Voici la taupe qui a infiltré la communauté tradi de Bordeaux

Méfiez-vous de ce type. Il se faisait appeler Mathieu Maye quand il a infiltré et filmé pendant plusieurs mois les milieux catholiques et nationaux de Bordeaux, en jouant les provocateurs.

Cet agent pervers du système ne doit pas pouvoir réitérer son forfait !

Regardez-le bien et si d’aventure, vous le croisez dans un rassemblement, sachez qu’il y est pour nuire une nouvelle fois.

Source

14 commentaires concernant l'article “Voici la taupe qui a infiltré la communauté tradi de Bordeaux”

  1. Je viens de lire les différents articles sur les blogs (les intransigeants et riposte catholique essentiellement), et je pense que cette histoire sent mauvais. En effet, tous les éléments d’une manipulation digne des pires heures de l’union soviétique semblent être réunis. Plusieurs points :

    1. L’école hors contrat rattachée à la paroisse Saint-Éloi.
    Un reportage calomnieux contre une institution scolaire, institution qu’il faut à tout prix détruire car il semble qu’on y apprenne selon les méthodes traditionnelles, méthodes qui permettaient à tout écolier de savoir lire, écrire, compter avec un simple certificat d’étude. Les programmes scolaires semblent être ceux qui existaient avant que les pédagogistes n’aient mis en oeuvre leurs réformes dans toutes les écoles de la ripoublique (écoles publiques ou privées sous contrat), réformes qui présentent comme résultats qu’un Bac + 3 sait à peine écrire son nom et n’a aucune culture.
    De surcroît, à mon avis, une certaine discipline règne dans cette école. Là encore, quel mauvais exemple quand on sait que dans les écoles de la ripoublique, les élèves insultent leurs enseignants, quand ils ne les frappent pas, ou quand ils ne se poignardent pas entre eux.

    Ainsi, les journaleux de France 2 ont infiltré l’école de la paroisse Saint Eloi afin de la discréditer. En effet, celle-ci montre qu’un véritable enseignement de qualité est possible, et est donc un effroyable contre-exemple quand on la compare aux écoles de la Ripoublique, d’où la nécessité d’inventer n’importe quoi et de recourir aux procédés les plus minables.

    2. Le débat.
    Vu les procédés utilisés contre l’école, je crains qu’il ne faille rien attendre de bon. Pour faire croire que Rance 2 donne le change, ils ont invité Daniel Hamiche et l’abbé Paul Aulagnier, qui sont, si j’ai bien compris, tous deux responsables du mouvement Dies Irae. Je constate néanmoins que l’émission ne sera pas diffusée en direct et que les propos pourront être tronqués, l’ordre des phrases changé, les questions inversées, voire inventées a posteriori en fonction des réponses. Avec ce genre de journaleux, il faut s’attendre à tout.
    C’est ce procédé qui avait été utilisé contre Bruno Gollnisch pour lui faire dire n’importe quoi et qui avait permis de le faire condamner pour négationnisme. Par la grâce de Dieu, il existe encore quelques magistrats honnêtes, et ceux-là avaient été ulcérés du procédé devant la cour de cassation, et avaient donc annulé les condamnations. Néanmoins, je ne crois pas qu’il y aura des journalistes honnêtes, et je suis très pessimiste sur les extraits qui vont paraître. Ceux qui ont interrogé Daniel Hamiche et l’abbé Paul Aulagner, qui feront le montage, sont les mêmes qui ont pensé à faire le reportage sur l’école en utilisant les procédés que l’on sait, et donc on ne peut pas avoir la moindre illusion. J’espère néanmoins me tromper.

    3. Mathieu Maye, alias la taupe.
    Caniche des journaleux de Rance 2, il leur a bien obéi en agissant comme ils lui demandaient, cachant sa caméra pour filmer, et il a vraisemblablement été généreusement stipendié. Judas des temps modernes, jouant les surveillants pour trahir comme un autre a donné un baiser, il est évident qu’il faut le retrouver pour lui demander quelques explications. Le mieux, à mon avis est d’attendre la diffusion de l’émission (donc après le 27 Avril) car Rance 2 serait capable d’en rajouter et d’aller le faire témoigner, et lui de se plaindre qu’il a été intimidé et patati et patata.

  2. Je ne vois pas où se trouve le problème? Un petit journaliste décide d’infiltrer un mouvement Chrétien, et vous criez à l’imposture. Mais vous passez sous silence le fait que c’est un juif, Frank Cohen alias Frank Collin, qui gérait un des mouvements néo-nazis les plus en vue des années 70 aux Etats-Unis. Là est la question: « Pourquoi appliquez-vous deux poids, deux mesures? » Je pense personnellement que ce Frank là vous fait peur!
    Si vous avez une autre explication, faîtes-le moi savoir.
    Merci pour votre réponse.

  3. Une chose que je n’ai pas saisie, ce type avait-il fait une demande de film ou a t’il filmé à l’insu des intégristes…
    par ailleurs, il y a Francs-Macs, les Sionistes qui bouzillent la France, avec leurs médias, leurs lois de merde, et les envahisseurs musulmans. Les cathos tradis devraient être fiers de leurs opinions !

