Une étude de l’OMS confirme la nocivité catastrophique du cannabis

Une nouvelle étude sur les effets à long terme de l’usage de cannabis, menée par le professeur Wayne Hall, spécialiste de la drogue à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), vient de détruire tous les arguments qui nient la nocivité de cette drogue.

Un adolescent sur six qui fume régulièrement du cannabis devient dépendant ; cette drogue double le risque de développer des psychoses, en particulier la schizophrénie ; son usage pendant l’adolescence empêche le développement intellectuel.

Selon l’OMS, la nocivité du cannabis s’étend aux adultes : un adulte sur dix qui fume régulièrement du cannabis double le risque d’avoir un accident de voiture, risque qui augmente exponentiellement s’il a également bu. Par ailleurs, fumer pendant la grossesse réduit le poids du bébé à la naissance, avec les conséquences que cela a sur sa résistance et son développement futur…

Le professeur affirme aussi dans son étude que « si le cannabis n’est pas addictif alors l’héroïne non plus » détruisant ainsi l’argument régulièrement avancé par les promoteurs d’une légalisation.

Si l’on considère le courant de dépénalisation mondiale du cannabis, ces résultats prédisent un avenir terrifiant, notamment pour les USA.

Source : Reinformation.tv


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :