etat sioniste, qui avait prévenu qu’il empêcherait «de force si nécessaire» la «flottille de la liberté» d’approcher leurs côtes, a donné l’assaut tôt ce matin. Selon la télévision israélienne, dix passagers de la flotte, composée de militants humanitaires et de représentants parlementaires auraient été tués dans le raid mené par l’armée.
Auparavant, la télévision palestinienne du Hamas avait fait état d’au moins deux morts. Israël a confirmé qu’il y avait bien eu des victimes au cours de l’assaut.

La flottille d’aide pour Gaza qui voguait encore sur les eaux internationales en direction de la bande de Gaza a été attaquée à l’arme automatique par un commando israélien.

Un porte-parole d’une organisation caritative turque impliquée dans la campagne, a ajouté que deux personnes ont été tuées et une trentaine d’autres blessées lors de l’abordage d’un bateau turc participant à la flotille. Ankara a aussitôt convoqué l’ambassadeur israélien, en annonçant qu’elle allait «transmettre ses réactions dans les termes les plus fermes».

La radio publique israélienne a annoncé, elle, que la censure militaire interdisait la diffusion de toute information sur les morts et les blessés transférés vers des hôpitaux en Israël.
Au moins 700 pro-palestiniens et des députés européens avaient pris la mer dimanche pour ramener de l’aide humanitaire à Gaza. La traversée devait s’achever lundi en fin de matinée.

Juste avant leur départ, le président du Comité pour la levée du blocus, le député palestinien indépendant Jamal al-Khoudari avait exhorté la communauté internationale à protéger la flottille contre les menaces d’interception israéliennes. Mais pour Israël, il ne s’agit pas d’une action humanitaire, mais bien d’une action politique. La bande de Gaza, est toujours soumise par Israël à un blocus strict – excluant les produits de première nécessité – depuis la prise de contrôle du territoire par le Hamas en juin 2007.

N’importe quel autre pays qui aurait osé tirer sur des humanitaires sans défense serait condamné par la Communauté internationale et ses dirigeants jugés à La Haye… Mais pas Israël ! L’Etat sioniste peut commettre tous les crimes contre l’Humanité qu’il veut, personne ne lui dira rien…

Source

1 commentaire concernant l'article “Israël assassine des militants humanitaires”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.