  4. @ hufschmid

    L’argumentation est très incohérente, vous nous reprochez de « passer sous silence » une infiltration d’un obscur mouvement néo-nazi en Amérique il y a de cela 30 ou 40 ans. Permettez-moi de vous dire qu’on ne peut pas « passer sous silence » quelque chose dont on n’a même pas connaissance et, si vous me passez l’expression, dont on se fout un peu.

    En vérité, non, ce Franck ne nous fait pas vraiment peur.
    J’espère que la réponse vous aura éclairé.
    Salutations

  5. @ hufschmid

    Je n’ai rien compris, même avec les explications de ResistantNamnete. Déjà, qui est ce Frank Cohen alias Franck Collin ? Quel mouvement a-t-infiltré, où, pour passer dans quelle émission, etc, etc. Car en effet, j’ai bien l’impression qu’on s’en fout un peu.

    @ Le Goff

    Il est évident qu’il a filmé à l’insu de ceux qui lui faisaient confiance. Sinon, pourquoi dissimuler la caméra ?

    Mais pire, si j’ai bien compris ce que j’ai lu, il ne s’est pas contenté de filmer, il a provoqué. Sans cela, il n’aurait pas pu mener à bien sa kabbale. En effet, les élèves ne se préoccupent pas naturellement des questions qui l’intéressaient, et c’est donc lui qui lançait les conversations et suggérait aux élèves des réponses politiquement incorrectes. Etant leur chef, les jeunes élèves voulaient lui faire plaisir, et abondaient dans le sens attendu. On notera que cela est une attitude normale des élèves, dans une institution où il y a de la discipline, sachant que la discipline est le préalable à toute éducation, même si celle-ci, à cause du interdit d’interdire des soixantehuitards, fait ravageusement défaut dans les écoles franc-maçonnées de la ripoublique, comme on peut le voir dans le lien ci-après. (Et là, ce n’est qu’un exemple de la semaine écoulée, on pourrait en trouver des milliers d’autres).

    http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/l-ecolier-met-sa-maitresse-ko-14-04-2010-885703.php

    Bref, c’est lui qui a profité de la confiance que lui a accordé l’école pour manipuler les élèves, afin ensuite d’en faire une émission télé. Voilà le niveau de l’information et la qualité des reportages sur Rance 2, chaîne payée par nos impôts.

    Du reste, ce n’est pas la première fois que ces procédés sont utilisés. En 2007, Canal + avait fait un reportage intitulé dans la peau d’un Noir qui avait pour but de dénoncer le racisme ordinaire des méchants Blancs dans la France d’aujourd’hui, en suivant une famille de Blancs maquillés en Noirs. Comme les Noirs n’étaient soumis à aucun racisme, il a été créé de toute pièce. Cela s’est su, car l’un des comédiens, ulcéré par de telles méthodes dignes des procès de Moscou, les avaient dénoncées.

    http://teleobs.nouvelobs.com/rubriques/focus/articles/l-imposture-de-dans-la-peau-d-un-noir-canal

  6. @ResistantNamnete

    L’inversion accusatoire c’est quand sa chauffe trop sous la kipa de hufschmid.
    Laisse pisser, les trolls ne restent que si on leur répond.
    Salutations aux Nantais!

  7. @ Eris

    Merci de vos posts et excellentes analyses.

    Je tenais juste à vous préciser que ni Daniel Hamiche ni l’abbé Paul Aulagnier ne sont responsables du mouvement Dies Irae. Ils n’ont en fait aucuns liens avec ce mouvement qui est totalement indépendant.

    C’est une tentative d’amalgame entre Dies Irae, l’école Saint Projet et l’Institut du Bon Pasteur qui est faite dans ce « reportage » alors que cela n’a aucun lieu d’être.

  8. @ aldebarande

    Ok merci pour ces précisions.

    Cela semblerait prouver que les intentions des journalistes sont pires encore que ce que j’avais initialement pensé. Pourquoi faire un « reportage » sur une école, et interviewer des personnes étrangères à cette école ?

    Bref, attendons la diffusion de tout cela…

  9. Pourquoi ça vous tant suer que ça?

    Les langues se sont déliées en caméra cachée… le vérité vous fâche donc tant que ça?

    Pauvres âmes, vous n’êtes même pas capable d’aimer votre prochain, et ça se permet d’aller à la messe le dimanche.

  10. La vérité ne nous fâche aucunement, au contraire c’est elle qui rend libre.

    Par contre, le mensonge, l’amalgame et les manipulations (images trafiquées, ajoutées alors que sans rapport avec notre mouvement, coupées…) ont tendance à nous énerver un peu (pour rester calme et poli).

    L’accusation de ne pas être capables d’aimer notre prochain est particulièrement amusante concernant un mouvement qui a fait du social une composante essentielle de sa doctrine et de ses actions.

    Et donc oui, une bonne part d’entre nous se permet d’aller à la messe le dimanche, et avec fierté qui plus est. « Dieu vomit les tièdes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.