« Violence des Gilets Jaunes » : le chausse-trappe efficace du « Système »

Depuis une semaine, le gouvernement épaulé par la machine médiatique, s’est lancé à corps perdu dans la bataille de la communication afin de discréditer les Gilets jaunes. Malheureusement, beaucoup de patriotes sincères et de catholiques frileux tombent dans le panneau.

Les vidéos montrant l’Arc de Triomphe vandalisé, la tombe du soldat inconnu profanée, les commerces saccagés et les forces de police attaquées, ont fait le tour du monde. Elles ont scandalisé beaucoup de Français.

Continuer la lecture de « « Violence des Gilets Jaunes » : le chausse-trappe efficace du « Système » »

France : un Pakistanais égorge un professeur parce qu’il aurait dessiné « le Prophète  »

La victime, John, un professeur d’anglais de 66 ans, a reçu plusieurs coups de couteau, notamment à la gorge. Il a été assailli peu avant midi, alors qu’il sortant de l’établissement pour prendre sa pause déjeuner.

Enseignant depuis 20 ans à Léonard-de-Vinci, ce sexagénaire d’origine irlandaise était « apprécié de tous » d’après la direction de la faculté privée.

L’agresseur, âgé de 37 ans et de nationalité pakistanaise, a été interpellé. Admis au pôle universitaire en 2016, il s’était vu refuser la validation de son année scolaire et avait été exclu de l’établissement en août 2017.

Il en voulait à ce professeur d’anglais de 66 ans, de nationalité irlandaise, d’avoir « fait un dessin qu’il aurait diffusé en cours en 2016 » et qu’il avait considéré comme « insultant pour le Prophète ». Mais « rien ne permet d’accréditer » sa version car « personne ne se souvient d’un tel incident », a précisé la magistrate. Continuer la lecture de « France : un Pakistanais égorge un professeur parce qu’il aurait dessiné « le Prophète  » »

Gilets jaunes : « On voudrait une colère, mais polie, bien élevée »

Le philosophe Frédéric Gros parle du mouvement des Gilets jaunes avec un regard iconoclaste, extraits (Libération) :

« On a tout fait depuis 30 ans pour dépolitiser les masses, pour acheter les corps intermédiaires, pour décourager la réflexion critique, et on s’étonne aujourd’hui d’avoir un mouvement sans direction politique nette et qui refuse tout leadership ».

« On voudrait une colère, mais polie, bien élevée, qui remette une liste des doléances, en remerciant bien bas que le monde politique veuille bien prendre le temps de la consulter. On voudrait une colère détachée de son expression. Il faut admettre l’existence d’un certain registre de violences qui ne procède plus d’un choix ni d’un calcul, auquel il est impossible même d’appliquer le critère légitime vs. illégitime parce qu’il est l’expression pure d’une exaspération. Cette révolte-là est celle du «trop, c’est trop», du ras-le-bol. Tout gouvernement a la violence qu’il mérite. » Continuer la lecture de « Gilets jaunes : « On voudrait une colère, mais polie, bien élevée » »

Puy-de-Dôme : 95 % des radars du département sont hors service

Brûlés, tagués, cassés ou bâchés… Les radars automatiques concentrent la colère des automobilistes de façon impressionnante, explique « La Montagne ».

La Sécurité routière a récemment révélé que les radars flashaient moins en 2018. Une baisse de 15 % jugée surprenante, notamment après la mise en place de la limite à 80 km/h sur certaines routes secondaires. Parmi les pistes pouvant expliquer cette baisse, on trouve notamment le vandalisme, qui prend une ampleur inédite dans certains endroits, comme le révèle La Montagne. Continuer la lecture de « Puy-de-Dôme : 95 % des radars du département sont hors service »

Gilets jaunes : Wauquiez réclame l’état d’urgence

Ce guignol sans talent ne se sera pas longtemps encanaillé. Après avoir soutenu un temps les Gilets jaunes par intérêt politique, il joue désormais l’homme politique « responsable », et réclame instamment des moyens réprimer les manifestants de samedi prochain. Sentant que son électorat de frileux  commence à craindre pour ses intérêts matériels, il ne lui aura pas fallu longtemps pour virer sa cuti. 

Le Figaro : Le président des Républicains (LR) Laurent Wauquiez a réclamé aujourd’hui une instauration provisoire de l’état d’urgence pour éviter un nouveau « samedi noir » à l’occasion des manifestations des « gilets jaunes ».

Continuer la lecture de « Gilets jaunes : Wauquiez réclame l’état d’urgence »

Un haut responsable du ministère de l’Intérieur : « L’enjeu de samedi, c’est le basculement ou non dans l’insurrection »

Tous à Paris samedi ! Ce régime de corrompus, qui vend la France à des intérêts étrangers, qui troque les Français contre des Africains et qui méprise nos traditions, n’a jamais été aussi vacillant que depuis 3 semaines. Tous à Paris samedi pour crier notre amour de la France et la colère de voir notre nation s’effondrer à cause des politiques successives de trahisons nationales.

