C’était un 16 juillet : le massacre de la famille impériale russe par les communistes

Dans la nuit du 16 au 17 juillet, en 1918, les communistes massacraient la famille impériale russe (11 personnes, dont la plus jeune avait 12 ans), à Iekaterinbourg.

C’était le crime fondateur du communisme – comme l’assassinat du couple royal français l’avait été pour la Révolution- et il en annonçait bien d’autres…

« Les tirs ont lieu à bout portant. Iourovski aurait levé son arme et tiré sur Nicolas, qui meurt sur le coup. Les autres bourreaux tirent jusqu’à ce que toutes les victimes tombent. Le tsarévitch rampe vers la porte, le commissaire bolchevik Peter Ermakov lui défonce le crâne à coups de baïonnette. Les dernières survivantes (Anastasia, Tatiana, Olga, et Maria dont les diamants cousus dans leurs vêtements leur ont servi un temps de gilet pare-balle) sont exécutées tout aussi sauvagement, car leurs cris pouvaient être entendus à l’extérieur. » (source)

Les responsabilités de ce crime barbare ne sont pas précisément établies. Trotsky écrira que l’ordre venait de Lénine lui-même.
La piste du crime rituel juif est étudiée très sérieusement, depuis peu, par la justice russe elle-même.

4 commentaires concernant l'article “C’était un 16 juillet : le massacre de la famille impériale russe par les communistes”

  1. Les derniers jours des Romanov de Robert Wilton paru en 1921 aux Editions G.Grès. Tout y est dit y compris l’origine des criminels bolcheviks.

  2. La monarchie est le meilleur des régimes . Nous en sommes tous d’accord .
    Encore faut-il que le monarque soit à la hauteur des turbulences de l’histoire …
    Un véritable socialisme , au lieu d’éliminer l’élite d’un pays , en assure la promotion . Fort heureusement l’URSS assagie a produit des physiciens , des mathématiciens et des ingénieurs des plus remarquables .
    L’eugénisme systématiquement organisé , c’est ce qu’il y a de plus durable chez les prophètes d’un monde meilleur . Le reste , aux orties !

  3. Il importe de souligner que le parti politique « français » qui resta si longtemps inféodé au régime assassin et génocidaire bolchevique n’a encore fait aucune repentance et n’a toujours pas été interdit. C’est là un des scandales de notre « Gueuse », elle-même assassine et génocidaire. Il n’est pas étonnant que les bolcheviques aient cité la Révolution dite « française » comme étant leur principale source d’aspiration. Quelle tache ineffaçable pour notre pays !… Et si encore elle était la seule !!…

  4. Que dire , sinon que l’histoire Humaine est jalonné d’épisodes Sanglants et terrifiants …dont la vraie finalité/sens nous échappe .(se référer au substantif «eschatologie »).
    Mais quelle horreur !
    Les commentaires divers et variés sont légitimes et font l’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.