Un diplôme spécialisé en droit des « migrants » naîtra en 2018, pour faciliter les « flux »

L’université du Mans. DR

Ouest-France rapporte que « Dans un contexte de crise migratoire et d’un besoin grandissant de protection de leurs droits, l’université du Mans ouvre en septembre prochain un nouveau diplôme intitulé Droit des étrangers, réfugiés et des apatrides. Ce diplôme est universitaire, c’est-à-dire qu’il n’est pas délivré par l’État mais par l’université. […] »

« L’ambition : pouvoir garantir la protection des migrants. »

La femme qui est à l’origine de cette initiative, Hélène Raspail, maître de conférences en droit public à l’université du Mans et juge assesseur auprès de la Cour nationale du droit d’asile (CNDA), « espère faire effet boule de neige » conclut le journal, révélant les objectifs réels de cette opération financée par les contribuables : « Une meilleure formation des juristes permet une gestion plus fluide des flux migratoire. Cela peut mener à une meilleure perception des migrants de la part des citoyens. »

7 commentaires concernant l'article “Un diplôme spécialisé en droit des « migrants » naîtra en 2018, pour faciliter les « flux »”

  1. La trahison par la Bêêêtise la plus kolossale dans ce genre d’établissement.
    quelle honte pour la France que cette déchéance, il est vrai aussi que l’Université n’est pas un gage de bon enseignement, mais de lavage de cerveaux.

  2. Il ne faut pas s’affoler, il est bien possible que ce diplôme aille s’ajouter à la longue liste de ceux qui vous envoie directement à Pôle Emploi pour de longues années.

  3. Je ne savais que les clandos avaient des droits ; faudrait peut-être leur rappeler à ces envahisseurs, que franchir une frontière illégalement n’est pas un droit mais un délit.

  4. « …Cela peut mener à une meilleure perception des migrants de la part des citoyens… » La perception des migrants de la part des citoyens ne dépend que du comportement des migrants. Les citoyens français ne comprendrons jamais la poursuites des luttes tribales africaines dans les communes de France. Il serait, à cet égard, bon d’envisager la création d’un  » Diplôme Universitaire en DEVOIRS des Migrants  » pour améliorer leur perception de la part des citoyens….

  5. Excellent raisonnement, Dorylée, et en réponse à Lia, il y aurait bien un concept du genre « contrôle de la prostate »… En outre, bien avant d’avoir des droits, ces non-citoyens et non-européens ont d’abord des devoirs. J’aime bien aussi le terme « flux migratoire » qui me fait penser aux couches- culottes et autres accessoires, censés contenir… ce que l’on sait !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.