Le Parisien : Des forces de l’ordre plus offensives et plus mobiles… Ce sont les mots d’ordre lancés trois jours après le cauchemar de la manifestation des Gilets jaunes du 1er décembre, et quatre jours avant un 4e acte redouté dans la capitale. « Nous sommes très inquiets, confie un haut responsable du ministère de l’Intérieur. L’enjeu de samedi, c’est le basculement ou non dans l’insurrection… » Le ministre Christophe Castaner a lancé un « appel au calme », invitant même « les Gilets jaunes raisonnables » à ne pas se rassembler à Paris. Continuer la lecture de « Un haut responsable du ministère de l’Intérieur : « L’enjeu de samedi, c’est le basculement ou non dans l’insurrection » »

Moratoire : le patron de LREM change d’avis en 3 jours

Stanislas Guerini change vite d’avis. Le nouveau patron de La République en Marche s’aligne sur les positions du gouvernement, quitte à passer pour une girouette. Invité sur RTL ce mardi 4 décembre, il a effectué un grand virage à propos du moratoire sur le carburant, saluant la décision d’Edouard Philippe. « Le temps du débat, on lève le crayon, on fait un gel […] Il doit y avoir une pause pour mettre en place le débat », a-t-il expliqué sur RTL alors qu’il s’y montrait hostile dans Le Parisien samedi 1er décembre. Il pensait alors que le moratoire « ne ferait que décaler dans le temps une décision » que la majorité souhaite « appliquer ».

Source : Valeurs Actuelles

Révolte des Gilets jaunes : Macron motive la police avec de l’argent

Afin de s’assurer la fidélité des forces de police face à la révolte populaire des Gilets jaunes, Macron emploie des procédés vieux comme le monde, il promet de l’argent aux fonctionnaires et aux gendarmes. La méthode a fait ses preuves au cours de l’histoire, mais elle montre la fébrilité du gouvernement et le manque de motivation d’une partie des forces de l’ordre. En parallèle, le gouvernent relayé par les médias s’activent avec vigueur, à décourager les Français de se rendre sur Paris samedi prochain. 

Trouvé sur RTL : un déjeuner et une annonce. Le président de la République, qui a déjeuné avec des CRS dans le XXe arrondissement de Paris ce lundi 3 décembre, a salué le travail des forces de l’ordre engagées ce weekend dans la capitale et partout en France face aux « casseurs ».
Continuer la lecture de « Révolte des Gilets jaunes : Macron motive la police avec de l’argent »

Alors que Paris brûlait samedi, Edouard Philippe… fêtait son anniversaire !

– « Allo ! oui !!! Ne t’inquiète pas…. Je serai présent ! » – « Et les Gilets jaunes ??? » – « C’est pas grave… Je laisse les pignoufs manifester, je pourrai les insulter de beaufs racistes demain matin sur BFM »

Selon Marianne, le Premier ministre, qui a eu 48 ans mercredi dernier, a fêté son anniversaire le soir du samedi 1er décembre avec une trentaine de proches, dont plusieurs membres du gouvernement. Mauvais timing pour Edouard Philippe, alors que les carcasses des voitures incendiées par des casseurs fumaient encore dans Paris…

Ainsi, selon nos informations, le Premier ministre a fêté son anniversaire samedi soir avec une trentaine de proches, dont plusieurs membres du gouvernement. Edouard Philippe a eu 48 ans mercredi dernier, le 28 novembre, et cette fête entre amis a eu lieu à son domicile privé, dans le nord du 9e arrondissement de Paris, entre place Clichy et Pigalle. Pas si loin des Grands Boulevards où les casseurs sévissaient mais tout de même suffisamment pour ne pas gâcher le moment avec des bruits d’explosions.

Continuer la lecture de « Alors que Paris brûlait samedi, Edouard Philippe… fêtait son anniversaire ! »

Gilets jaunes : une femme de 80 ans décède après une blessure par grenade lacrymogène (dans son appartement)

Une femme de 80 ans blessée dans son appartement par des éléments d’une grenade lacrymogène tirée lors des incidents qui ont suivi les manifestations organisées samedi à Marseille, est morte hier dans le bloc opératoire d’un hôpital marseillais, a-t-on appris aujourd’hui de sources concordantes.
La vieille dame se trouvait chez elle, fermant les volets de son appartement, au quatrième étage d’un immeuble proche de la Canebière, lorsqu’un projectile l’a heurtée au visage, ont indiqué ces sources. Continuer la lecture de « Gilets jaunes : une femme de 80 ans décède après une blessure par grenade lacrymogène (dans son appartement) »

Des préfets sonnent l’alerte : situation « explosive et quasi insurrectionnelle », voire « pré-révolutionnaire »

C’est Le Monde qui publie les confidences de préfets souhaitant rester anonymes. Ils formulent à l’adresse du président et de son gouvernement les mêmes reproches que beaucoup de Français : attitude de méprisante, dans le déni, méconnaissance de la France et de ses préoccupations, technocrates etc… La situation leur paraît  « explosive et quasi insurrectionnelle ». 

Qu’ils soient le bras armé de l’Etat dans un territoire ou chargés d’une mission d’intérêt général spécifique, les préfets manifestent rarement leurs états d’âme. Aujourd’hui, plusieurs d’entre eux, devant la crise engendrée par le mouvement des « gilets jaunes », font part, sous le sceau de l’anonymat, d’une certaine appréhension. Appréhension d’autant plus vive que les autorités centrales leur donnent parfois l’impression de ne pas avoir pris la mesure du problème et de les laisser sans consigne précise. Continuer la lecture de « Des préfets sonnent l’alerte : situation « explosive et quasi insurrectionnelle », voire « pré-révolutionnaire » »

Total annonce que 11 dépôts majeurs de carburant sont bloqués

près les rassemblements de samedi, le mouvement des « gilets jaunes » se poursuit lundi et certains manifestants ont décidé d’agir sur les dépôts de carburants. Total a ainsi annoncé lundi matin que 11 dépôts majeurs de carburants sont bloqués sur le territoire et que 75 stations-service sont en situation de pénurie.

Source