Afflux d’Espagnols pour assister à la messe interdite

Dimanche, des milliers de personnes sont accourus en masse à la Vallée de « Los Caídos » en Espagne pour assister à la messe interdite par le Gouvernement. Il y a eu tant de personnes à se déplacer qu’ils ont provoqué des bouchons sur quelque 10 km et la direction du Patrimoine National s’est vu obligée de permettre l’entrée de la vallée. Les moines ont comptabilisé quelque 2000 véhicules. L’un des agents dépêchés sur les lieux a expliqué :

« Avec la pagaille qui s’est constituée, on a pris la décision d’ouvrir la Vallée car tous les accès étaient en train d’être bloqués ».

C Quelques fidèles se sont garés à dix kilomètres de la Vallée et ont continué à pied jusqu’à l’esplanade où se célébrait la messe qui a commencé avec une heure de retard, sous un temps peu clément. Vendredi dernier la direction du Patrimoine s’est réunie avec les bénédictins pour adopter une solution mais le rendez-vous s’est terminé sans qu’un accord soit conclu. Les moines n’ont pas accepté les propositions du Gouvernement et ont décidé de maintenir la messe.

Source : Le Salon Beige

2 commentaires concernant l'article “Afflux d’Espagnols pour assister à la messe interdite”

  1. Les zélateurs de la « liberté d’expression » et de la « tolérance » retrouvent leur vrai visage de commissaire politique.

    Chassez le naturel, il revient au galop. les couches d’hypocrisie pour le camoufler seront toujours insuffisantes.

    L’Espagne réelle n’est pas morte.

  2. Le Samedi 06 Novembre 2010, un groupe d’environ 80 Français, pèlerin à l’Escorial ont été en mesure d’assister à la Sainte Messe en la Basilique. Après un peu plus d’une 1/2 heure de négociation, deux véhicules de la Guardia Civil et Vingt Ave-Maria, les lourdes grilles interdisant l’accès à la vallée 4 kilomètres en aval se sont ouvertes. Après avoir emprunté le long couloir (150 m) menant aux ascenseurs et traversé la Chapelle du Saint Sacrement (non sans nous y être agenouillés et recueillis ), nous avons pénétrés dans la Basilique par le bras gauche du Transept. Nous nous sommes alors unis dans la prière aux moines persécutés par le pouvoir franc-maçonnique. Nous avons réellement le sentiment d’avoir été l’humble « fer de lance pacifique » des événements des dimanches suivant.
    Deo Gratias !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.