Rachida Dati et les 600 000€ de Renault-Nissan

L’audit indépendant mené conjointement depuis quelques jours par Renault et Nissan sur le fonctionnement et l’utilisation des fonds de sa filiale RNBV, censée chapeauter l’Alliance et basée aux Pays-Bas, pourrait réserver bien des surprises. Ainsi, l’eurodéputée Rachida Dati a été rémunérée par cette « boîte noire » entre novembre 2009, soit quatre mois après son départ du gouvernement de François Fillon, premier ministre de Nicolas Sarkozy, et février 2013, d’après les informations révélées par Bloomberg. Un travail non pas de consultante mais d’avocate, a précisé Olivier Pardo, l’avocat de l’ancienne ministre. Tenue au secret professionnel de l’avocat, cette dernière n’est pas obligée de rendre public le nom de ses clients. En tant qu’avocate, Dati n’a pas à justifier la matérialité de ses conseils prodigués à ses clients.

Lire la suite sur le site de L’Express…


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :