Paris : gros flop de la manifestation anti-Trump

Seules 1 500 personnes selon la préfecture de police ont répondu à l’appel du collectif Ni guerre ni état de guerre qui considère Donald Trump comme un ennemi de la paix. Pancartes, déguisements… tous les accessoires étaient les bienvenus pour le moquer, jusqu’au ballon de baudruche à l’effigie du président américain en couche-culotte planant au-dessus de la manifestation rapporte Le Monde.

Des black blocks finalement inoffensifs

La préfecture de police craignait des débordements avec notamment la présence de casseurs d’ultra-gauche, les black blocks. Selon Le Parisien, ils étaient une cinquantaine dissimulés sous des capuches et des foulards, malgré un important dispositif policier. Toutefois, le rassemblement s’est tenu dans le calme pendant près de trois heures. Au milieu de l’agitation, Donald Trump n’a pas été le seul chef d’État visé par les pancartes hostiles puisque le président turc Recep Tayyip Erdogan, présent dans la capitale française, a également été ciblé.

Source : VA


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :