Réédition du « Camp des Saints » de Jean Raspail

Le livre culte de Jean Raspail, Le Camp des Saints, a été réédité récemment chez Robert Laffont, avec une nouvelle préface de l’auteur, plus mordante.

Ce roman, paru pour la première fois en 1973, semble plus que jamais prophétique, particulièrement au vu de la nouvelle vague d’invasion par la mer en provenance de Tunisie.

L’ouvrage décrit la submersion de la France, après que des millions de miséreux du tiers-monde ont débarqué sur la Cote-d’Azur à bord de cargos pris d’assaut.  Sont mises en cause l’incapacité tant des pouvoirs publics que de la population à réagir face à cette invasion, pacifique, mais lourde de conséquences pour une civilisation déjà ancienne. L’ouvrage comporte de nombreuses références à l’Apocalypse de Saint Jean.

On peut se le procurer sur la Librairie française (ici).

10 commentaires concernant l'article “Réédition du « Camp des Saints » de Jean Raspail”

  1. Lire aussi « SEPT CAVALIERS…. » et « SEPTENTRION », « SIRE ».

    Publié il y a presque 40 ans et indémodable.

  2. « Le livre culte de Jean Raspail, Le Camp des Saints, vient d’être réédité chez Robert Laffont »

    Ca fait plus de trois mois qu’il a été réédité …

  3. Je l’ai pas lu et je n’ai pas l’intention de le faire… La lecture de La toussaint blanche m’a largement suffit. Ce qui rassure un peu qu’il y a plus de réactivité de la part du peuple que dans ces livres où ils attendent vraiment le dernier moment pour se défendre, et encore pas tous. Quand ces bouquins ont été écrits ils n’y avait pas internet.

  4. @Olea

    Sincèrement, lisez Jean Raspail.

    C’est le dernier écrivain Français qui a vraiment des choses à dire, et qui les dit avec un immense talent.

    Surtout les trois livres que j’ai cités plus haut.

    Mais le reste aussi.
    Vladimir Volkoff aussi est à lire. « L’Enlèvement », « Le Complot », « Chroniques Angéliques », par exemple.

  5. @Tchetnik
    Je sais bien, j’ai écouté Jean Raspail sur R Courtoisie, entre autre et j’apprécie beaucoup le personnage. Tout comme lui je ressent cette immense peine à l’idée de la disparation de l’Europe telle que la connaissons. Je l’aime comme elle est, et le monde dans sa diversité.
    Lire Le camp des saints me ferait trop souffrir, déjà que je pleure devant un Walt Disney….
    Les romans de Vladimir Volkoff ont l’air vraiment intéressants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.