Nicolas Dupont-Aignan : faux rebelle, ami de la franc-maçonnerie

Certains, un peu naïfs, croient voir dans le candidat gaullo-souverainiste à la présidentielle Nicolas Dupont (son nom à l’état-civil, mais « Dupont » n’étant pas assez séduisant selon lui, il ajoute « Aignan », le nom de sa mère), un vrai dissident, engagé dans un bras de fer avec le Système.
Pourtant, avec un mouvement ridiculement nommé « Debout la République » et un discours antinationaliste, assimilationiste et ultra-républicain (qui plus est acceptant le faux « mariage » homosexuel), on pouvait se douter que la rupture entre « NDA » et l’establishment n’était que de façade.
Encore cadre de l’UMP il y a peu, Nicolas Dupont est diplômé de la French American Foundation, un groupe mondialiste discret qui se veut un lobby états-unien en France…
Il est aussi proche de la franc-maçonnerie, au cœur du Système :
en effet, il fut l’invité, « dans le cadre des « Grands échanges 2012 », d’une « tenue blanche fermée » (réservée exclusivement aux francs-maçons) d’un parterre de loges du Grand Orient de France, le 16 janvier, dans le Grand Temple Albert Groussier, pour y exposer son programme. » (source F&D N°328).

Ci-dessous, quelques explications de Pierre Hillard concernant la French-American Foundation,
Continuer la lecture de « Nicolas Dupont-Aignan : faux rebelle, ami de la franc-maçonnerie »