L’Assemblée vote la suppression des mentions « père » et « mère » des formulaires scolaires

Les politiciens républicains ont leurs priorités…
Ce ne sont pas la résorption du chômage, l’anéantissement de la pauvreté, la sécurité des Français, et encore moins la défense de l’identité, de l’indépendance et de la civilisation françaises.

La destruction complète de la notion de famille est au menu :

« L’Assemblée nationale a adopté, mardi, en première lecture un amendement qui consacre l’homoparentalité [sic] dans les formulaires scolaires. Désormais, ils devront porter les mentions « parent 1 et parent 2 » et non plus « père et mère », dans le cadre du projet de loi « sur l’école de la confiance »

« Cet amendement vise à ancrer dans la législation la diversité familiale [sic] des enfants dans les formulaires administratifs soumis à l’école », a expliqué la députée [sic] Valérie Petit (LREM) à l’origine du texte.

L’élue du Nord a rappelé que nombre de formulaires d’état-civil, d’inscription à la cantine ou d’autorisation de sortie scolaire portent toujours les mentions père et mère, en ne tenant pas compte du vote de la loi pour le mariage [sic] pour tous  et de l’existence de familles [sic] homoparentales. (source Ouest-France)

Sa collègue le député LREM Jennifer de Temmerman enfonce le clou. Voyez comment cette folle furieuse décrit la famille normale :

« On a des familles qui se retrouvent face à des cases figées dans des modèles sociaux et familiaux un peu dépassés [sic]. Aujourd’hui, personne ne devrait se sentir exclus par des schémas de pensée un peu arriérés [sic]. Pour nous, cet article est une mesure d’égalité sociale ».


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :