Dans son premier discours, le nouveau préfet de police franc-maçon de Paris Didier Lallemant cite l’exemple de Clemenceau faisant tirer sur les ouvriers

Une tête de premier de la classe qui cache un fanatisme républicain et maçonnique prêt à tout.

Didier Lallement est le nouveau préfet de police de Paris.
Il est franc-maçon (comme le rappelle Le Point), ce qui est normal avec le régime en place, que Lallement défendra au prix du sang comme il le dit lui-même.
Il a été mis là pour ça, car la République a peur : aujourd’hui des Gilets jaunes, demain d’autres révoltes sociales, antifiscales ou patriotiques.

« La répression s’annonce féroce. C’est ce que l’on peut conclure de la référence du nouveau préfet de police de Paris, citant explicitement le recours à la fusillade de Clemenceau contre les ouvriers.

Lors de la grève de Draveil-Villeneuve-Saint-Georges, Clemenceau, ministre de l’Intérieur, fit abattre 4 ouvriers par la troupe et blesser 200 autres travailleurs. »

Source