20 Minutes s’interroge : « Mais pourquoi boit-on globalement moins en Ile-de-France qu’ailleurs ? »

Une étude de Santé Publique France révèle que l’Ile-de-France est la région ou les habitants boivent le moins d’alcool en moyenne. 20 Minutes, journal gratuit dans les transports en commun et sur internet, publie un article pour essayer d’expliquer les raisons de cette désaffection des Franciliens pour les boissons alcoolisées.

Si le journaliste évoque l’image plus positive de l’alcool en province, les habitudes différentes des Franciliens, les raisons financières et même la répression hypothétiquement plus importante que dans les autres régions, il n’évoque que du bout des lèvres la présence massive de communautés musulmanes. Continuer la lecture de « 20 Minutes s’interroge : « Mais pourquoi boit-on globalement moins en Ile-de-France qu’ailleurs ? » »

Africanisation : des clandestins caillassent un véhicule de la DIR sur la rocade de Calais

« Ce mercredi matin, d’importants bouchons se sont formés sur la rocade portuaire en raison des intempéries perturbant le trafic transmanche. Au bout de la file, une camionnette de la Direction interdépartementale des routes (DIR) a été caillassée par des migrants.

La situation a été très tendue ce mercredi matin sur la rocade portuaire. Pour rappel, en raison des vents violents qui ont frappé le littoral, le trafic transmanche a été perturbé et des bouchons se sont constitués sur la rocade. Par conséquent, et comme quasi systématiquement en cas de bouchons, des migrants ont tenté de s’introduire dans des poids lourds en partance pour l’Angleterre. »

Source : La Voix du Nord

Facebook : un bug révèle que ce n’est pas Greta Thunberg qui écrit les messages postés sur son compte

Père, mère et fille avec un t-shirt antifasciste

Si ce n’est pas une surprise, c’est un mensonge supplémentaire à l’actif de cette gamine devenue héraut de l’idéologie écolo-antifasciste. 

Trouvé sur Valeurs Actuelles: « Pendant de nombreuses heures jeudi 9 janvier, un bug Facebook a permis à ses utilisateurs de voir qui écrivait réellement les posts de chaque page, a remarqué le blog américain RedState. Célébrités, politiques ou encore blogs… beaucoup se sont fait épingler. À commencer par Greta Thunberg, la jeune activiste pour le climat. En modifiant des posts ou certaines pages, il était possible de découvrir le nom et la photo du véritable contributeur. C’est ainsi que la page de Greta Thunberg a été passée au crible. Et stupeur, les observateurs ont découvert que ce n’était visiblement pas elle qui postait ses messages, mais son père, Svante Thunberg, et Adarsh Prathap, un activiste indien pour le climat qui a officié en tant que délégué dans l’organisation pour le changement climatique aux Nations Unies. Capture d’écran à l’appui, on y voit bien le profil du père et de l’activiste, estampillés comme auteurs des messages. Continuer la lecture de « Facebook : un bug révèle que ce n’est pas Greta Thunberg qui écrit les messages postés sur son compte »

L’ancien patron de la DGSE : « l’immigration est le seul domaine non militaire où se pratique une sorte de secret défense officieux »

Pierre Brochand, ambassadeur de France et ancien patron de la DGSE (2002 – 2008), dresse un bilan sans concession de l’immigration et de ses conséquences dans notre pays. Il revient notamment sur les aspects sécuritaires mais également sur la propagande et l’omerta des pouvoirs publics. A lire impérativement.

Trouvé sur Fdesouche :  « Extraits choisis de son intervention, disponible dans son intégralité (60 pages) : Fondation-res-publica.org

Sur l’accélération spontanée de l’immigration : 

Le mouvement de l’immigration par le droit, dans la mesure où il est auto-entretenu – l’effet devenant la cause qu’il renforce –, s’accélère spontanément sans crier gare, selon une loi mise en évidence par Paul Collier, éminent économiste d’Oxford. En vertu de ses recherches, 10 immigrés installés en font venir 7 autres par le jeu du droit (regroupement familial, mariages, études, naturalisations) et ces 17 en appellent 12 autres, et ainsi de suite à l’infini, comme dans une pyramide de Ponzi, dont il faut bien payer un jour la note.

Sur l’effet « goutte d’eau » de l’immigration :

Les flux, même s’ils sont considérables (400 000 personnes en 2018 pour les seuls légaux et semi-légaux, mineurs non compris), ne provoquent pas de choc immédiat : pour reprendre un autre anglicisme, ils sont incrémentaux, c.-à-d. s’additionnent, au jour le jour et d’année en année, pour produire des effets de «stock» progressifs, auxquels les esprits ont le temps de s’habituer. Illusion d’optique bien naturelle, puisque les courants annuels ne représentent « que » 3 à 4 % du «stock». Ce processus de la (grosse) goutte d’eau est néanmoins néfaste en ce qu’il fournit un alibi à la passivité de la classe politique, qui (…) ne demande que ça, quoiqu’elle puisse en penser par ailleurs. Continuer la lecture de « L’ancien patron de la DGSE : « l’immigration est le seul domaine non militaire où se pratique une sorte de secret défense officieux » »

Bretagne : une jeune fille est violée par un migrant, omerta de la presse et des autorités

C’est Breizh Info qui a révélé l’affaire hier. Alors qu’une jeune fille a été violée par un migrant déjà connu des services de police, c’est le silence radio de la presse pour éviter de remonter la population contre la colonisation africaine.

