Toronto : une femme a été frappée à coups de pied lors d’un rassemblement anti-avortement

Marie-Claire Bissonnette a confié qu’elle dirigeait un groupe de 76
personnes lors d’une manifestation silencieuse annuelle contre
l’avortement à Toronto. Lors de cette manifestation, elle a été
frappée à l’épaule et son portable a été jeté au sol.

Mme Bissonnette, la coordinatrice jeunesse de Campaign Life Coalition,
a déclaré qu’un homme vêtu d’une capuche violette s’était
approché du groupe lors de l’événement Life Chain, dimanche à
14h30 environ ; il aurait utilisé des feutres pour gribouiller les
affiches et les vêtements des manifestants, y compris celui d’une
fillette de 10 ans.

Mme Bissonnette a pris son portable et a commencé à le filmer.

Un certain nombre de sites de médias ont largement identifié  cet
homme comme Jordan Hunt, un coiffeur-styliste à Toronto, qui a été
viré par son patron. M Hunt a déjà supprimé ses comptes sur les
réseaux sociaux et n’est plus disponible pour les commentaires.

Après un bref échange au sujet de l’avortement, l’homme est vu en
train de faire un coup de pied, ensuite le portable tombe par terre.
Parallèlement, les gens se font entendre en criant : « Quelqu’un
appelle les flics », tandis que l’homme réponds : « Je viens
seulement de donner un coup de pied au téléphone ».

« Il m’a donné un coup de pied à l’épaule, mon portable a volé
», Mme Bissonnette déclare au Sun ce jeudi. « Je commence à crier
pour que quelqu’un appelle la police et avant qu’il (M Hunt) ne
s’échappe, il s’approche de moi et, j’avais un ruban sur ma veste qui
indiquait le chef du groupe, il l’a déchiré de ma poitrine ».

Mme Bissonnette, 27 ans, a déclaré avoir ressenti une douleur
mineure. Son portable n’a pas été endommagé mais certains membres
de son groupe qui ont vu ce qui s’est passé sont sous le choc.

Une contre-manifestation de pro-choix a eu lieu de l’autre côté de
la rue, mais Mme Bissonnette ne croit pas que cet homme faisait partie
de ce groupe. Une femme de ce côté-là s’est excusée de ce qui est
arrivé à Mme Bissonnette.

« Quand il a commencé à se positionner comme ça et vous voyez dans
la vidéo qu’il se positionne spécialement pour un coup, je n’ai pas
compris parce que tout c’était très brusquement », a-t-elle
déclaré. « D’habitude vous vous attendez à ce que quelqu’un
commence à crier d’une voix forte ou soit très agressif avant
d’aller vous agresser physiquement ».

Elle ajoute aussi que leurs affiches ne contenaient que des mot «
L’avortement tue les enfants » et pas d’images de fœtus.

Agent de police de Toronto Allyson Douglas-Cook a dit que la police
travaille sur cet accident mais aucune arrestation n’a encore été
faite. Quelques membres du public les ont contactés sur les réseaux
sociaux au sujet de l’identité de l’agresseur présumé et l’enquête
policière continue.

Noble Studio 101, un salon de coiffure situé près de Queen St. W. et
de l’avenue Brock, a publié ce mercredi une déclaration dans
laquelle il était indiqué que M Hunt avait été viré.
« On a porté à notre attention que Jordan a été filmé au moment
de son agression d’un passant innocent lors d’un rassemblement
pro-vie. Nous ne tolérons pas ses actions et il a été viré. Nous
pensons que tout le monde a le droit d’avoir son opinion et le droit
de l’exprimer sans crainte de violence physique », la société a
écrit sur son compte Instagram.

Mme Bissonnette prévoit de porter plainte.
« Ce n’est pas la première fois que je suis confrontée à une
agression physique de la part des individus en désaccord avec notre
message », a-t-elle dit. « Je ne pense pas qu’il soit acceptable de
montrer de la violence physique à quelqu’un qui n’est pas d’accord
avec vous. L’agresseur doit le savoir ».

Source : Merci à Marguerite pour la traduction


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :