Viktor Orban promet la tolérance zéro contre l’antisémitisme

France Soir : Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a prôné jeudi la « tolérance zéro » contre l’antisémitisme, au début de sa visite officielle en Israël qui a suscité la controverse.

M. Orban a été accusé d’avoir attisé l’antisémitisme dans son pays lors de la campagne lancée contre le milliardaire juif américain d’origine hongroise George Soros.

Le dirigeant hongrois et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ont justifié l’alliance de leurs deux pays par un « socle patriotique » commun, malgré les critiques que soulève ce rapprochement en Israël.

« Vous avez défendu Israël à de nombreuses reprises dans les forums internationaux. Nous vous en sommes reconnaissants », a souligné M. Netanyahu.

Le Premier ministre hongrois a ensuite rencontré le président israélien qui a salué les efforts de la Hongrie pour combattre l’antisémitisme mais a mis en garde M. Orban contre les « dangers » du néo-fascisme.

« Nous devons nous rappeler lorsque nous disons +plus jamais ça+ que le néo-fascisme et les groupes néo-fascistes sont un danger qui menace l’existence même du monde libre », a-t-il souligné.

– Exigences « absolument folles » –

Le Premier ministre hongrois est arrivé mercredi soir en Israël, où il doit se rendre à Yad Vashem, le mémorial de la Shoah à Jérusalem, et rencontrer l’un des deux grands rabbins.

Il visitera également le Mur des Lamentations à Jérusalem-Est annexée et occupée. Mais, contrairement au protocole ordinaire des visites de dirigeants européens, aucun entretien n’est prévu avec des responsables palestiniens en Cisjordanie occupée.

Seul son Premier ministre adjoint, Zsolt Semjen, visitera l’église de la Nativité à Bethléem, sous contrôle de l’Autorité palestinienne, en Cisjordanie occupée.

Lors d’une visite l’an dernier en Hongrie, M. Netanyahu avait dénoncé les exigences « absolument folles » de l’Union européenne concernant l’occupation israélienne de la Cisjordanie, lors d’une conversation privée enregistrée.

M. Orban a suscité des critiques en lançant une campagne très agressive visant George Soros, né à Budapest et chef de la fondation Open Society, qui finance de nombreuses ONG en Hongrie et dans le monde.

Des membres de la communauté juive hongroise, une des plus importantes d’Europe avec 100.000 personnes, ont accusé M. Orban d’encourager ainsi l’antisémitisme.

M. Orban s’était défendu en assurant que la campagne ne visait que les opinions de M. Soros.

M. Netanyahu a lui aussi dénoncé M. Soros pour son soutien à des ONG hostiles au gouvernement israélien.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

5 commentaires concernant l'article “Viktor Orban promet la tolérance zéro contre l’antisémitisme”

  1. Orban se fait pieger par les memes qui oeuvrent dans nos pays!

    à la fin , ce qu ils veulent c est rester vainqueur et dominer le monde occidental! restons vigilants et le combat contre le CHRIST est leur seul moteur! leur victimisation est un cheval de troie!

  2. Orban paraissait toujours suspect , en dépit de ses discours « nationalistes ». Désormais il est évident qu’il appartient lui aussi à la clique de traîtres et collabos au service de l’oligarchie mondialiste.

  3. La démocratie telle qu »elle est pratiquée , c’est l’assurance de voir le  » petit peuple  » aux commandes en Occident et un peu ailleurs .
    Vous connaissez tous les paroles d’Oswald Spengler :  » Demokratie und Plutokratie sind gleichbedeutend  »
    La démocratie grecque antique reposait sur une base solide , un peuple ethniquement et culturellement homogène . Elle n’inspire plus aujourd’hui que …la Corée du Nord et certains racialistes blancs dont les discours sont unanimement proscrits .

  4. N’oublions pas qu’il est ((())) d’origine mais chrétien protestant, son épouse est catholique,il a 5 enfants dont certains ont des prénoms à consonances ((()))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.