Vers la fin de l’anonymat sur les blogs?

Jean-Louis Masson, sénateur apparent UMP, a déposé le 3 mai u projet de loi visant à mettre fin à l’anonymat des blogueurs.

Les personnes dont l’activité est d’éditer un service de communication au public en ligne mettent à disposition du public, dans un standard ouvert :

a) S’il s’agit de personnes physiques, leurs nom, prénoms, domicile et numéro de téléphone […]; (rédaction proposée de l’article 6, III, 1 de la loi sur la confiance dans l’économie numérique – LCEN).

Certains n’ont pas hésité à rappeler que d’ordinaire, «personne ne prend au sérieux» ce sénateur «considéré comme un hurluberlu».

De nombreuses réactions hostiles ont été publiée sur la blogosphère, aussi bien chez les anonymes que chez les autres.

Il parait certain que le ton d’un blog sera beaucoup moins neutres si, pour chaque billet publié, vous pouvez recevoir chez vous des coups de fils à n’importe quelle heure voire la visite d’un lecteur mécontent qui, lui, pourra rester parfaitement anonyme.

Ajoutons à cela l’éventuelle pression sociale: votre patron peut ne pas partager vos opinions et préférer, ne serait-ce que pour l’image de l’entreprise, que vous les gardiez pour vous. L’anonymat est une parade à cela.

D’autant qu’actuellement, si des propos illégaux sont tenus sur le net, le blog peut de toute façon être supprimé et l’auteur éventuellement poursuivi. L’anonymat n’est qu’à destination du grand public.

Source

Merci à Pierrot

François Bon,
qui n’a pas de nom de plume mais ne vous donnera ni son adresse ni son numéro pour autant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.