Miss France 2019 : « la moitié des candidates sont métisses »

La promotion du métissage, présenté par les cosmopolites comme vertueux et inéluctable, bat son plein.
Le concours de « Miss France » n’y échappe pas. Au contraire, il est un terrain privilégié pour essayer d’influencer l’opinion des Gaulois.

« « C’est la promo la plus métissée qu’on ait eue », confirme dans Gala Sylvie Tellier, directrice générale de la société Miss France. Pour l’édition 2019, le concours de Miss France se félicite des origines diversifiées de ses candidates, dont la moitié est métisse.

Comme Gala le fait remarquer : « La mère de Miss Lorraine est sénégalaise. Celle de Miss Pays de la Loire, camerounaise. Miss Nord-Pas-de-Calais et Miss Limousin sont toutes deux martiniquaises par leur père et ch’ti côté maternel. Miss Provence et Miss Picardie ont les mêmes origines franco-algériennes. […] ». » (source Valeurs actuelles)

« La mixité, c’est ce qui fait la France d’aujourd’hui. Nous sommes le pays des Droits de l’Homme, une terre d’accueil et de contrastes » assure Miss Provence, qui a bien appris son catéchisme républicain à défaut de connaître l’histoire de France et l’affrontement idéologique qui se déroule.
« Se confronter à nos différences, connaître l’autre et faire preuve de tolérance nous enrichit ! », ajoute Miss Limousin, qui n’a pas compris que le métissage généralisé détruisait la diversité, cette richesse de l’humanité.
La même intellectuelle enchaîne : « Nous nous devons d’être fières de nos métissages, assumer nos origines, ne pas avoir peur de l‘inconnu ». On doit être fier d’être métissé. Et l’inverse ?


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :