Pesticides : Monsanto reconnu coupable

Paul François a failli mourir en 2004 après avoir inhalé du Lasso,un pesticide fabriqué par Monsanto, en nettoyant le fond d’une cuve. Ce céréalier de 47 ans a alors subi une intoxication aiguë qui l’a rendu invalide à 50% en raison d’une maladie neurologique qui provoque notamment fatigue et fortes douleurs. La multinationale américaine Monsanto a été jugé « responsable » de l’intoxication à l’herbicide en 2004 d’un agriculteur charentais, ouvrant la voie à des dommages-intérêts, lundi à Lyon. « Monsanto est responsable du préjudice de Paul François suite à l’inhalation du produit Lasso », peut-on lire dans le jugement du Tribunal de grande instance de Lyon. La justice a ordonné une expertise afin d’évaluer les préjudices et fixer les dommages et intérêts.

Il est évident que la firme a fait part de son intention de faire appel. Selon Yann Fichet, le directeur des affaires institutionnelles de Monsanto France, il « n’existe pas d’éléments scientifiques suffisants qui démontrent le lien de causalité entre une éventuelle intoxication au chlorobenzène et les problèmes de santé de M. François ».

Source

Merci à Josselin

2 commentaires concernant l'article “Pesticides : Monsanto reconnu coupable”

  1. les familles d’agriculteur sont condamnés génétiquement, ainsi que, les habitants alentour des champs ou les produits chimiques ont été employés à outrance RIVAROL avait publié les taux de Cancer/maladie dégénérative…….

    Vos enfants, petits enfants enfants ne doivent absolument pas épouser d’enfants d’Agriculteur…..

    ex l’agriculteur fait son épandage dans le champs de maïs alors que le linge du voisin sèche dehors, les enfants joue dans le jardin, ou la maison est en pleine aération…. sans compter sur les « transport » des eaux de ruissellement….

    Dans les années 60/70/80 il y avait très peu d’information sur les dangers de ces produits : précaution de stockage, de transport (la semaine dernière j’ai vu un coffre de voiture avec les courses alimentaires, y compris les pains dépassant des sacs en papier… posé sur les sac d’engrais…..)

    Dans les années 70/80, il y avait encore des agriculteurs plongeant le bras nu dans le mélange de leur cuve plastique à l’arrière du tracteur pour faire le mélange….

    J’ai assister par hasard dans un très grand Cru Bordelais, un cru hyper coté….. je n’avais pas d’appareil photos dommage.

    Un être humain en combinaison blanche complète type NBC avec bouteille sur le dos pour respirer, sur un tracteur rouge entrain de pulvériser un nuage sur les vignes au début de la pousse des feuilles, je pouvais voir facilement le tracteur

    Si j’avais une photo, je ferrais la Pub pour ce prestigieux Château, hyper coté, il n’aurait suffit d’attendre le bon moment pour avoir le Château en arrière plan (la bâtisse)

  2. L’irremplaçable (et déprimante!) chronique de Petrus Agricola dans Rivarol nous tient au courant depuis des années sur les méfaits de l’agriculture industrielle. Est-ce en vain? Les escrologistes d’EELV s’en foutent! en dehors du mariage homo, de la régularisation des clandestins, et de l’ouverture des frontières, et des moustaches à Bové, rien ne les intéressent! dégagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.