Une mère de famille piège un sodomite pédophile

Cette mère de famille de l’Hérault s’est fait passer pour son fils de 13 ans pour confondre le pédophile présumé. Arrêté par les gendarmes, le suspect a été mis en examen pour«corruption de mineur sur Internet».

Une vraie super-maman. Dans l’Hérault, la mère d’un jeune garçon de 13 ans a contribué à l’arrestation d’un cyberpédophile présumé, rapporte Le Midi Libre dans son édition de lundi. Comme dans l’émission de télévision Les Infiltrés, cette mère de famille s’est fait passer pour un adolescent et a ainsi réussi à piéger l’homme qui avait approché son fils sur la toile.

Tout commence fin mars quand cette femme découvre qu’un «individu de plus de 30 ans» a envoyé ce curieux message à son fils sur un site de rencontres destiné aux jeunes adultes : «Bonjour mon grand, si tu as besoin de quoi que ce soit n’hésite pas, contacte-moi.» L’homme se prétend médecin, pilote d’hélicoptère, policier, sauveteur en mer l’été et pisteur secouriste l’hiver… De quoi mettre la puce à l’oreille d’une maman avertie.

«Je travaille dans un collège et les gendarmes étaient venus nous sensibiliser sur les dangers d’Internet, notamment vis-à-vis des pédophiles», explique-t-elle au Midi Libre. Quand son fils lui avait demandé l’autorisation de s’inscrire sur le site communautaire Miss34, elle avait accepté à la condition expresse qu’il lui communique ses codes d’accès.

Après avoir découvert l’existence du message suspect, la maman décide d’agir. Avec une amie, elle aussi mère d’un ado de 13 ans, elle décide de créer différents comptes avec des identités d’adolescents fictives. La traque commence. «Il n’était intéressé que par les jeunes garçons», raconte-t-elle au quotidien. Après quelques échanges relativement anodins, l’homme commence à se faire plus entreprenant. «Le pas a été franchi lorsqu’on a parlé des homos, explique-t-elle. Il a fini par me dire qu’il était gay et m’a demandé si j’avais déjà eu des rapports avec une personne plus âgée.» Elle décide de rentrer dans son jeu et dit oui. Le médecin/pilote/pisteur cherche alors à passer sur la messagerie instantanée MSN, se méfiant du site miss34. «Il a commencé les propositions en disant qu’il avait très envie de moi. C’était de plus en plus porno. Il s’est même masturbé devant sa webcam.»

Mais cela ne lui suffit pas. Il propose une rencontre jeudi dernier. Il n’y aura pas d’adolescent au rendez-vous. Le piège tendu par les deux mères se referme sur le pédophile présumé. Ce sont les gendarmes de la compagnie de Lodève qui l’attendent et procèdent à son arrestation. Après 48 heures de garde à vue, le prévenu est présenté au parquet de Montpellier qui le met en examen pour «corruption de mineur sur internet» et «proposition sexuelle faite à un mineur sur internet». Pour le moment, rien de permet de savoir si l’homme, dirigeant auprès de jeunes dans un club de football près de Remoulins, dans le Gard, est déjà passé à l’acte. La super-maman à l’origine de cette arrestation ne semble pas en douter. «Il a quand même fait 150 kilomètres pour venir voir un gosse de 13 ans…» Et d’après les informations du Midi Libre, cet homme aurait «des centaines d’amis, essentiellement des garçons âgés de 11 à 13 ans» sur le site de la radio Skyrock.

Et après tout ça les assoces du lobby gay veulent nous faire croire qu’il n’y a aucun lien entre homosexualité et pédophilie… sauf que la majorité des actes pédophiles concernent de jeunes garçons !!!

Source (merci à Julien)

5 commentaires concernant l'article “Une mère de famille piège un sodomite pédophile”

  1. Doit-on parler de pédophilie ou plutôt de pédérastie? Car il ne s’agit pas d’enfants, mais de jeunes adolescents.

    J’avais entendu un certain nombre d’éléments intéressants à ce sujet lors d’une émission, sur radio résistance il me semble.

    Si nous disons que 90% des prêtres accusés d’attouchements sexuels sur mineurs ne sont pas pédophiles mais homosexuels (voire aimant de jeunes femmes de 15 à 18 ans) car ils sont attirés par de jeunes garçons, soyons cohérents: là, il s’agit d’un inverti mais pas d’un pédophile (en tout cas d’après les faits relatés).

  2. Cet individu est surtout un malade mental (tous les pédophiles sont des pervers et des malades) !

    En revanche, je ne comprends pas votre aversion envers l’homosexualité entre deux hommes adultes majeurs et parfaitement consentants.

    Dieu laisse le « libre arbitre » et ce n’est pas à nous de juger de l’homosexualité entre personnes majeures !

  3. La pédophilie se rencontre, par ailleurs, majoritairement au sein de la famille classique (c’est déplorable mais exact…)

  4. Oui mais c’est tellement plus confortable pour celui qui écrit ces articles de titré « pédophile sodomite »…

    Le but n’est pas de parler de pédophilie mais de dénigrer l’homosexualité.

    Ces gens se disent chrétiens mais çà n’est finalement qu’une façade pour pouvoir se rependre en propos homophobes.

    On doit pas fréquenter les mêmes églises visiblement!

  5. Bonsoir, je crois dans cette affaire (comme dans beaucoup d’autres) que nous faisons fausse route, il y a des pratiques bien plus graves et indignes comme pour exemple de ne pas distinguer tel ou tel comportement et ce permettre d’accuser sans avoir de preuves; mais aussi les amalgames; attention de ne pas confondre stigmatisation vengeance et justice ainsi que lutte contre le crime.
    Malheureusement ici en france ont n’est beaucoup trop Lâche et imbus de nous même pour reconnaître nos fautes et nos responsabilité; mais pour accuser les autres là c’est différent.
    Je suis comme tout le monde je veux lutter contre ce que je considère comme un crime, mais attention à ne pas faire n’importe quoi, et accuser à tort et à travers, mais aussi sans preuves réelle, car on arrive vite à des désastre du genre Outraux, car n’oublions pas que les coupables et criminel ne sont pas toujours ceux que l’on croit, de même en ce qui concerne les « victimes ».
    A médité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.