Un officier français tué en Afghanistan

Un capitaine du 3ème Régiment du Génie de Charleville-Mézières a été tué samedi matin. Il était affecté à un détachement de soldats français encadrant les forces de sécurité afghanes. Intervenant au sein d’une équipe de déminage à Deh Rawood, dans la province de l’Oruzgan (sud de l’Afghanistan), le déclenchement d’un EEI (Engin Explosif Improvisé) l’a mortellement blessé.

On ignore encore si cette perte est due à l’activation de l’engin principal ou à celle d’un engin secondaire.

Le bilan des pertes françaises en Afghanistan est porté à 42 militaires. Certains diront que c’est proportionnellement peu par rapport à des conflits comme l’Indochine. Pour notre part, nous estimons que c’est beaucoup pour une guerre qui n’est pas la nôtre.

Nos condoléances vont à la veuve du capitaine Christophe Barek-Deligny ainsi qu’à leurs deux enfants.

En hommage à l’officier mort en service.

François Bon

1 commentaire concernant l'article “Un officier français tué en Afghanistan”

  1. Que font-ils là bas et qui servent-ils voilà la vraie question.

    Ces militaires, aussi valeureux soient-ils, servent en toute connaissance de cause les intérêts de l’axe américano-sioniste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.