Trouvé sur BI : « C’est une affaire qui a tous les aspects d’un scandale qui s’est déroulé avant Noël, dans le pays de Quimperlé, à Rédené plus précisément. Une jeune fille mineure a été à minima agressée sexuellement à la sortie d’une boîte de nuit dont elle venait d’être éconduite en raison de son état d’alcoolémie avancé, alors que ses amis étaient rentrés dans la discothèque.

L’agresseur présumé ? Ce serait migrant, décrit comme ayant « un collier de barbe « ,  repéré par les caméras de vidéosurveillance de la discothèque. Un homme déjà connu défavorablement des services de police. Continuer la lecture de « Bretagne : une jeune fille est violée par un migrant, omerta de la presse et des autorités »

Royaume-Uni : des couteaux sans pointe pour éviter les attaques

« Une société de coutellerie a créé une gamme de couteaux sans pointe pour répondre aux chiffres des attaques au couteau au Royaume-Uni.

En octobre 2019, il a été signalé que les crimes commis à l’aide de couteaux avaient atteint un niveau record en Angleterre et au Pays de Galles, avec plus de 44 000 infractions enregistrées par la police impliquant un couteau ou un instrument tranchant au cours des 12 mois précédant le mois de juin.
[…]

Il sera disponible plus tard dans la semaine et a été « testé encore et encore pour s’assurer que la pointe ne perce pas la peau intentionnellement ou autrement ».

« Avec un nombre d’incidents criminels liés aux couteaux à un niveau record et un nombre de décès rapporté de 285 au cours des 12 derniers mois seulement, le gouvernement britannique a pris la décision de reclasser les couteaux de cuisine comme arme d’attaque dans le nouveau Offensive Weapons Act 2019, ce qui a conduit certains détaillants à retirer les couteaux individuels de la vente dans les magasins de détail », a déclaré un communiqué de presse pour la collection de couteaux.
[…] »

The Independent via Fdesouche

Val-de-Marne : 1 an de prison pour avoir poignardé un chien

Dont 6 mois ferme avec mandat de dépôt ! En France, les animaux auront bientôt plus de « droits » que les mâles blancs hétérosexuels… (Voir ici, ici, ici et ici par exemple).

Trouvé sur France Bleu : Un jeune homme avait poignardé, le 8 janvier, un chien tenu en laisse par sa maîtresse dans une rue de Bonneuil (Val-de-Marne). Il a été condamné à 1 an de prison dont 6 mois fermes, indique une association de défense animale. Il a été mis en prison juste après l’audience.

L’affaire se passe rue des Clavizis. Une mère de famille se promène avec son chien en laisse devant une barre d’immeubles. L’endroit abrite un point de deal et les habitants s’en plaignent depuis le mois de décembre 2019.

Continuer la lecture de « Val-de-Marne : 1 an de prison pour avoir poignardé un chien »

« Ni putes ni soumises » à l’agonie

Bonne nouvelle, faute de financement par manque de soutien politique; l’association militante féministe est sur le point de se déclarer en cessation de paiement.

Trouvé sur France Culture : « L’association Ni putes ni soumises n’a plus de local depuis le 1er janvier. Criblée de dettes et sans subvention, l’association emblématique, fondée en 2003 par Fadela Amara, pourrait bien disparaître.

C’est une association emblématique qui est en train de disparaître, dans l’indifférence quasi générale. “Ni putes ni soumises” (NPnS), fondée en 2003 par Fadela Amara à la suite de l’assassinat de Sohane Benziane, est au bord de la liquidation judiciaire. Criblée de dettes et sans subvention, l’association est désormais à la rue : elle a dû quitter ses locaux à Montreuil, le 1er janvier dernier. Elle sera déclarée en état de cessation de paiement dans les prochains jours. Continuer la lecture de « « Ni putes ni soumises » à l’agonie »

France : près de 1 500 voitures ont été brûlées pendant la nuit de la Saint-Sylvestre

1 500 véhicules incendiés en une nuit, nous vivons dans un pays en état de guerre larvée…

Trouvé sur Europe 1 : « D’après les informations d’Europe 1, 1.457 véhicules ont été incendiés sur tout le territoire pendant la nuit du 31 décembre 2019. Un bilan qui détrône de 13% celui de l’an dernier, qui faisait déjà office d’année « record ». D’après les autorités, la nuit a connu moins d’incendies graves qu’à l’accoutumée, mais par endroits, la situation a été très tendue. C’est notamment le cas à Strasbourg, où la mairie indique que pas moins de 220 véhicules ont brûlé. 

