Mort de Ba Xuan Huynh, combattant d’Indochine et patriote français

Ind---Lt-Colonel-Huynh-Ba-XC’est un héros de la guerre d’Indochine qui s’est éteint.
Le lieutenant-colonel Ba Xuan Huynh, est décédé samedi 1er décembre, dans sa 89e année.
Il était vice-président du Cercle national des combattants (CNC – lié au Front national historique) de Bretagne.

Né dans la Cochinchine française en 1929, l’officier Ba Xuan Huyhn a été élève de Saint-Cyr-Coëtquidan.
Aide de camp du général de Lattre en 1951 en Indochine durant la guerre contre le Viet-Minh (organisation paramilitaire créée en 1941 par le Parti communiste vietnamien), il fut le Chef d’État-major « opérations » du « Groupement militaire vietnamien » à Nasan en 1952, puis commanda le sous-secteur de Hung Yen en 1953 .
Il fut capturé au combat en avril 1953, à la tête du bataillon qu’il commande dans le delta tonkinois, sur la RP 39.

Il a été prisonnier des geôles Viet-Minh durant vingt-trois ans !

« J’ai été envoyé dans un camp de représailles. On m’a mis une chaîne en fer de 10 kg au pied, dans un cachot noir pendant six mois, en attendant d’être traduit devant le tribunal du peuple et d’être sans doute fusillé » , avait-il confié en 2016.
Les  honteux accords de Genève de 1954, mettant fin à la guerre d’Indochine, lui évitent le peloton d’exécution. Il croupira dans des camps jusqu’en 1973, avant d’être placé en résidence surveillée.

Ba Xuan Huynh passera à la clandestinité en 1976, à Saïgon. Il ne sera rapatrié en France qu’en 1984, comme réfugié (boat people), et devra encore se battre pour que sa nationalité française et sa qualité d’officier soient reconnues.

Il finit sa carrière militaire au bureau du service national, quartier Foch à Rennes.

Ses obsèques ont célébrées ce jeudi 6 décembre en l’église Sainte-Jeanne d’Arc de Rennes.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :