Macron inaugure le TGV marocain financé à 50 % avec l’argent des contribuables français

 

Ce 15 novembre, le président Emmanuel Macron est au Maroc pour participer à la cérémonie d’inauguration du TGV reliant Tanger à Casablanca au côté du roi Mohammed VI. En effet, cette ligne de TGV marocaine est cofinancée par la France !

Emmanuel Macron accompagne le souverain marocain dans le premier voyage à bord de ce train rapide sur le tronçon Tanger-Rabat.

L’Élysée parle d’« un projet phare de la relation bilatérale entre la France et le Maroc ».

Les dirigeants d’Alstom, du consortium Ansaldo-Ineo Cegelec, du consortium Colas Rail-Egis Rail et de la SNCF, entreprises françaises ayant participé à la réalisation de cette Ligne à grande vitesse (LGV), accompagneront le chef de l’État français dans son voyage.

Ce projet franco-marocain avait été lancé en septembre 2011 par le président Nicolas Sarkozy et inspecté en septembre 2015 par François Hollande.  Il s’agira de la LGV la plus rapide d’Afrique.

Il reste à préciser que ce projet a coûté environ 23 milliards de dirhams (2 milliards d’euros) et a été financé à 50 % par la France. Selon l’AFP, le coût de réalisation a été revu à la hausse de 15 % par rapport aux estimations initiales, tout en restant en dessous des coûts moyens européens, selon le ministère marocain des Transports.

Source MPI


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :