C’était un 18 mai 1291 : chute de saint Jean d’Acre

Après plus d’un mois de combats intensifs, les musulmans (200 000 hommes) donnent l’assaut aux murailles de Saint-Jean d’Acre (qui ne compte que 35 000 habitants).

10 000 chevaliers chrétiens sont massacrés : « on marchait sur les morts comme sur un pont ».
La dernière poignée de chevaliers survivants combattra jusqu’au 28 mai.
C’en est fini de la présence franque en Terre sainte.

Lors de cette journée terrible, meurt Guillaume de Beaujeu, grand Maître de l’ordre du Temple.
La tradition raconte que se retirant vers les lignes arrières, après avoir reçu une flèche sous l’aisselle, il est apostrophé par un templier à qui il aurait répondu : « je ne m’enfuis pas, je suis mort ». Il sera ramené à la commanderie où il décédera quelques heures plus tard.

Commentaires

commentaires

Les commentaires sont fermés.



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)
Connect!