Didier Jambart gagne le procès face à GSK

Dans l’affaire Didier Jambart, Le laboratoire pharmaceutique GlaxoSmithKline a été condamné hier par le tribunal de grande instance de Nantes à dédommager Jambart à hauteur de 117.000€. Le laboratoire connaissait les effets secondaires du médicament le Requip, qui favorise la dépendance aux jeux et au sexe, mais ne l’a indiqué sur les notices qu’a partir de 2006. « Ce jugement est une première en France, s’enthousiasme Antoine Beguin, son avocat. Il ouvre une voie royale à toutes les personnes qui ont pris ce traitement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.