Homofolie : la Belgique étend le congé paternité aux lesbiennes

Depuis 2006, l’adoption par des couples homosexuels est autorisée en Belgique, et depuis bien longtemps les lesbiennes y deviennent mères grâce au don de sperme et à une assistance médicale.

D’ailleurs, la Belgique est une terre d’accueil privilégiée pour les lesbiennes françaises, qui franchissent chaque année la frontière par centaines pour bénéficier de l’insémination artificielle que la France leur refuse .

Le phénomène a pris une telle ampleur que les cliniques de fertilité en Belgique ont mis en place ces dernières années une politique de quotas pour éviter l’engorgement.

Toujours à la pointe en matière de droits pour les invertis le pays va bientôt aller encore plus loin.
A l’heure actuelle, les lesbiennes mères biologiques bénéficient d’un congé de maternité, mais leurs partenaires n’ont pas droit au congé de paternité, réservé aux véritables pères de famille normale. Une odieuse discrimination pour le lobby gay qui vient d’être supprimée par la Commission des Affaires Sociales du parlement fédéral.

6 commentaires concernant l'article “Homofolie : la Belgique étend le congé paternité aux lesbiennes”

  1. quand on voit leurs têtes, on comprend pourquoi elles ont eu une désorientation sexuelle !!!!
    pas de petits copains ou alors des tordus, absence d’une mère ou une mère alcoolique,…. tous ces genres de pressions psychologiques ajoutées au simple constat observé dans le miroir et….hop, un virage de cuti !
    mais on peut s’en sortir et redevenir normal !!! ne plus être un inverti est possible !

    http://fouthese.com/2011/02/homosexualite-le-bouleversant-temoignage-de-sy-rogers/

    site trouvé sur l’excellent site de Didier Goux.

  2. « La/le » chevelu(e) sur le cliché est assez masculin ! la blonde style June Chadwick de la série V a l’air d’aimer le type camionneur efféminé…..

  3. Bandes de […]! quel est donc leur ciment familiale ?
    et quelle est l’avenir pour les enfants qui pourront prendre ça en « exemple »
    puisque l’éducation nationale trouve ces déviances tout-à-fait normales.

    Il faut nettoyer les écuries d’Augias , l’odeur devient insupportable !

    QUI VIVE ? FRANCE !

  4. Je ne crois absolument pas au lesbianisme « pur et dur ». Ce ne sont en fait que femmes laides, aigries et féministes. Incapables de comprendre quoique ce soit au doux et noble nom de FAMILLE. Incapable de comprendre qu’une famille si elle n’a pas ses 2 piliers à savoir un père et une mère ne peut exister.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.