Golgota Picnic : deux catholiques arrêtés aux abords du théâtre du Rond-Point…

… dommage. Selon le Figaro : deux personnes de la mouvance traditionaliste catholique ont été interpellées alors qu’elles s’apprêtaient à endommager les alarmes du théâtre du Rond-Point à Paris où doit être jouée la pièce controversée « Golgota Picnic », annoncent des sources concordantes. Elles ont été arrêtées dans la nuit de vendredi à samedi du théâtre du Rond-Point à Paris, avant d’être remises en liberté dans la matinée.
L’établissement situé tout près de l’avenue des Champs-Elysées s’apprête à donner à partir de jeudi la pièce « Golgota Picnic », de Rodrigo Garcia, considérée par les catholiques comme une banalisation de la « christianophobie ». Ils en ont perturbé les représentations à Toulouse.


« Les deux types, des Bretons, avaient marteaux, couteaux et gaz lacrymogènes sur eux et s’apprêtaient à casser les systèmes d’alarme: ils ont été interpellés et placés en garde à vue », a déclaré le directeur du théâtre Jean-Michel Ribes. Le chef de cabinet du préfet de police, Renaud Vedel, a confirmé à l’AFP que deux hommes de 22 et 23 ans avaient été interpellés samedi vers 01h00 par les agents de sécurité du théâtre et remis à la police. Ils « s’inscrivent dans la mouvance traditionnaliste ou intégriste » (on aimerait qu’il nous explique la différence), a-t-il précisé. A l’issue de leur garde à vue, le parquet a décidé d’un simple rappel à la loi et les deux hommes ont été libérés en fin de matinée.

12 commentaires concernant l'article “Golgota Picnic : deux catholiques arrêtés aux abords du théâtre du Rond-Point…”

  1. ah, ah, ah ! courageux et intrépides ,ces jeunes catho ! reste la colle dans les serrures , vite fait ! Quand à ceux qui veulent recruter des patrouilles avec chiens pour continuer leurs perversions pseudo-artistiques anti-chrétiennes ,vont’ils payer au litron ou à la dose des clodo drogués avec clébards pour leur protection ?

  2. Je rappelle la présomption d’innocence et la partialité habituelle des médias et de la magistrature aux ordres, sans parler de celle du gouvernement de Sarkozy-Mercier-Mitterrand.

    Alors ne les condamnez ces personnes pas avant de savoir ce qui s’est réellement passé et si les faits qui leur sont reprochés par les médias sont avérés, voire s’il ne s’agit pas d’une provocation gouvernementale.

  3. Bizarre que ces deux militants n’aient pas été plus inquiétés.

    Non que je ne m’en désole, très bien pour eux, mais, cela contraste avec l’implacabilité des « autorités » judiciares » parisiennes dans les mêmes affaires.

  4. Dans la Manche: manifestation anti-nucléaire les écolos… déplacement des rails, avec les risques de faire dérailler le train…empèchement pour les passagers passagers à continuer leur voyage …on les fait sortir en leur disant de prendre un car, qu’on ne trouve pas …dans la nuit et bien rien … il est vrai que ce n’était pas la horde fascisante!

  5. Ils n’ont pas dû faire beaucoup de dégâts, pour avoir été relâchés si vite…
    il faut dire que le mode d’action est quelque peu insuffisant, à mon avis, pour détruire ce type d’appareil.

    […]

  6. Comment un journaliste peut-il prendre la peine de recueillir les dires du provocateur Jean-Michel Ribes, alors qu’il est d’une évidence absolue qu’on ne peut accorder aucune espèce de confiance à ce personnage ??? Le simple fait de lui donner la parole est déjà désinformer.
    Reste donc le fait brut : deux jeunes Bretons ont été interpellés près du théâtre (sans doute à la demande des sbires de Ribes). Et ils étaient tellement coupables qu’on s’est dépêché de les relâcher, au petit matin, sans les inculper de quoi que ce soit. Vraiment de quoi alerter la presse…

  7. Ce qui est curieux c’est que s’il s’agit d’un musulman, il y a intrediction de donner l’origine et la religion de l’inculpé, mais quand il s’agit de nous (et à plus forte raison quand c’est un montage ou une fausse allégation) ils s’empressent de donner toutes nos origines! c’est pas du racisme ça?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.