C’est un chiffre que les autorités ne veulent pas dévoiler « pour ne pas créer de surenchère ». Europe 1 vous révèle mercredi matin le nombre de voitures brûlées pendant la nuit de la Saint-Sylvestre, il y a une semaine. D’après nos informations, 1.457 véhicules ont ainsi été incendiés pendant la nuit du 31 décembre 2019. Un chiffre en forte augmentation sur une année, et même un triste record. Continuer la lecture de « France : près de 1 500 voitures ont été brûlées pendant la nuit de la Saint-Sylvestre »

Michel Goya : « L’inconvénient de la guerre, c’est que si on veut vraiment gagner il faut prendre des risques »

Alors que la France conservait, en qualité d’intermédiaire, un certain pouvoir au Moyen-Orient il y a encore une décennie, les erreurs et le suivisme des gouvernements depuis Sarkozy ont achevé toute velléité de peser sur le cours de l’histoire dans cette région du monde. Michel Goya, ancien colonel et historien militaire de référence, n’épargne pas le manque de stratégie de nos gouvernants dans « la guerre contre le terrorisme ».

Extrait d’un entretien pour Marianne : « Marianne : Pour la France, cela sonne-t-il (le parlement irakien a voté une résolution pour réclamer le départ des troupes étrangères) la fin de l’opération Chammal ?

Michel Goya : Très probablement. […] Comme toutes les autres forces de la Coalition anti-EI, nous sommes bloquées. Nous sommes venus à la demande du gouvernement irakien et, si le gouvernement, une fois qu’il sera mis en place, émet le souhait que la coalition s’en aille, je ne vois pas bien comment on pourrait rester. Nous allons partir d’Irak la queue entre les jambes à cause de notre suivisme envers les Américains. On aurait pu jouer une carte autonome en étant plus présent dans la phase de reconquête, en s’impliquant plus dans la formation de l’armée irakienne et en se désolidarisant de la décision des USA d’éliminer le Général iranien Soleimani. Mais pour ça, il aurait fallu une vision stratégique. Une opération militaire vise toujours plusieurs publics : ses ennemis, l’opinion public, les alliés… etc. Dans le cas de l’opération Chammal, ce n’était pas l’ennemi qui était vraiment en ligne de mire, sinon on aurait mis des moyens et pris plus de risques, mais l’opinion publique pour montrer que l’on faisait quelque chose et peut-être surtout les Etats-Unis qui nous avait demandé une nouvelle fois de venir avec eux en Irak. Nous nous félicitions plus d’être le deuxième contributeur de la coalition que de disloquer l’ennemi, ce qui était très loin de ce que nous faisions. Continuer la lecture de « Michel Goya : « L’inconvénient de la guerre, c’est que si on veut vraiment gagner il faut prendre des risques » »

Rouen : des « antispécistes » contre le ramassage scolaire en calèche…

Entre les faux écolos qui se donnent bonne conscience et les névrosés de la cause animale qui mettent la vie d’un être humain sur le même plan que celle d’un bigorneau, le XXIème siècle est plein de rebondissements…

Trouvé sur Valeurs Actuelles : « C’est une déchirante guerre fratricide que se livrent écologistes et « antispécistes » à Rouen (Seine-Maritime). Comme le rapporte Actu.fr, les seconds reprochent aux premiers leur initiative, prévue en septembre 2020, visant à faire effectuer le ramassage scolaire à l’aide d’une calèche, tirée par un cheval, donc. Une manière pour les écolos de mettre en œuvre leur politique de réduction de gaz à effet de serre, mais qui ne contente pas les « fous » de la cause animaleplus de 30 000 à avoir signé le formulaire en ligne pour demander l’abandon du projet. Continuer la lecture de « Rouen : des « antispécistes » contre le ramassage scolaire en calèche… »

Charlie Hebdo : « il faut apprendre à dire merde aux associations tyranniques, aux minorités nombrilistes »

Les gauchistes bouffeurs de curés, pourfendeurs de l’ordre et des traditions, étaient les hérauts de la cause progressiste de la fin du XXème siècle.

Comme la Révolution mange ses enfants, le Progrès rattrape toujours les retardataires. Il n’y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne, et désormais, les journalistes libertaires sont sous le feu croisé des progressistes bon teint et des associations islamo-indigénistes.

S’il y a beaucoup de vrai dans les geignements de Riss et de sa rédaction, nous pouvons savourer le retournement de situation, sans oublier que les véritables cocus du siècle, sont les Français.

Trouvé sur France Info : « Hier, on disait merde à Dieu, à l’armée, à l’Église, à l’État. Aujourd’hui, il faut apprendre à dire merde aux associations tyranniques, aux minorités nombrilistes, aux blogueurs et blogueuses qui nous tapent sur les doigts comme des petits maîtres d’école« , écrit Riss, le directeur de la rédaction, dans son éditorial. Continuer la lecture de « Charlie Hebdo : « il faut apprendre à dire merde aux associations tyranniques, aux minorités nombrilistes » »