Occupation allemande: la cour de cassation annule la condamnation de Le Pen, Galic et Bourbon!

Le 27avril, la cour de cassation a annulé la condamnation de Jean-Marie Le Pen, Camille Galic et Jérôme Bourbon pour contestation de crimes contre l’humanité prononcée par la cour d’appel de Paris le 21janvier 2009. Le fondateur du Front national avait été condamné à trois mois de prison avec sursis et à 10000euros d’amende pour avoir déclaré dans nos colonnes le 7janvier 2005 qu’«en France du moins l’occupation allemande n’avait pas été particulièrement inhumaine». En tant que directrice de la publication, Camille Galic avait été condamnée à 5000euros d’amende pour avoir publié ces propos et Jérôme Bourbon à 2000euros pour les avoir retranscrits.

Or, les juges de casse ont estimé que la cour d’appel n’avait pas convenablement répondu aux observations de notre avocat Me François Wagner concernant l’irrecevabilité de la plainte déposée par Serge Klarsfeld. En effet, ce dernier est à l’origine de la poursuite pour contestation de crimes contre l’humanité au nom de son association des Fils et filles de déportés juifs de France. Ses statuts prévoient que c’est le conseil d’administration qui peut ester en justice. Or c’est le président qui a déposé plainte au nom de son association sans avoir été au préalable mandaté par le conseil d’administration. C’est un vice de forme de nature à invalider les poursuites tant sur le plan pénal que civil. La cour de cassation renvoie donc l’affaire devant la cour d’appel de Paris, qui sera autrement composée. LePen, Galic et Bourbon seront donc de nouveau jugés dans un an environ. Et quelle que soit la décision rendue par la cour d’appel qui, si elle suit les observations de la juridiction suprême devrait logiquement relaxer les trois prévenus, il sera toujours possible de former un nouveau pourvoi en cassation. C’est dire que cette affaire qui dure depuis bientôt sept ans est bien loin d’être finie. D’autant que, et cela est beaucoup moins satisfaisant, la cour de casse a également jugé recevables, contrairement aux magistrats d’appel, les constitutions de partie civile effectuées par le MRAP, la Ligue des droits de l’homme et la Fédération nationale des déportés, internés, résistants et patriotes. Ce qui pourrait alourdir sensiblement le poids des dommages et intérêts en cas de condamnation définitive.

source

3 commentaires concernant l'article “Occupation allemande: la cour de cassation annule la condamnation de Le Pen, Galic et Bourbon!”

  1. Totalement vrai la france n avais pas de commissariat au reich ( le seul pays occupé sans préfet allemand faisant office d autorité suprème)car elle a signer l armistice( mal négocié)….. de plus les personnes tués lors des bombardements alliés furent considérablement nombreux parmis les civils.Les victimes civils des allemands étais souvent des immigré (juifs) des communistes et des gens qui de part leur nationalité étrangères étais reclamé par les allemands. Les b22 américains avec des bombes aux phosphores ont fait plus de dégat que la gestapo pourchassant les francs tireurs.
    Dresde 100 000 mort en 1 seul bombardement ….

  2. La véritée triomphera ….quand la majoritée des français vont se rendre compte comment ils se sont faient enfumées par les pseudos historiens de la guerre mondiale …cela risque d´etre chaud …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.