La Russie a « des raisons sérieuses » de croire que la Turquie prépare une intervention militaire en Syrie

Les rebelles perdent chaque jour du terrain face à l’armée arabe syrienne appuyée par l’aviation et des troupes au sol russes. La ville d’Alep serait probablement assiégée (voir libérée) si la Turquie ne continuait pas de soutenir les jihadistes dit « modérés ». 

L’armée russe a affirmé jeudi avoir « des raisons sérieuses » de croire que la Turquie prépare une « intervention militaire » en Syrie voisine, invoquant l’interdiction la veille par Ankara du survol de son territoire par un avion de reconnaissance russe.

« Nous avons de sérieuses raisons de soupçonner une préparation intensive de la Turquie pour une intervention militaire sur le territoire d’un État souverain: la Syrie », a indiqué le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov, dans un communiqué. Source

Ci-dessous la vidéo d’un bombardement de l’armée syrienne sur des positions « rebelles » aux alentours d’Alep en février 2016.

 

Mali : les terroristes libèrent les otages qui récitent des versets du coran

Radisson BamakoCertains otages retenus vendredi par des hommes armés dans un hôtel de Bamako ont été libérés par leurs ravisseurs, déclare à Reuters un haut responsable des services de sécurité maliens. Parmi les personnes libérées figurent notamment des otages capables de réciter des versets du Coran.

Deux femmes ont pu être évacuées par les forces de l’ordre, assure pour sa part l’AFP.

Urgent : Prise d’otage par des islamistes au Mali

170 otages, dont 30 employés et 140 clients. Il y aurait de nombreux européens dont des militaires français de l’opération Barkhane selon un témoin intervenu sur France Info. Le Figaro parle de 2 terroristes, d’autres source, d’une dizaine. Il y a quelques jours, le chef du groupe jihadiste Ansar Dine (lié à AQMI), appelait à attaquer la France.

Au moins 170 otages sont retenus par deux assaillants à l’hôtel Radisson de Bamako, au Mali, où a éclaté ce matin une fusillade, selon le groupe hôtelier.

« Le groupe hôtelier Rezidor, qui gère l’hôtel Radisson Blu de Bamako au Mali est au courant qu’une prise d’otage est en cours sur le site aujourd’hui », a indiqué le groupe. « Selon nos informations, deux personnes retiennent 140 clients et 30 employés ».

Une source sécuritaire malienne a indiqué que des assaillants sont rentrés dans l’enceinte de l’hôtel à bord d’une voiture avec une plaque diplomatique en tirant et en criant « Allahu Akbar ». Des tirs d’armes automatiques pouvaient être entendus de l’extérieur de l’hôtel qui compte 190 chambres. « Ca se passe au septième étage, des djihadistes sont en train de tirer dans le couloir », a déclaré une source de sécurité.

L’hôtel Radisson est un des plus huppé où beaucoup d’étrangers et notamment des Français logent, selon france 24.

Le 7 mars, un attentat contre un bar-restaurant à Bamako avait coûté la vie à 5 personnes, dont un Français et un Belge. Il s’agissait de la première attaque de ce type perpétrée dans la capitale du Mali.

Source