Saint Raphaël : le militaire agressé à son domicile est décédé

Le militaire de la marine nationale retrouvé gisant dans son sang mercredi soir à son domicile, à Saint-Raphaël ( Var) après le cambriolage de sa maison, est décédé vendredi des suites de ses blessures, a précisé la police à l’AFP, confirmant une information du quotidien Var-Matin.

L’homme, âgé de 44 ans, gardien du sémaphore du Cap Dramont à Saint-Raphaël, avait été hospitalisé à Nice dans un état très grave. Son corps avait été découvert sur la terrasse de sa maison peu avant minuit, avec diverses blessures, notamment à la tête. La police judiciaire de Toulon a été co-saisie, de même que le commissariat de Fréjus. « La piste privilégiée est qu’il aurait surpris son ou ses cambrioleurs », avait-on précisé de source policière jeudi.

Source


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

3 commentaires concernant l'article “Saint Raphaël : le militaire agressé à son domicile est décédé”

  1. Cet l’état et la justice qui doit être contents, il n’a pas pu se défendre et rendre coup pour coup à ses agresseurs, contrairement à ceux qui se sont fait condamner pour s’être défendus. Si j’étais de la famille de ce militaire, je porterais plainte contre l’état et la justice, cette france est une honte et ça ce dit « Le pays des droits de l’Homme ». Tu parles. Comme dit Jean de la Fontaine « Selon que vous serez puissant ou misérable, – Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. »

  2. Je vomis ce pays que je ne reconnais plus. Je me sens étrangère en ma demeure. Remerciez tous ceux qui ont participé de près ou de loin en mettant au pouvoir cette abomination qu est ce jeune prétentieux sans Foi ni loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.